Ouvrir le menu principal

7e arrt
Rue Malar
Image illustrative de l’article Rue Malar
La rue Malar en 2019.
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Gros-Caillou
Début 71, quai d'Orsay
Fin 88-88 bis, rue Saint-Dominique
Morphologie
Longueur 313 m
Largeur 15 m
Géocodification
Ville de Paris 5872
DGI 5945

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Malar

La rue Malar est une voie du 7e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue Malar est une voie publique située dans le 7e arrondissement de Paris. Elle débute au 71, quai d'Orsay et se termine au 88-88 bis, rue Saint-Dominique.

Origine du nomModifier

Cette voie est nommée d'après le nom de la propriétaire des terrains dame Tiby, veuve Malar.

HistoriqueModifier

Cette voie est ouverte, sous sa dénomination actuelle, en 3 phases :

1. Entre les rues Saint-Dominique et de l'Université :

  • Une ordonnance royale du 11 septembre 1816 porte :
    • « Article 1 : la dame Tiby, veuve Malar, est autorisée à ouvrir une rue sur le terrain dont elle est propriétaire, et qui est situé entre les rues Saint-Dominique et de l'Université.
    • Article 2 : cette autorisation n'est accordée qu'à la charge par la dite dame Malar, de donner à la rue à ouvrir une largeur de dix mètres, ainsi qu'il est prescrit par la déclaration du 10 avril 1783, et de se conformer aux autres règlements sur la grande voirie de Paris, etc. »

Cette ordonnance reçut immédiatement son exécution.

2. Le prolongement, depuis la rue de l'Université jusqu'à la rue de la Triperie, a été effectué en 1829, sur les terrains provenant de l'île des Cygnes, et appartenant à la ville de Paris.

3. Le prolongement jusqu'au quai d'Orsay a été ouvert en 1832.

Le parc d’attractions Magic-City, détruit en 1942, longeait la rue au niveau des nos  2 à 6[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

RéférencesModifier

  1. Le 7e arrondissement. Itinéraires d’histoire et d’architecture, Collection « Paris en 80 quartiers », Action artistique de la ville de Paris, 2000 (ISBN 2-913246-27-3).

AnnexesModifier