Ouvrir le menu principal

L'École des loisirs

maison d'édition française

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1965
Fondée par Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid
Fiche d’identité
Statut éditeur indépendant
Siège social Paris (France)
Spécialités Littérature d'enfance et de jeunesse
Filiales Rue de Sèvres (bande dessinée)
Site web ecoledesloisirs.fr

L'école des loisirs est un éditeur français de littérature de jeunesse.

Son siège est situé 11, rue de Sèvres (Paris 6e)[1].

L'école des loisirs possède un fonds vivant de plus de 6 000 titres, publie 300 nouveautés par an et compte 1 000 auteurs au catalogue[2].

Sommaire

HistoriqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1963, une visite à la Foire de Francfort fait prendre conscience aux futurs fondateurs de l'École des loisirs des limites spécifiques du livre scolaire pour la pratique de la lecture et la découverte des potentialités de la littérature jeunesse. Les contacts pris avec l'école maternelle française et avec les héritiers de la pédagogie Freinet vont achever de les convaincre qu'à côté du livre scolaire à finalité didactique, orienté vers le savoir, il y aurait place, de façon complémentaire, pour des livres à dominante émotionnelle. Ces livres issus de la littérature de divertissement (dite « de jeunesse ») devaient cependant en être démarqués pour plus d'efficacité culturelle.

Cette réflexion est à l'origine de la création de l'école des loisirs[3] en 1965 par Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmidt[4]. À partir d'une première sélection de livres édités à l'étranger, ils définissent une politique éditoriale valorisant les créateurs d'histoires en images, prenant appui sur la contribution des maquettistes dès la conception du livre. Élaboration de nouvelles normes éditoriales de diversification, stricte comptabilisation des coûts et appréciation des possibilités de vente à court terme, tout en substituant à la recherche de best-sellers celle de long-sellers.

Entre 1965 et 1973, l'effort de création est limité à un fonds d'albums et à des textes de premières lectures. En 1974, la librairie L'Écho 13 rue de Sèvres, est transformée en librairie Chantelivre, première librairie spécialisée pour enfants créée en France. C’est Véronique Lory qui est recrutée pour cette tâche ; en effet cette pionnière avait déjà développé quelques années auparavant et à quelques mètres le projet des Trois Hiboux pour le compte du Bon Marché : livres, disques, jeux éducatifs, travaux manuels adressés aux enfants uniquement[5]. En 1975, L'École des loisirs publie la première collection de poche pour la jeunesse en France, Renard Poche, en partenariat avec la collection allemande Rowohlt.

La première collection d'une sélection d'albums au format réduit uniformisés et brochés, Lutin poche, est lancée en 1977, parallèlement à l'édition originale cartonnée, avec un décalage de parution de 12 à 24 mois.

En 1978 est créée la Bibliothèque documentaire et de la collection des « Classiques abrégés » destinées aux jeunes de collèges. Des nouvelles et des romans pour adolescents et pour jeunes adultes trouvent place progressivement dans le catalogue, qui compte alors cent-vingt titres pour jeunes lecteurs de 3 à 13 ans.

En 1980, le catalogue est restructuré en albums et livres cartonnés d'une part, en éditions brochées au format de poche d'autre part, répartis en dix collections par niveau de lecture progressif de la petite enfance aux jeunes adultes dont « Neuf », « Neuf en poche », « Médium », « Médium Poche », « Majeur » et « Majeur Poche ».

En 1981, l'école des loisirs crée le premier club de lecture pour la jeunesse : « Kilimax », suivi, de la petite enfance à l'adolescence par « Bébémax », « Minimax », « Animax », « Maximax ».

La collection « Mouche » de premières lectures (7 à 9 ans), qui se situe entre « Lutin Poche » et « Neuf », est créée en 1987.

Un bureau éditorial est établi l'année suivante à Bruxelles, qui publie des albums sous l'imprint PASTEL.

La collection Loulou et compagnie, pour les tout-petits, est lancée en 1994 par Grégoire Solotareff.

Une filiale est créée à Francfort, Moritz Verlag, appelée à publier des albums de l'école des loisirs en allemand ,et Babalibri à Milan en 1999 pour les livres en italien.

En 1995 apparaît la collection « Théâtre », créée et dirigée par Brigitte Smadja, qui regroupe des textes de théâtre contemporain pour jeune public.

Suivent la création en 2001 de la « Petite Bibliothèque » de L'École des loisirs rassemblant des « classiques » en petit format à petit prix, de « Belles Vies » en 2005, concernant des biographies de grandes figures de l'Histoire à destination des adolescents, et de « Médium/cinéma » en 2008, rassemblant des ouvrages sur des films (scénario, cahier iconographique, documents sur la fabrique du film, analyse de séquence, entretien avec le cinéaste et fiction d'un écrivain à partir du film).

En 2013, Louis Delas, jusqu'alors directeur général de Casterman[6], rejoint la direction de la maison aux côtés de son cousin Jean-Louis Fabre, à la suite du départ à la retraite de son père. Il est convaincu de la nécessité pour la maison d'édition mère de s'ouvrir à d'autres genres. Aussi, il fonde Rue de Sèvres, une filiale spécialisée dans la publication de bande dessinée[7].

La même année, Globe[8] voit le jour, ce département éditorial dirigée par Valentine Gay accueille des écrivains qui ont à cœur d’explorer les problématiques de notre temps et de nos existences.

Un an après le décès de Jean Fabre, fondateur de la maison, la maison d’édition a fêté en 2015 ses 50 ans. Cet anniversaire, fut l’occasion de multiples événements dont une exposition au Musée des arts décoratifs intitulé Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs inaugurée par le Président de la République de l’époque, François Hollande[9].

En 2016, une nouvelle collection, en partenariat avec PlayBac, voit le jour Les héros s’échappent des livres dans lesquels les enfants peuvent retrouver leurs héros préférés : jeux, stickers, cahiers à dessiner, agendas.

Les romans de l’école des loisirs depuis 2017 ont bénéficié d’une restructuration et permettent de préciser l’offre éditoriale pour les médiateurs. On retrouve : les moucherons, mouche, neuf, neuf poche, médium, médium poche, médium + et médium + poche qui sont destinés pour un public de 6 à 18 ans.  

En 2019, Isabel Finkenstaedt a pris sa retraite en cédant Kaléidoscope[10] à l’école des loisirs, son partenaire et diffuseur historique qui avait déjà repris de nombreux titres de la maison dans la collection poche les Lutins.

CollectionsModifier

Les albums de l'école des loisirs sont réédités au format poche dans la collection "Les Lutins" et la "Petite bibliothèque". Pour les enfants, les romans sont répartis entre la collection "Moucheron" (premières lectures), "Mouche" et la collection "Neuf". Les adolescents se retrouvent dans les titres de la collection "Médium", "Médium +" qu’on peut retrouver aussi en poche. Elle propose également une collection de classiques abrégés.

La plupart des titres appartiennent à la littérature francophone (française et belge essentiellement) ; quelques traductions trouvent leur place au catalogue comme les romans anglais d'Anne Fine. On y retrouve des grands classiques des années 1960-1970 comme Tomi Ungerer, Arnold Lobel, Leo Lionni, Robert Kraus...

L'éditeur, tout en se positionnant dans le monde de la lecture-loisir et non dans le créneau de l'édition pédagogique, travaille avec le monde enseignant. Une cinquantaine d'ouvrages figurent au catalogue des « ouvrages recommandés par le ministère de l'Éducation nationale pour le cycle III », et près de soixante-dix livres ont été sélectionnés pour les collégiens (mise à jour cycle avec cycle I, et cycle 2).

Principaux auteursModifier

Parmi les auteurs au catalogue, on peut citer (liste non exhaustive) :

Ainsi que des écrivains connus aussi dans le monde de la littérature adulte tels que :

RéférencesModifier

  1. « L'ECOLE L'ECOLE DES LOISIRS (PARIS 6) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 300570181 », sur www.societe.com (consulté le 20 juin 2019)
  2. « Qui sommes-nous ? | l'école des loisirs », sur www.ecoledesloisirs.fr (consulté le 20 juin 2019)
  3. « L’Ecole des loisirs : cinquante ans en enfance », sur Libération.fr, (consulté le 20 juin 2019)
  4. « Livres. Décès de Jean Fabre, fondateur de L'École des loisirs » sur ouest-france.fr, publié le 13 janvier 2014.
  5. Marion Durand et Danielle Monneron, « Des enfants et des livres: rencontre avec une libraire », Pomme d’api,‎ .
  6. « Louis Delas démissionne de Casterman » sur lemonde.fr.
  7. Yaël Eckert, « La maison d’édition Rue de Sèvres, une nouvelle venue dans la BD », sur La Croix, (consulté le 12 décembre 2014).
  8. « Éditions Globe » (consulté le 20 juin 2019)
  9. « Une histoire, encore ! 50 ans de création à l'école des loisirs », sur MAD Paris - Site officiel (consulté le 20 juin 2019)
  10. « L'Ecole des Loisirs reprend les éditions Kaléidoscope », sur Livres Hebdo (consulté le 20 juin 2019)

Lien externeModifier