Rudolf Lüters

Rudolf Lüters
Naissance
Darmstadt, Grand-duché de Hesse
Décès (à 62 ans)
Krasnogorsk, URSS
Origine Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany 1933.svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 19021944
Commandement 223e division d'infanterie
15e corps d'armée de montagne
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Front yougoslave

Rudolf Lüters, né le à Darmstadt et mort le à Krasnogorsk, est un General der Infanterie allemand qui a servi au sein de la Heer, dans la Wehrmacht, pendant la Seconde Guerre mondiale.

BiographieModifier

Il rejoint l'armée le dans le 118e régiment d'infanterie (de) en tant que Fahnenjunker. Il y est d'abord promu enseigne le 18 juin 1903, puis lieutenant le 24 avril 1904. En 1909, il est nommé adjudant du 3e bataillon et promu lieutenant le 18 avril 1913. En tant que tel, Lüters reçoit le 1er octobre le commandement de l'école de guerre de Potsdam pour y travailler comme officier d'inspection.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Lüters prend la tête d'une compagnie du 88e régiment d'infanterie de réserve et intervient avec l'unité sur le front occidental. Blessé pour la première fois en septembre, Lüters est promu capitaine le 24 décembre 1914 et, après sa guérison, devient à la mi-juin 1915 chef de compagnie du 116e régiment d'infanterie (de).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est nommé commandant de la 223e division d'infanterie le , participant au sein de cette unité à l'invasion de l'Union soviétique jusqu'au . Le , il est nommé commandant des troupes allemandes en Croatie. Il est promu General der Infanterie le et devient le premier commandant du 15e corps d'armée de montagne nouvellement créé le . Il participe à de nombreuses opérations anti-partisans en Croatie, notamment à l'opération Fall Weiss dirigé par Alexander Löhr et l'opération Schwarz considérée comme la 5e offensive anti-Partisans en Yougoslavie qui connaitra son point culminant lors de la bataille de la Sutjeska.

Le , Lüters quitte l'armée et prend sa retraite. Capturé par les soviétiques à la fin de la guerre, il meurt en détention le jour de Noël 1945.

DécorationsModifier

NotesModifier

Citations
  1. a b c d et e Classement de l'armée allemande du Reich, Ed.: Ministère de la Défense du Reich, Mittler & Sohn Verlag, Berlin 1930, p. 118.
Sources
Bibliographie
  • Dermot Bradley: Die Generale des Heeres 1921–1945 Band 7 Knabe-Luz, Biblio Verlag, Bissendorf 2004, (ISBN 3-7648-2902-8), S. 651–652.