Sénat (Côte d'Ivoire)

chambre haute du Parlement de la Côte d'Ivoire
Sénat

Ire législature

Description de cette image, également commentée ci-après
Présentation
Type Chambre haute
Corps Parlement de Côte d'Ivoire
Création
Lieu Yamoussoukro
Présidence
Durée 5 ans
Président Jeannot Ahoussou-Kouadio (RHDP)
Élection
Structure
Membres 99 sénateurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (50)

Non-affiliées (49)

Élection
Système électoral

Scrutin indirect :

Dernière élection 24 mars 2018

Fondation Félix-Houphouët-Boigny

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web senat.ci
Voir aussi Assemblée nationale
Parlement de Côte d'Ivoire

Le Sénat est la chambre haute du Parlement de la Côte d'Ivoire depuis l'adoption de la Troisième République en 2016. Il assure la représentation des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d'Ivoire.

Deux tiers des 99 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect. Le tier restant est désigné par le président parmi les Ivoiriens reconnus pour leur expertise et compétence dans les domaines politique, administratif, économique, scientifique, culturel, sportif, professionnel et social. Le mandat des sénateurs est de cinq ans.

ReprésentationModifier

Le sénat est composé de 99 sénateurs renouvelés intégralement tous les cinq ans. Chacune des 33 régions de Côte d'Ivoire est représentée par trois sénateurs dont deux élus pour cinq ans par les membres des conseils municipaux, régionaux et de districts, soit 66 sénateurs élus, auxquels s'ajoute pour chaque région un sénateur nommé par le président, pour un total de 99 membres[1],[2].

Au total, lors des premières élections en 2018, 7 010 grands électeurs étaient appelés à voter pour désigner 66 des 99 sénateurs[3]. Les 255 membres de l'Assemblée nationale faisaient alors partie du collège électoral. Lors de la révision constitutionnelle de 2020, les députés sont cependant retirés à leur demande du collège électoral, leur participation étant perçue comme instaurant un lien de subordination entre les deux chambres[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Côte d’Ivoire : les élections sénatoriales auront lieu le 24 mars », sur Jeune Afrique.
  2. « Côte d’Ivoire : la commission électorale interpelle l’exécutif sur l’organisation du futur Sénat », JeuneAfrique, .
  3. « Côte d’Ivoire: élections sénatoriales boycottées par l’opposition - RFI », RFI Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2018).
  4. « Côte d’Ivoire : le bicamérisme à l’épreuve de sa jeunesse », sur Public Senat, (consulté le 14 avril 2021).