Ouvrir le menu principal

Séisme du 24 août 2016 en Italie

séisme de magnitude 6,1 ou 6,2 en août 2016
(Redirigé depuis Séisme d'août 2016 en Italie)

Séisme de 2016 en Italie centrale
Image illustrative de l’article Séisme du 24 août 2016 en Italie
Carte de l'intensité du séisme.

Date (h 36 min 33 s UTC)
Magnitude 6,2
Épicentre 42° 42′ 50″ nord, 13° 10′ 19″ est
Régions affectées Latium et Marches notamment
Victimes 298 morts et près de 400 blessés

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
Séisme de 2016 en Italie centrale

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Séisme de 2016 en Italie centrale

Le à h 36 min 33 s UTC, un séisme de magnitude 6,2 secoue la haute vallée du Tronto, notamment la province de Rieti (Latium) et celle d'Ascoli Piceno (Marches) et, dans une moindre mesure, les régions voisines de l'Ombrie et des Abruzzes, en Italie centrale[1]. Il cause la mort de 298 personnes [2], dont 234 rien qu'à Amatrice[3] et fait près de 400 blessés[4].

Sommaire

CausesModifier

Selon Bernard Pascal, sismologue à l'institut de physique du globe de Paris, cité par le quotidien Le Monde, ce séisme a été provoqué par « l'étirement » de la chaîne de montagnes des Apennins : « Il s'agit d’un séisme typique de la région. Toute la chaîne de montagnes des Apennins, qui parcourt sur mille kilomètres l'Italie du nord au sud, est en train de s'étirer. Les Apennins se fracturent sur de grandes failles qui permettent cet étalement[5]. » Selon ce spécialiste, « ce sont les mêmes causes qui avaient provoqué le séisme très meurtrier de 2009 à L'Aquila ».

Cela est dû à un système de failles normales d'extension[1]. Cette extension de la croûte terrestre et de la lithosphère a débuté au Pliocène entre le bloc Corse-Sardaigne et l'Italie et contribue à l'« ouverture » de la mer Tyrrhénienne[6].

DéroulementModifier

L'épicentre du séisme est situé au sud-est de l'Ombrie, à 10 km au sud-est de Norcia et à 150 km au nord-est de Rome, mais le phénomène a été ressenti et a également fait des dégâts dans les Marches, les Abruzzes et le Latium jusqu'à Rome[5],[7].

La première secousse de magnitude 6,2 a eu lieu à 01:36:33 (UTC) avec comme épicentre la commune d'Accumoli, dans la province de Rieti, dans la région du Latium, à une profondeur de 4 km. Une secousse de 138 secondes (soit plus de deux minutes) a été enregistrée. Durant la nuit de nombreuses secousses ont été enregistrées dans la zone de Norcia et de Rieti, dont certaines supérieures à une magnitude 4,0. À 02:33:29 (UTC) une autre forte secousse, de magnitude 5,3, a été enregistrée à Norcia, dans la province de Pérouse[8]. Pendant la journée, on enregistre plus de 300 répliques, dont au moins 55 de magnitude supérieure à 3,0[7].

Séquence des secoussesModifier

 
La magnitude des secousses sur deux jours dans un rayon de 30 kilomètres.

Liste détaillée des secousses telluriques relevées entre le 24 août et le 3 septembre 2016 en excluant celles qui sont inférieures à la magnitude 4 ; les secousses les plus fortes de magnitude supérieure ou égale à 5 sont mises en évidence en bleu[9].

Date Heure locale
(CEST)
Magnitude Profondeur
hypocentre
Épicentre
Commune Latitude Longitude
24 août 2016 03:36:32 6,0 4 km Accumoli 42,70 N 13,24 E
24 août 2016 03:56:00 4,4 5 km Amatrice 42,61 N 13,28 E
24 août 2016 04:33:29 5,3 9 km Norcia 42,79 N 13,15 E
24 août 2016 04:59:35 4,1 9 km Norcia 42,80 N 13,14 E
24 août 2016 05:08:10 4,0 15 km Amatrice 42,61 N 13,27 E
24 août 2016 05:40:11 4,1 11 km Amatrice 42,62 N 13,25 E
24 août 2016 06:06:50 4,4 8 km Norcia 42,77 N 13,13 E
24 août 2016 13:50:30 4,7 8 km Norcia 42,82 N 13,15 E
24 août 2016 19:46:09 4,4 10 km Accumoli 42,66 N 13,22 E
25 août 2016 05:17:16 4,5 10 km Arquata del Tronto 42,75 N 13,21 E
25 août 2016 14:36:05 4,4 10 km Amatrice 42,60 N 13,29 E
26 août 2016 06:28:25 4,8 11 km Amatrice 42,60 N 13,29 E
27 août 2016 04:50:59 4,0 8 km Montemonaco 42,84 N 13,25 E
28 août 2016 17:55:35 4,4 9 km Norcia 42,82 N 13,24 E
3 septembre 2016 03:34:12 4,3 11 km Norcia 42,78 N 13,13 E
3 septembre 2016 12:18:51 4,5 9 km Castelsantangelo sul Nera 42,87 N 13,21 E

Victimes et dégâtsModifier

Nationalité Morts Blessés
  Italie 276 376
  Roumanie 11 [10] 5
  Grande-Bretagne 3[11] 2
  Albanie 1 7
  Salvador 1 1
  Canada 1
  Espagne 1[12]
Total 292[13] 388

Selon le bilan au 27 septembre 2016, le nombre de victimes s'élève à 298 morts [14]. Le tremblement de terre est l'un des plus meurtriers de ces dernières années en Italie. Environ 1 500 personnes ont été évacuées, et on compte des centaines de blessés[7]. Le séisme a été ressenti de Rimini à Naples[15].

La zone la plus touchée est celle de la haute vallée du Tronto, aux confins du Latium, de l'Ombrie et des Marches. Les dégâts les plus importants ont été constatés à Arquata del Tronto (50 morts) et sa frazione Pescara del Tronto, dans la région des Marches, ainsi qu’à Amatrice (234 morts) et Accumoli (11 morts), dans le Latium, selon un bilan encore provisoire le 28[7].

Ces trois villages ont été fortement endommagés. À Amatrice, située à une quarantaine de kilomètres de l'épicentre, le maire de la commune, cité par Rai News, estime que « la moitié du village n'existe plus[16] ».

Plus de dix villages ont été endommagés, Pescara del Tronto est entièrement détruit, et 293 éléments du patrimoine ont été touchés[17].

À Nursie (Norcia), ville touristique d'Ombrie proche de l'épicentre, aucun décès n'est à déplorer[18].

215 personnes ont été extraites vivantes des décombres par les pompiers (Vigili del fuoco) et 23 par les secours en montagne (Soccorso alpino). 388 blessés ont été hospitalisés[19].

Réactions nationales et internationalesModifier

  • Le gouvernement français propose son aide à l'Italie[20].
  • Le Pape François, qui suit de très près la situation, a envoyé juste après le drame les pompiers du Vatican ainsi qu'un groupe de gendarmes pour participer aux opérations de secours[21].

PrécédentsModifier

Le [22],[23] à 7:30[24], la ville d'Amatrice a été pratiquement détruite par un violent séisme d'intensité équivalente[25] qui a causé plusieurs centaines de morts[26]. D'autres séismes d'intensité inférieure ont eu lieu en 1672, 1703, 1859[27] et 1883[28].

La ville d'Accumoli a été touchée par un séisme en 1627[27], 1703, 1730 et 1883[28].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « M6.2 - 10km SE of Norcia, Italy », sur earthquake.usgs.gov (consulté le 29 août 2016)
  2. « L’Italia che affonda :: Il pane e le rose - classe capitale e partito », sur www.pane-rose.it (consulté le 27 septembre 2016)
  3. (it) « Il bilancio ufficiale cresce ancora: 294 vittime, 233 a Amatrice », Consumatrici,‎ (lire en ligne)
  4. Source AFP, « Italie: journée de deuil national et funérailles de victimes du séisme », Corse matin,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Séisme en Italie, en direct : au moins 73 morts et de nombreux disparus », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Ouverture de la Méditerranée : reconstitution de l'histoire géodynamique », sur pedagogie.ac-montpellier.fr (consulté le 29 août 2016)
  7. a b c et d (it) Katia Riccardi, « Terremoto, nuova forte scossa avvertita nelle Marche. Altri crolli nella scuola di Amatrice », La Repubblica,‎ (lire en ligne).
  8. « Séisme en Italie : un dernier bilan fait état de 73 morts et de nombreux disparus », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. (en) « Earthquake List », sur ingv.it, .
  10. ABC News, « The Latest: Death Toll in Italian Earthquake Rises to 291 » (consulté le 29 août 2016)
  11. (en-GB) « Italy earthquake: Boy, 14, among three UK deaths - BBC News » (consulté le 29 août 2016)
  12. « Brits, Romanians among the foreigners killed in Italy quake », sur Washington Post (consulté le 29 août 2016)
  13. BFMTV, « Italie: 291 morts et plus de 400 blessés selon un nouveau bilan » (consulté le 29 août 2016)
  14. « Official toll from Italy quake rises to 297 », (consulté le 16 septembre 2016)
  15. (it) « Terremoto Rieti: morti e feriti, crolli in numerose località », sur euronews, (consulté le 29 août 2016)
  16. « EN DIRECT - Séisme en Italie: le bilan grimpe à 120 morts », sur BFM TV, .
  17. Domitille Piron, « Séisme en Italie: de considérables dégâts sur le patrimoine historique », sur Radio France internationale, (consulté le 28 août 2016).
  18. (it) « Terremoto, a Norcia « scossa più forte del 1979 » », sur lanazione.it, (consulté le 24 août 2016).
  19. (it) Beatrice Montini et Virginia Piccolillo, « Terremoto, 281 morti e 388 i feriti — Amatrice decimata: 221 le sue vittime — 2.500 le persone senza una casa » [« Tremblement de terre : 281 morts et 388 blessés — Amatrice décimé : le village a 221 victimes — 2500 personnes sans toit »], Corriere della Sera,‎ (lire en ligne).
  20. « Séisme en Italie: la France propose son aide », sur Le Figaro (consulté le 24 août 2016).
  21. « Les services du Vatican actifs dans les villages frappés par le séisme », sur www.news.va (consulté le 29 août 2016)
  22. (it) Filippo Da Secinara, Trattato universale di tutti li terremoti occorsi, e noti nel mondo, con li casi infausti, ed infelici pressagiti da tali terremoti, L'Aquila, (lire en ligne), p. 135.
  23. (it) Alfonso Corradi, Annali delle epidemie occorse in Italia dalle prime memorie fino al 1850, Bologne, Gamberini e Parmeggiani, (lire en ligne), p. 153.
  24. (it) Annali di Geofisica, Istituto nazionale di geofisica, (lire en ligne), p. 656-678.
  25. (it) Calvino Gasparini, Enrico Giorgetti et Maurizio Parotto, Il terremoto in Italia: cause, salvaguardia, interventi, Carocci, , p. 70.
  26. (it) Lo spazio dell'umiltà: atti del Convegno di studi sull'edilizia dell'Ordine dei Minori, Fara Sabina, Centro francescano Santa Maria in Castello, (lire en ligne), p. 152 et 160.
  27. a et b (it) Roberto Almagià, Lazio, Unione Tipografico-Editrice Torinese, (lire en ligne).
  28. a et b (it) F. Giannini, Bollettino, vol. 46, Naples, Società di Naturalisti in Napoli, , p. 81.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier