Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Rumesnil, commune du Calvados et Remaisnil, commune de la Somme.

Rumaisnil
Rumaisnil
L'ancienne mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Commune Namps-Maisnil
Statut Commune associée
Maire délégué Pierre Conté
2014-2020
Code commune 80689
Historique
Date de fusion 28 décembre 1972

Rumaisnil est une ancienne commune française de la Somme qui fusionna administrativement avec 3 autres : Namps-au-Mont, Namps-au-Val et Taisnil pour constituer Namps-Maisnil le 28 décembre 1972, dont elle est désormais une commune associée

Les 4 anciennes communes désormais réunies en une seule sont proches les unes des autres, mais ne présentent aucune continuité de leur habitat.

GéographieModifier

Transports en commun routiersModifier

La localité est desservie par les lignes d'autocars du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France[1].

ToponymieModifier

Le village était dénommé Riemaisnil en 1124, Reneletmaisnil en 1164, Rehermaisnil ou Remaisnil en 1184, Reinelet-Mesnil en 1190, Riesmaisnil en 1203 et Rumaisnil en 1301[2].

HistoireModifier

La seigneurie relevait de la châtellenie de Picquigny, lors de sa vente au chapitre d’Amiens par Jean, dit d’Artois, clerc, et Marie, sa femme, en 1282, et par Simon de Neuville, autre clerc, et Agnès, sa femme, en novembre 1289. En 1789, le village dépendait toujours de ce chapitre[2].

Lors de la Bataille de France, en mai-juin 1940, le 8e régiment de tirailleurs marocains a été chargé de ralentir l'avancée de l'armée allemande dans la Somme. A proximité de Conty, le régiment aménage donc des défenses succinctes en rase campagne. Il est bientôt à Seux et établi une seconde ligne de défense sur la Poix, les 5 et 6 juin afin de permettre à la Division de se replier. Neuf hommes du régiments sont tués à proximité du village, leur mémoire est honorée par une stèle sur la place du village[3].

Politique et administrationModifier

Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2008 Philippe Fouré[4]    
Les données manquantes sont à compléter.
2014 En cours Pierre Conté    

DémographieModifier

Évolution démographique de la commune avant la fusion de 1972
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240202244262285287268264252
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
239256294220208194201195179
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
176143136128114137126141111
1962 1968 - - - - - - -
93118-------
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
(Source : Cassini-EHESS[5])


 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Notre-Dame et le puit.
  • Église Notre-Dame, reconstruite en 1907 après l'incendie de 1905 qui détruisit totalement l'église antérieure. Sous le clocher, dans une niche de style ogival flamboyant, figurait dans cette église primitive, un bas relief représentant l’Annonciation[2]
  • Monument aux morts[6].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

SourcesModifier

Archives départementales de la Somme

  • B 8 : Remise faite par le Roi à messire Louis de Mailly, de la somme de 1 200 livres tournois, montant des droits seigneuriaux dus à sa majesté pour la vente de la seigneurie de Rumaisnil.
  • B 72 : Contrat de mariage de Philippe de Amerould, seigneur de Rumaisnil, et Jacqueline de Grisel, veuve de Jehan Daustriel.
  • B 803 : renonciation à la succession de François Delattre, laboureur à Rumaisnil, par Jacques Delattre, son neveu.
  • B 805 : Affirmations de voyages faits exprès: par Philippe Delattre, laboureur, de Rumaisnil à Amiens, pour remettre à un procureur, l'assignation qui lui a été donnée, à la requête de Pierre Tavernier.
  • B 809 : Qualités des sentences rendues par le bailli du temporel du Chapitre, entre le Chapitre de Notre-Dame, seigneur de Rumaisnil, et Martin Scellier, laboureur audit lieu (1720).
  • B 859 : Inventaires faits après décès, par Antoine-Auguste Duliége, avocat en Parlement, bailli du temporel du Chapitre, des biens meubles et des papiers délaissés par Jacques Delattre, époux de Marguerite Defer, laboureur à Rumaisnil.
  • C 1200 : Eclaircissement sur les bois demandés par le gouvernement. Paroisse de Rumaisnil (1783).
  • C 1673 : etat des sages-femmes (1786).
  • C 1854 : Rôles de répartition des tailles et accessoires (1781-1789), exempt : le curé. Nombre de feux en 1782 : 73; en 1789 : 76. Rôle de supplément des privilégiés (1789).
  • C 2135 : Travaux des routes.
  • C 2141 : Impositions.
  • G 34 : Rente sur Rumaisnil et Creuse donnée par le chapitre de la cathédrale (1368).
  • G 779 : Juridiction du chapitre d'Amiens sur la paroisse (1677).
  • G 2688 : Rumaisnil. Seigneurie, ferme (1269-1731).

BibliographieModifier

  • Roger Agache, La Somme pré-romaine et romaine: d'après les prospections aériennes à basse altitude, Société des Antiquaires de Picardie, 1978, 515 p.

Notes et référencesModifier

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. a b et c « Rumaisnil », Histoire, sur http://www.namps-maisnil.fr (consulté le 14 avril 2019).
  3. Marc Nadaux, « Namps-Maisnil, ancienne commune de Rumaisnil – 80 – Monument aux morts, 1939-1945 », Images de Picardie - CANOPÉ.
  4. La place du village porte son nom.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Rumesnil », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 avril 2019)
  6. Bruno Devillers, « Namps-Maisnil (80710) : Conflits commémorés : 1914-18 / 1939-45 », France (Somme), Les monuments aux morts (France - Belgique - Autres pays), (consulté le 15 avril 2019).