Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Rue des Remparts.

Rue des Remparts
Image illustrative de l’article Rue des Remparts (Liège)
Situation
Coordonnées 50° 38′ 49″ nord, 5° 33′ 50″ est
Section Liège
Quartier administratif Saint-Laurent
Début Rue Hocheporte
Fin Rue Firquet
Morphologie
Type Rue piétonne
Fonction(s) urbaine(s) résidentielle
Longueur ~222 m

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue des Remparts

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue des Remparts

La rue des Remparts est une rue ancienne de la ville de Liège (Belgique). Cette voie piétonne a la particularité d'être située sur un ancien bastion de défense érigé à partir du XIIIe siècle.

Sommaire

Toponymie et histoireModifier

La rue fait référence aux remparts qui défendaient la ville de Liège. La plupart ont disparu à ce jour. Il s'agit ici des seconds remparts que Liège a édifiés à partir du XIIIe siècle, les premiers remparts ayant été construits sous Notger vers l'an 1000. Ces seconds remparts étaient renforcés par quatre bastions. La rue des Remparts accède à l'un d'entre eux et permet de le parcourir par son chemin de ronde. Il s'agit du bastion du Saint-Esprit qui a donc été érigé au XIIIe siècle puis réédifié au début du XVIIe siècle et qui a pris le nom du bourgmestre de l'époque : Philippe le Rosseau dit Philippe du Saint-Esprit. Ce bastion est désaffecté environ deux siècles plus tard et quelques constructions d'habitations sont permises à proximité de l'ancien chemin de ronde. On peut toujours voir les hauts murs en brique de l'angle nord-ouest de ce bastion au coin des rues Louis Fraigneux et Mississipi.

Article détaillé : Patrimoine militaire de Liège.
 
Fortifications du centre ville de Liège vers la fin du XVIIe siècle.
3. Bastion Saint-Léonard
9. Bastion du Clergé
10. Bastion des Anglais
11. Hocheporte,
12. Bastion du Saint-Esprit,
13. Porte Sainte-Marguerite

Situation et descriptionModifier

Bien qu'elle ait le nom de rue, la rue des remparts est une succession d'escaliers[1], de chemins et de sentiers rendant par sa configuration cette voirie particulière et originale. Elle est pourtant assez méconnue du grand public. L'accès sud se fait par une volée d'escaliers prolongeant la rue Firquet tandis que la rue est accessible par le nord-est depuis la rue Hocheporte par une double volée d'escaliers avec, au milieu, un virage en épingle à cheveux.

ArchitectureModifier

Deux immeubles sont repris à l'inventaire du patrimoine culturel immobilier de Wallonie :

  • au no 7, une imposante maison de style néo-classique construite dans les années 1840[2],
  • au no 9, une maison du XVIIIe siècle détruite rue Saint-Nicolas et remontée en 1978[3].

Voiries adjacentesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier