Sénéchal du Périgord

GénéralitésModifier

Le sénéchal de Périgord est le sénéchal de trois sénéchaussées, celles de Périgueux, de Sarlat et de Bergerac.

Liste des sénéchaux du PérigordModifier

Les dates données pour les nominations comme sénéchal du Périgord sont sujettes à discussion.

Sénéchaux pour le roi de FranceModifier

  1. Géraud de Malemort, en 1243
  2. Pons de Ville, en 1246
  3. Raoul de Bonnevoie, en 1252
  4. Guillaume du Puy, en 1253
  5. Aymeric de Malemort, en 1254
  6. Aymeric Daneys, en 1256
  7. Henri de Cusances, en 1254, de nouveau sénéchal en 1265,
  8. Jourdain de Valette, mort en 1258
  9. Pierre de Valette, succède à son père à la sénéchal en 1258,
  10. Pierre Sergent (Serviens), en 1263 ou 1264
  11. Henri de Cusances, en 1265
  12. Raoul de Trapes, en 1266
  13. Pierre des Saules, en 1271
  14. Ancel de Saint-Yon, en 1273
  15. Eudes de Fazel, en 1275
  16. Simon de Melun, en 1277
  17. Jean de Vilette, en 1282
  18. Jean de Montigny, en 1284
  19. Pierre de Barbery, en 1285
  20. Raoul de Brulhey, en 1287
  21. Jean d'Arreblaye Ier le Vieux, en 1291, il est ensuite transféré aux sénéchaussées de Carcassonne, Beaucaire et Nîmes, pour revenir en 1303 sénéchal de Périgord et de Quercy. Il meurt le 12 novembre 1329[1]
  22. Guichard de Marciac, en 1294
  23. Jean des Barres, en 1295
  24. Guy Chevrier, en 1297
  25. Giraud Flotte, en 1298
  26. Géraud de Sabanac, en 1300
  27. Jean d'Arreblaye, en 1303
  28. Jean de L'Hospital, en 1305
  29. P. de Monci, en 1307
  30. Bernard de Blanchefort, date incertaine avant 1317
  31. Jean Bertrand, en 1314
  32. Adhémar d'Archiac, en 1316
  33. Pierre d'Arreblaye, en 1317
  34. Jean d'Arreblaye le Jeune, en 1319
  35. Jean Bertrand, en 1318-1319, douteux
  36. Foucaud d'Archiac, en 1320
  37. Guillaume de Mornay, en 1321, douteux
  38. Aymeric de Cros, sénéchal du Périgord et du Quercy en 1324, après avoir été sénéchal à Carcassonne
  39. Bertrand de Roquenécade, en 1325, douteux
  40. Jean de Varenne (Vannes), seigneur de Vivacourt, en 1326, douteux
  41. Jourdain de Loubert (Lubert), sénéchal du Périgord de 1324 à 1328
  42. Guillaume de La Balme (Baume), en 1333[2]
  43. Pierre de Marmande, en 1334, 1342
  44. Raymond Bertrand, en 1337-1338, douteux
  45. Péan de Maillé, en 1339, 1341
  46. Guillaume de la Barrière, en 1341-1342
  47. Henri de Montigny, en 1342, 1345
  48. Guillaume de Montfaucon, seigneur de Verderac, de 1346 à 1349
  49. Guillaume de la Paye, en 1349
  50. Geoffroi de Relaye, en 1349-1350
  51. Guy Sénéchal, seigneur de Mortemer, en 1351,
  52. Arnaud d'Espagne, seigneur de Montespan, 1353, 1354
  53. Gérald de Saulin, en 1359
  54. Gilbert de Dome, avant 1360, révoqué en juillet 1360[3]
  55. Hugues de Pujols, en pourvu en juillet 1360
  56. Arnaud II de Roquefeuil, en 1360 Famille de Roquefeuil-Anduze
  57. Guillaume de Vayrols, seigneur de l'Albenque, en 1369
  58. Gilbert de Dome, en 1370
  59. Pierre de Mornay, 1380
  60. Perceval d'Esneval, en 1389
  61. Aimery de Rochechouart, en 1391
  62. Jean de Harpedenne, seigneur de Belleville, en 1392, 1396, 1398
  63. Bernard de Castelbajac, en 1399
  64. Jean de Chambrillac ou Chambrilhac[4],[5] en 1400, 1403, 1404, 1406, 1408, 1410 et 1411. Il est cité dans le Livre des cent ballades. Chambellan de Charles VI, il avait fait partie de l'ordre de l' Escu vert à la dame blanche, puis, à partir de 1399, de la cour amoureuse de Charles VI[6]
  65. Raymond de Salignac, en 1410
  66. Arnaud Ier de Bourdeille, en 1410, 1416
  67. Pons de Beynac (Baynac), en 1430, 1437, 1440
  68. Jean de Barlaimont, en 1452
  69. Raymond de Salignac, en 1459
  70. Pierre d'Acigné, en 1461, 1466
  71. Jean de La Rochefoucauld, en 1467, 1468
  72. Antoine de Salignac, vers 1470, 1477
  73. Louis Sorbier, seigneur Paray, en 1470, 1474, 1480
  74. Gautier de Pérusse des Cars, en 1484, 1510
  75. Bertrand d'Estissac, en 1513
  76. François Green de Saint-Marsault, en 1523
  77. Antoine de Lettes de Montpezat, en 1526
  78. Charles de Gain, seigneur de Linars, en 1532
  79. Jacques de Pérusse des Cars, en 1543
  80. Guy Chabot, baron de Jarnac, seigneur de Montlieu, en 1546
  81. Jacques Andréa, seigneur de Repaire-Martel, en 1552
  82. André, vicomte de Bourdeille, en 1572
  83. David Bouchard, vicomte d'Aubeterre, en 1582, tué en 1593 sous les murs de Lisle[7]
  84. Henri de Montpezat, mentionné comme sénéchal en 1591
  85. Antoine de Beaupoil de Saint-Aulaire, marquis de Lanmary, pourvu par le duc de Mayenne en 1593
  86. Henri de Bourdeille, comte de Bourdeille, marquis d'Archiac, en 1593
  87. François marquis de La Valette, baron de Cornusson, en 1632, douteux
  88. François de La Cropte, après 1634
  89. François Sicaire, marquis de Bourdeille, en 1641
  90. François de Gontaut, baron de Biron, en 1651
  91. Philibert Hélie de Pompadour, marquis de Laurière, en 1672
  92. Léonard Hélie de Pompadour, marquis de Laurière, en 1683
  93. Thibaud de La Brousse, comte de Verteillac, en 1725
  94. César-Pierre Thibaud de La Brousse, marquis de Verteillac[8], sénéchal et gouverneur de Périgord, en 1782.

Sénéchaux pour le roi d'AngleterreModifier

  1. Martin Algais, en 1203
  2. Pons de Grimaud de Castelsarrazin, en 1234
  3. Guillaume-Raimond de Saint-Didier, vers 1253
  4. Bertrand de Cardaillac, en 1260
  5. Jean de Lalinde, en 1262
  6. Humbert Guidonis, en 1268
  7. Étienne Ferriol, en 1273
  8. Jean de Grailly, en 1280
  9. Élie de Caupène, en 1287, 1289
  10. Arnaud de Caupène, en 1305
  11. Pierre Pelet, en 1311
  12. Brun de La Faye, vers 1313
  13. Bernard Goudonay, en 1314
  14. Guillaume de Toulouse, en 1314, 1318
  15. Guillaume Thel, en 1327
  16. Élie de Pomiers, en 1347
  17. N. Aubeynac, en 1361
  18. Thomas de Walkafara (Walsingfors), en 1366

Sénéchaux du comte de PérigordModifier

Les comtes avaient leur propre sénéchal pour les représenter.

Notes et référencesModifier

  1. A. Dujarric-Descombes, Les journaux du trésor de Charles IV Le Bel publiés par Jules Viard, conservateur aux Archives nationales, dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1918, tome XLV, p. 270-275 (lire en ligne)
  2. Léon Dessalles, Histoire du Périgord, R. Delage et D. Joucla éditeurs, Périgueux, 1885, tome 2, p. 247 (lire en ligne)
  3. G. Marmier, Gilbert de Dome, sénéchal du Périgord, dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1878, tome V, p. 99-111, p. 247-272
  4. Guillaume Salles, « Jean de Chambrillac, gentilhomme périgordin », dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 2009 1re livraison, 1re partie, p. 37-64, 2e livraison, 2e partie, p. 185-210
  5. M. Secousse, M. de Vilevault, Ordonnances des roys de France de la troisième race, recueillies par ordre chronologique, Imprimerie royale, Paris, 1755, tome 9, contenant les ordonnances de Charles VI, p. 202 (lire en ligne)
  6. Arthur Piaget, La cour amoureuse de Charles VI, dans Romania, 1891, no 79, p. 417-454 (lire en ligne)
  7. Gérard de Fayolle, « Neuvième excursion archéologique », dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1896, tome 23, p. 407 (lire en ligne)
  8. César-Pierre Thibaud de Labrousse (1729-1807), baron de La Tour-Blanche, marquis de Verteillac, comte de Saint-Maime, seigneur de Saint-Martin-le-Peint, de Saint-Front-de-Champniers, de La Bourière, et autres lieux. Capitaine de cavalerie du régiment de Penthièvre et fait toutes les campagnes de Flandre, il a un cheval tué sous lui à la bataille de Fontenoy Albert Dujarric-Descombes, « Nicolas de Labrousse et Marie-Madeleine-Angélique de Labrousse, comte et comtesse de Verteillac (1648-1693, 1689-1751) », Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1910, tome 37, p. 239-240

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Philippe de Bosredon, Liste chronologique des sénéchaux du Périgord, dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1891, tome XVIII, p. 330-342, p. 420-429
  • Philippe de Bosredon, Liste chronologique des sénéchaux du Périgord (note complémentaire, dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1892, tome XIX, p. 98-102 (lire en ligne)
  • Léopold Delisle, Recueil des historiens des Gaules et de la France, Imprimerie nationale, Paris, 1904, tome 24, Les enquêtes administratives du règne de saint Louis et la chronique de l'Anonyme de Béthune, p. 210-219 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier