Rumer Godden

femme de lettres anglaise

Rumer Godden ( - ) est une femme de lettres anglaise, auteur de soixante romans se déroulant souvent en Inde et dont plusieurs ont été adaptés au cinéma. Elle a également écrit plusieurs œuvres de littérature d'enfance et de jeunesse.

Rumer Godden
Nom de naissance Margaret Rumer Godden
Naissance
Eastbourne, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès (à 90 ans)
Moniaive, Drapeau de l'Écosse Écosse
Activité principale
Distinctions
Officier de l'Ordre de l'Empire britannique (1993)
Prix The Whitbread Award for Children's Literature pour La Petite Fille à la roulotte (1972)
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres
Psychologie
Jeunesse

Œuvres principales

BiographieModifier

Née en 1907 dans le Sussex, en Angleterre, Margaret Rumer Godden et ses trois sœurs grandissent en Inde à Narayanganj, autrefois colonie britannique des Indes, aujourd'hui au Bangladesh. Son père, directeur d'une compagnie maritime, envoie ses filles en Grande-Bretagne pour y être scolarisées jusqu'en 1925. Margaret rentre à Calcutta où elle ouvre une école de danse qu'elle dirigera pendant vingt ans avec l'une de ses sœurs.

Parce qu'elle est enceinte[1], elle épouse le père de son enfant, Laurence Foster, en 1934. Deux filles naîtront de cette union qu'elle qualifiera de malheureuse. En 1942, avec sa famille, elle s'installe au Cachemire où elle dirige une exploitation agricole. Elle revient au Royaume-Uni en 1944. Divorcée en 1948 de son premier mari, elle épouse l'année suivante un fonctionnaire, James Haynes Dixon, et se consacre à l'écriture.

Au début des années 1950, elle commence à s'intéresser au catholicisme et se convertit en 1968[2]. Cet intérêt pour la spiritualité et le mysticisme est visible dans plusieurs de ses romans[3] : elle y brosse le portrait de prêtres et de religieuses catholiques et réalise notamment une étude profonde de l'équilibre entre les aspects spirituel et humain de la vie religieuse.

Prix et distinctionsModifier

  • 1958 : (international) « Honor List »[4], de l' IBBY, pour The Fairy Doll

DécorationModifier

Œuvres publiées en FranceModifier

Note : ordre chronologique[5]

  • 1941 Le Narcisse noir (Black Narcissus), éditions Albin Michel, roman, 1949 ; Actes Sud, 2006
  • 1942 : Le Déjeuner chez les Nikolidès (Breakfast with the Nikolides), éditions Journal de Genève, roman, 1944
  • 1946 : Le Fleuve (The River), éditions Albin Michel, 1949
  • 1945 : Fugue (Take Three Tenses: A Fugue in Time), éditions Paris : La Jeune Parque, roman, 1947
  • 1947 : Une maison de poupée (The Dolls' House), éditions Fernand Nathan, coll. « Bibliothèque internationale », traduit par Sherban Sidery, illustrations de Kersti Chaplet, roman jeunesse, 1973
  • 1953 : L'Oiseau de feu (Kingfishers catch fire), éditions Albin Michel, roman, 1957
  • 1956 : Une histoire de moineaux (An Episode of Sparrows), éditions Albin Michel, 1958
  • 1958 : L'Été des reines-claudes (The Greengage Summer), éditions Albin Michel, roman, 1961[6]
  • 1958 : L'Histoire de Prune et Fleur de Houx (The Story of Holly and Ivy), éditions Gallimard, coll. « Folio cadet », roman jeunesse, 1986 ; réédition en 1990 sous le titre Prune et Fleur de Houx, illustré par Barbara Cooney, éditions Gallimard Jeunesse
  • 1960 : Angélique (Candy floss), illustré par Fabienne Julien, éditions Fernand Nathan, coll. « Arc-en-poche », roman jeunesse, 1984
  • 1963 : La Bataille de la Villa Fiorita (The Battle of the Villa Fiorita, éditions Albin Michel, roman, 1964
  • 1967 : Le Petit Grégoire et l'icône russe (The Kitchen Madonna), illustrations de Michèle Le Bas, traduit par Huguette Perrin, éditions G. P., coll. « Bibliothèque rouge et or », série Dauphine no 259, roman jeunesse, 1969
  • 1968 : Il n'y a plus d'Indiens (Swans and turtles), éditions Albin Michel, recueil de nouvelles, 1972
  • 1969 : Opération Sippacik (Opération Sippacik), éditions G. P., coll. « Spirale » no 196, traduit par Geneviève Meker, illustrations de Daniel Billon, roman jeunesse, 1973
  • 1972 : La Petite Fille à la roulotte (The Diddakoi), éditions G. P., coll. « Spirale » no 218, traduit par Gilles Rouche, illustré par Marie Chartrain, roman jeunesse, 1974 ; rééd. Gallimard jeunesse, coll. « Folio Junior », traduit par Elsie de Saint-Chamas, 1998 Prix The Whitbread Award for Children's Literature, 1972
  • 1975 : L'Étrange Petit Poney (Mr. McFadden's Hallowe'en), illustrations de Romain Simon, traduit par Sylvette Brisson-Lamy, Éditions G. P., coll. « Bibliothèque rouge et or », série Dauphine no 286, roman jeunesse, 1980
  • Prayers from the ark and the Creatures' choir, Carmen Bernos de Gasztold, traductrice Rumer Godden, Penguin Books, 1976
  • 1984 : Les Enfants du jeudi (Thursday's children), éditions L'École des loisirs, coll. « Médium poche », traduit par Antoinette Barrion, roman, 1985
  • 1992 : Le Chant du rossignol (Listen to the nightingale), éditions L'École des loisirs, coll. « Médium », roman jeunesse, 1993
  • 1997 : Les Lumières de Diwali (Premlata and the festival of lights), éditions Flammarion, coll. « Castor Poche », traduit par Rose-Marie Vassallo, illustré par Jean-Louis Tripp, roman jeunesse, 1998

AdaptationsModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cf. « Godden, (Margaret) Rumer (1907–1998) » d'Anne Chisholm, 2004, Oxford Dictionary of National Biography (à lire en ligne), Oxford University Press.
  2. Cf. Introduction to In This House of Brede de Phyllis Tickle, 2005, Loyola Classics.
  3. Cf. Five for Sorrow, Ten for Joy et In This House of Brede.
  4. Archives « Honour List » 1956-1998, sur le site officiel ibby.org.
  5. La première date est celle de la première édition anglaise ; la seconde est celle de la première édition française.
  6. Cf. catalogue de la Bibliothèque nationale de France (BNF 33026551).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier