Ouvrir le menu principal

Rue de la Lingerie

rue de Paris, France

1er arrt
Rue de la Lingerie
Image illustrative de l’article Rue de la Lingerie
Maison Rouge au 2bis.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Halles
Début 22, rue des Halles
Fin 21, rue des Innocents
Morphologie
Longueur 39 m
Largeur m
Historique
Création Avant le début du XIIIe siècle
Ancien nom Rue de la Ganterie
Géocodification
Ville de Paris 5633
DGI 5694

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Lingerie

La rue de la Lingerie est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Origine du nomModifier

Cette rue doit son nom aux lingères auxquelles saint-Louis permit d'étaler leurs marchandises le long du cimetière des Innocents jusqu'au marché aux Poirées.

HistoriqueModifier

Cette voie existait déjà au commencement du XIIIe siècle, lorsque par une ordonnance de 1302, Saint-Louis autorisa les « povres fames lingières et les povres et pitéables persones vendeurs de menuls ferperies » à établir leurs petites boutiques pour vendre au cimetière des Innocents. Comme cette rue était alors en partie réservée aux lingères dont le bureau était au no 6 de la rue Courtalon, on lui donna la nom de « rue de la Lingerie ».
Les gantiers étaient établis de l'autre côté de cette rue.
Les boutiques des lingères subsistèrent en cet endroit jusqu'au règne de Henri II. Ce prince, ayant racheté toutes les halles, vendit cet emplacement à plusieurs particuliers à la charge d'y construire des maisons qui ont formé une rue appelée « rue de la Lingerie »[1].

Cette voie est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue de la Lingerie ».

Jean de La Tynna indique qu'après la destruction du cimetière des Innocents, l'ancien côté, la rue de la Ganterie, est resté et a pris le nom de « rue de la Lingerie ».

En 1642, la rue compte encore dix lingères[2].

Au XIXe siècle, la rue de la Lingerie commençait 1-2, rue Saint-Honoré et 14-39, rue de la Ferronnerie et finissait aux 1-2, rue de la Grande-Friperie et place du Marché-des-Innocents en 1817[3], puis rue aux Fers en 1844[4] et était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier des Marchés[5].
Les numéros de la rue étaient noirs[3]. Le dernier numéro impair était le no 15 et il n'y avait pas de numéros pairs.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • no 11 : Emplacement d'un passage voûté qui servait d'entrée à la rue au Lard.
  • no 15 : Emplacement de la pharmacie à l'enseigne Au bon samaritain[6]

Notes, sources et référencesModifier

  1. Gustave Pessard, Nouveau dictionnaire historique de Paris
  2. Émile Magne, Images de Paris sous Louis XIV, Paris, Calmann-Lévy, 1939, p. 71.
  3. a et b Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris.
  4. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments.
  5. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 15e quartier « des marchés », îlot no 6, F/31/79/07, îlot no 7, F/31/79/08, îlot no 8, F/31/79/09, îlot no 10, F/31/79/161, îlot no 21, F/31/79/22.
  6. Rue de la Lingerie, vue prise des Halles, 1er arrondissement, Paris

BibliographieModifier

Articles connexesModifier