Rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle

voie parisienne

6e arrt
Rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle
Voir la photo.
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Notre-Dame-des-Champs
Début 117, rue de Sèvres
Fin 110, rue du Cherche-Midi
Morphologie
Longueur 166 m
Largeur 10 m
Historique
Création Vers 1650
Dénomination
Ancien nom Rue Saint-Michel
Rue des Vieilles-Tuileries
Rue de La Barouillère
Géocodification
Ville de Paris 8876
DGI 8653
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle
Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle est une voie située dans le quartier Notre-Dame-des-Champs du 6e arrondissement de Paris.

Situation et accès modifier

La rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle est desservie par les lignes 10 et 13 à la station Duroc et la ligne 10 à la station Vaneau.

Origine du nom modifier

Elle porte le nom de Jean-Baptiste de La Salle (1651-1719) homme d'Église et pédagogue[1], fondateur de la Congrégation des Frères des Écoles Chrétiennes dont la maison-mère est située rue de Sèvres.

Historique modifier

 
Jean-Baptiste de La Salle.

Cette voie qui est ouverte vers 1650 sur les terrains de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés est indiquée sur un plan manuscrit de 1651 sous le nom de « rue projetée Saint-Michel » puis, sur des plans du XVIIe siècle, sous le nom de « rue des Vieilles-Tuileries ».

À une date inconnue, elle prend le nom de « rue de La Barouillère », dénomination qu'elle doit à Nicolas Richard de La Barouillère auquel l'abbé de Saint-Germain-des-Prés céda, en cet endroit, en 1644, un immense terrain à la charge, entre autres conditions, d'y bâtir des maisons.

En 1951, elle prend son nom actuel en hommage au tricentenaire de la naissance de Jean-Baptiste de la Salle.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire modifier

Notes et références modifier

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 449.
  2. L'enclos, dénommé Combat des animaux, est visible sur le plan de Turgot de 1734 à l'angle de la rue de La Barouillère.
  3. Devenue désormais place du Colonel-Fabien.