Ouvrir le menu principal

Rue Montaudouine

voie de Nantes, France

Rue Montaudouine
Image illustrative de l’article Rue Montaudouine
Rue Montaudouine, vue du quai de la Fosse
Situation
Coordonnées 47° 12′ 37″ nord, 1° 33′ 53″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Début Quai de la Fosse
Fin Rue Flandres-Dunkerque-40
Morphologie
Type Rue
Histoire
Création Rue Colomb
Rue Falconet

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Montaudouine

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Rue Montaudouine

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Montaudouine

La rue Montaudouine est une voie située dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique), en France.

DescriptionModifier

La rue Montaudouine relie le quai de la Fosse à la rue Flandres-Dunkerque-40. Elle se présente sous la forme de deux sections bitumées et ouverte à la circulation automobile, dont l'extrémité ouest s'ouvre par un porche. À la jonction de ses deux segments, elle communique à la rue de l'Héronnière par un cheminement piétonnier. Elle communique avec la rue des Vignes.

DénominationModifier

Le nom actuel de la rue fait référence aux Montaudouin, famille d'armateurs et de négociants, dont l'une des membres était propriétaire d'un immeuble sur cette artère[1].

HistoireModifier

Jean Gabriel Montaudoin, un membre de la cinquième génération de cette riche famille apparue à Nantes au XVIIe siècle, est né en 1722. Au milieu du XVIIIe siècle, cet armateur s'installe dans un hôtel particulier de la rue. Lorsqu'il meurt, en 1786, le nom de la voie est changé pour rappeler sa mémoire. L'immeuble conserve, au-dessus de sa porte, un cartouche d'origine, mais les lettres de la famille ont été remplacées par les initiales LF, de la compagnie Loire Fluviale, qui a occupé ultérieurement le bâtiment[2].

En 1819, un propriétaire demande l'installation de bornes afin de protéger sa maison contre les roues de voitures. En effet, la voie n'avait à cette époque que 3,25 mètres de large[1].

Rue des VignesModifier

Cette petite artère, qui a porté le nom de « rue du Mauvais-Détour »[3], permet, depuis la rue Montaudouine de rejoindre la rue Maurice-Sibille après avoir gravi un escalier. Son nom rappelle l'existence jadis de vignes sur le coteau qui bordait la Loire.

Localisation : 47° 12′ 37″ N, 1° 33′ 54″ O

RéférencesModifier

  1. a et b Pied 1906, p. 207.
  2. Olart 2009, p. 74.
  3. Pied 1906, p. 22.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Catherine Olart (photogr. Laurent Allenou), Nantes secret et insolite, Paris, Les Beaux Jours/Compagnie parisienne du livre, , 176 p. (ISBN 978-2-35179-040-3), p. 50.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :