Rue du Hameau

rue de Paris, France

La rue du Hameau est une rue du 15e arrondissement de Paris.

15e arrt
Rue du Hameau
Voir la photo.
Vue depuis la Petite Ceinture.
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Saint-Lambert
Début rue de la Croix-Nivert
Fin 51 boulevard Victor
Morphologie
Longueur 360 m
Largeur 10-15 m
Historique
Dénomination 1818
Ancien nom Chemin Blaumet
Chemin des Sables
Géocodification
Ville de Paris 4413
DGI 4463
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Hameau
Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Rue du Hameau
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Situation et accès

modifier

Elle commence rue de la Croix-Nivert et se termine 51 boulevard Victor[1].

Elle est desservie par le métro et le tramway à la station Porte de Versailles.

Origine du nom

modifier

Elle doit son nom au voisinage d'un hameau, au début du XIXe siècle[1].

Historique

modifier
 

À l'origine, la rue Desnouettes permettait de quitter Paris en direction d'Issy, au sud-ouest. À son extrémité, elle se divisait en deux voies qui chacune rejoignait ce village : la rue Notre-Dame (tronçon depuis rattaché à la rue Desnouettes) et le chemin des Sables (actuelle rue du Hameau)[1].

Le chemin des Sables s'appelait auparavant « chemin Blaumet ». En effet, jusqu'à l'aménagement d'un domaine qui fut la propriété du marquis de Feuquières au XVIIIe siècle, qui l'en coupa, il était le prolongement méridional de la rue Blomet[1].

Le chemin figure sur le plan de Roussel de 1730.

En 1818, il est renommé « chemin du Hameau » en raison de sa proximité avec le « hameau du Brave-Homme », que le philanthrope Desrues avait fait construire[1].

En 1902, près de la désormais rue du Hameau, sont exhumées des tombes gallo-romaines du IIe siècle, formant l'hypothèse de la présence d'un cimetière dans le quartier à cette époque[1].

Le 6 août 1918, durant la Première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose au no 42 rue du Hameau[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

modifier
  • No 23 : à ce niveau, la rue est surplombée par la Petite Ceinture du 15e, ancienne voie ferroviaire réaménagée en espace vert.
  • No 25 : en 1892, s'installe ici la société de matériel téléphonique Postel-Vinay, qui sera absorbée par Thomson-Houston en 1904[3].
    En 1925, en parallèle de la galerie ouverte la même année au 27 boulevard Malesherbes (8e arrondissement), Edgar Brandt installe à cette adresse son atelier de ferronnerie d'art[4],[5].

Notes et références

modifier
  1. a b c d e et f Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Les Éditions de minuit, septième édition, 1963, t. 1 (« A-K »), « Rue du Hameau », p. 621.
  2. [bpt6k4605797h/f6.item lire en ligne] sur Gallica
  3. Michel Périn, « Naissance dans le XVe d’une multinationale, la Thomson », Vaugirard-Grenelle, Paris, Société historique et archéologique de Paris XVe, no 4,‎ (résumé).
  4. Klaus Friedrich, Edgar Brandt, Kunstschmied der Art Déco, Galerie Claude, 2002.
  5. « Edgar Brandt, de la petite joaillerie à la grande industrie : résumé d'un article de Jacques Couvreur et Gilbert Joseph Pierre paru dans le Bulletin de la société historique et archéologique du 15e arrondissement de Paris, no 28 » [archive du ], sur paris15histoire.com (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier