Ouvrir le menu principal

Anc. 4e arrt
Rue aux Fers
[disparue et absorbée)
Image illustrative de l’article Rue aux Fers
Positionnement, en bleu, de la « rue o Fevre », devenue « rue aux Fers ».
Situation
Arrondissement Anc. 4e
Quartier Marchés
Début Rue Saint-Denis
Fin Rue de la Lingerie et rue du Marché-aux-Poirées
Morphologie
Longueur 118 m
Largeur 12 m
Historique
Ancien nom Rue o Fevre
Rue au Fèvre
Rue aux Fers
Rue au Ferre
Rue aux Fèvres
Rue au Feurre
Rue au Feure
Rue du Fouarre
Géocodification
Ville de Paris 5633
DGI 5694

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue aux Fers [disparue et absorbée)

La rue aux Fers est une rue ancienne de Paris, dont une partie a partiellement disparue et une autre partie a été absorbée par la rue Berger.

Origine du nomModifier

Plusieurs opinions ont été avancées sur son étymologie : Jaillot prétend que son véritable nom est celui de « rue au Fèvre », qu'on écrivait « rue au Feure » car la consonne « v » ne se distinguait point alors de la voyelle « u ». Dans ce sens, le mot « fèvre » signifiait un artisan, un fabricant, en latin faber.

Un autre savant, Saint-Victor, a pensé que le mot « feurre » signifiait paille. Félix et Louis Lazare adoptent cette seconde opinion car, lorsque Philippe Auguste eut terminé la construction des halles sur le territoire des Champeaux, ces nouveaux marchés centralisèrent de ce côté tout le commerce parisien. D'anciennes rues ou plutôt d'anciens chemins où l'on ne voyait çà et là que de chétives habitations où se cachaient des Juifs, se peuplèrent tout à coup. De nouvelles rues furent bâties, et chacune d'elles, habitée par un corps, par une seule espèce de marchands prit le nom de la marchandise qu'on y débitait de là, les dénominations de la Chanverrerie, de la Cordonnerie, de la Poterie, de la Fromagerie, de la Tonnellerie, etc.

Il est donc probable, que la rue tirait sa dénomination de « rue au Feurre », ou de « rue au Feure » parce qu'on y vendait alors du foin, de la paille et de l'avoine[1].

SituationModifier

La rue aux Fers commençait au 89, rue Saint-Denis et finissait rue de la Lingerie et rue du Marché-aux-Poirées[1] ; elle était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier des Marchés.

Il n'y avait pas de numéros impairs, ce côté étant bordé par le marché des Innocents, et le dernier numéro pair était le no 50.

HistoriqueModifier

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris, de Guillot de Paris, sous la forme « rue o Fevre ».

La rue aux Fers se nommait vers 1300 « rue o Fevre », « rue au Fèvre » puis on la trouve au fil des siècles sous les noms de « rue aux Fers », « rue au Ferre », « rue aux Fèvres », « rue au Feure » et « rue du Fouarre ».

Après la démolition de l'église des saints-Innocents et du cimetière des Innocents, une partie de la rue aux Fers, de la rue de la Lingerie et une portion de la rue Saint-Denis fut supprimée pour créer la place du Marché-des-Innocents.

Une décision ministérielle du signée Montalivet fixe la largeur de cette voie publique à 12 mètres.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments.
  2. Charles Virmaître : Portraits pittoresques de Paris

BibliographieModifier

Articles connexesModifier