Ouvrir le menu principal

Opérations anti-partisans en Croatie

liste d'un projet Wikimedia

Les opérations anti-partisans en Croatie sont des opérations militaires et de guérilla menées par l'État indépendant de Croatie lors de la Seconde Guerre mondiale contre les différents mouvements de résistance au régime, notamment les Partisans communistes et les Tchetniks. En effet, cet État indépendant a été proclamé à la suite de l'invasion de la Yougoslavie par les forces de l'Axe en 1941 et était mené par les Oustachis, parti fasciste croate dirigé par Ante Pavelić.

HistoriqueModifier

Les guérillas et opérations anti-partisans qui ont fait rage dans toute la Yougoslavie entre l'invasion de la Yougoslavie en avril 1941 et la fin de la guerre en Europe en mai 1945 ont été particulièrement sanglantes et sauvages[1].

Les tchetniks mais aussi et en particulier, les partisans communistes commandés par Josip Broz Tito durent se battre non seulement contre l'armée allemande, mais aussi contre l'armée italienne, l'armée bulgare, l'armée hongroise, les forces armées croates, les tchetniks anti-communistes et des milliers d'autres collaborateurs des diverses milices et groupes armés.
Cette guerre tripartite entre les occupants, les nationalistes collaborateurs et la résistance était tout à la fois une guerre civile, une révolution et une guerre de pacification. Elle a été particulièrement cruelle et couteuse en vies humaines.

On dénombre 135 opérations contre les partisans qui ont été menées sur le territoire de l'État indépendant de Croatie. Cette liste exclut celles qui ont été menées en Serbie, Macédoine, Monténégro, Kosovo, Slovénie et d'autres parties de la Yougoslavie.

Les opérations anti-partisans indiquées sont généralement des opérations de taille grandes et moyennes, menées la plupart du temps soit par une division soit par un mélange de forces. Ces opérations qui duraient plusieurs jours étaient répertoriées par nom de code.

Les petites opérations anti-partisans qui ont été vraisemblablement très nombreuses n'apparaissent pas en raison de leur insignifiance et du manque d'informations détaillées. Les nombreux engagements offensifs et défensifs à travers la Yougoslavie pendant la guerre n'est pas considérés comme des opérations, on ne leur a d’ailleurs pas attribué un nom.

Dans les détails des opérations, les chiffres allemands ont été utilisés parce qu'ils sont soupçonnés d'être plus précis que les chiffres trouvés dans la littérature d'après-guerre yougoslave.

Dans presque tous les cas, les Allemands avançaient à travers le terrain et les partisans se retiraient, et ce fait a donné aux Allemands une occasion de compter plus exactement les cadavres ennemis quand ils sont revenus sur leurs pas. Les chiffres allemands viennent tous de leurs documents de sources primaires écrites au moment de l'opération et sont donc moins susceptibles d'avoir été manipulés à des fins politiques. Si la littérature d'après-guerre yougoslave est assez exacte concernant le cours des combats, elle omet très facilement les détails sur les batailles perdues par les partisans, et le nombre de victimes en particulier dans les cas où ils ont perdu plus d'hommes que l'ennemi. Les estimations des pertes ennemies sont également énormément exagérées.

Liste d'opérations anti-partisans en CroatieModifier

1941-1942Modifier

Opérations anti-partisans en Croatie en 1941 et 1942
Nom Forces de l'Axe Résistants Description succincte Début
Fin
Opération Višegrad   État indépendant de Croatie   Tchetniks Destruction des résistants tchetniks autour de Rogatica et de Višegrad
Opération Ozren (1941)   État indépendant de Croatie
  Miliciens de la Légion Noire (oustachis)
  Partisans Destruction des Partisans yougoslaves dans les vallées de la Bosna et de la Spreča ainsi que dans les monts Ozren
Opération Süd-Kroatien I   Reich allemand
  Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Miliciens de la Légion Noire (oustachis)
  Miliciens musulmans Hadžiefendić (hr)
  Partisans
  Tchetniks
Destruction des partisans dans la région montagneuse de Romanija (de) aux alentours de SarajevoVišegradZvornikTuzlaVareš.
Elle est considérée comme la seconde grande offensive anti-Partisans.

Opération Süd-Kroatien II   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Miliciens de la Légion Noire (oustachis)
  Miliciens musulmans Hadžiefendić (hr)
  Partisans
  Tchetniks
L'opération Süd-Kroatien I ayant isolé une grande partie des forces des partisans et des tchetniks dans l'Est des montagnes d'Ozren et des villes de Doboj et Maglaj, une seconde phase fut mise en place afin de nettoyer ces zones. Elle est également connue sous le nom d'opération Ozren.
Opération Prijedor   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans la région de Prijedor, située à l'Ouest de Bosanska Dubica.
Opération Petrova gora I   État indépendant de Croatie   Partisans Destruction des partisans dans les montagnes de Petrova gora dans la région de Kordun entre Vojnić et Topusko.
Opération K   Royaume d'Italie   Partisans Opération faite pour soulager les garnisons italiennes de Herzégovine
Opération Trio   Reich allemand
  Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Miliciens de la Légion Noire (oustachis)
  Tchetniks MVAC
  Partisans
  Tchetniks
Engager et détruire les forces des partisans yougoslaves et tchetnik en Bosnie orientale. Elle sera poursuivie par l'opération Foča.
Elle est considérée comme la troisième grande offensive anti-Partisans.

Opération Foča   Reich allemand
  Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Partisans
  Tchetniks
Destruction des partisans et tchetniks forcés de se réfugier dans la région de Foča, en Bosnie orientale, après l'opération Trio
Opération Petrova gora II   État indépendant de Croatie   Partisans Destruction du reste des tchetniks dans les montagnes de Petrova gora dans la région de Kordun entre Vojnić et Topusko qui n'ont pas été détruits lors de l'opération Petrova gora I.
Opération Zenica – Zavidovići   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Miliciens musulmans Hadžiefendić (hr)
  Partisans Destruction des partisans occupant les zones à l'Est de Zenica et au Sud de Zavidovići.
Opération Bosnie-Ouest   Reich allemand
  Royaume de Hongrie
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction totale des partisans dans les montagnes de Kozara entre Banja Luka et de Prijedor en Bosnie-Ouest. Cette opération est également connue sous le nom de bataille de Kozara.
Opération Kreševo   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des partisans de la municipalité de Trnovo en particulier dans les montagnes de Treskavica, Bjelasnica et Igman et la zone de Lepenica vers le Sud et l'Est de Sarajevo.
Opération Provincia di Lubiana   Royaume d'Italie   Partisans Élimination des Partisans de la région montagneuse située au Nord-Ouest de la Croatie, au Nord-Ouest Delnice et près de la frontière avec la Slovénie, afin de détruire leurs bases d'approvisionnement et de neutraliser le soutien qu'ils recevaient des civils locaux. Cette opération est également connue sous le nom d'opération Risnjak.
Opération Alba   Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Partisans Destruction des groupes de partisans dalmates dans la zone montagneuse, située à 40-50 kilomètres à l'Est de Split. Cette opération est également connue sous le nom d'opérations Albia ou Albija.
Opération Fruška Gora   Reich allemand
  Royaume de Hongrie
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans des montagnes de Fruška Gora en Syrmie.
Opération S   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans la région de Šekovići, situé au Nord-Ouest de Vlasenica en Bosnie Orientale.
Opération Jajce I   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération destinée à reprendre la ville de Jajce, capturée le 25 septembre par les Partizani.
Opération Manjača Mountains   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans dans les montagnes de Manjača situées au Sud-Ouest de Banja Luka en Bosnie Ouest.
Opération Alfa   Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Partisans Opération destinée à reprendre la ville de Prozor et sa région, grand centre d'extraction de bauxite en Yougoslavie, envahies par les Partizani et sécuriser la voie ferrée entre Sarajevo et Mostar.
Opération Jajce II   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Partisans À la suite de l'opération Jajce I, nettoyages des poches de résistance qui restent dans la région de JajceJezero située à une cinquantaine de kilomètres Sud de Banja Luka.
Opération Kozara   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Partisans Ratissage des montagnes de Kozara entre Banja Luka et de Prijedor afin de détruire les bandes de partisans qui s'étaient rétablis depuis l'opération Bosnie-Ouest. Cette opération sera suivie de l'opération Sandmann.
Opération Beta   Royaume d'Italie
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks MVAC
  Partisans Opération destinée à reprendre la ville de Livno et sa région, prise par les Partizani.
Opération Sandmann   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans dans la région de Bosanski Novi-Dvor dans l'Ouest de la Bosnie qui s'étaient échappés lors de l'opération Kozara.
Opération Lug   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans la vallée de Japra située au Nord-Ouest et à l'Ouest de Sanski Most en Bosnie Ouest.
Opération Jajce III   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération destinée à reprendre, pour la seconde fois, la ville de Jajce, re-capturée dans la nuit du 25 au 26 novembre par les Partizani.
Opération Travnik   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'un groupe de 500 partisans concentré à 6 kilomètres au Nord-Ouest de Travnik en Bosnie-Ouest
Opération Tuzla II   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'un groupe de 1 000 partisans concentré dans les montagnes de Majevica situées au Nord de Tuzla en Bosnie orientale.
Opération Kasten   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des partisans concentrés dans les montagnes de Papuk (en) situés à l'Est d'une ligne de Virovitica-Požega en Slavonie.

1943Modifier

Opérations anti-partisans en Croatie en 1943
Nom Forces de l'Axe Résistants Description succincte Début
Fin
Opération Klašnjice   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des partisans concentrés dans la zone Est de Klašnjice.
Opération rivière Una   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des partisans concentrés dans la zone de la rivière Una entre Prijedor et Bosanski Novi.
Opération Teslic I   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération destinée à reprendre la ville de Teslic, capturée le 2 janvier par les unités de la 1re division d'assaut Prolétarienne (NOVJ).
Opération Berta   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des Partizani situés dans le triangle Prijedor - Bronzani Majdan - Sanski Most.
Opération Weiss ou Opération Fall Weiß (1943) ou Opération Fall Weiss (1943).   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Royaume d'Italie
  Tchetniks
  Partisans Opération destinée à reprendre une vaste zone capturée, ou libérée, par les partisans de Tito centrées sur Bihac et engager et détruire le plus grand nombre des unités de partisans. Cette opération connaitra son point culminant lors de la bataille de la Neretva. Elle est considérée comme la 4e offensive anti-Partisans
Opération Krause I et Opération Krause II   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération destinée à dégager la ligne de chemin de fer Nova GradiškaOkučani, engager les troupes partisanes (Opération Krause I) puis déporter vers les camps de concentrations croates leurs sympathisants (Opération Krause II).
Opération Windstoss   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération destinée à nettoyer les camps de résistance situés le long de la route Lipik - Okučani - Novska - Banova Jaruga.
Opération Moslavačka gora   État indépendant de Croatie   Partisans Opération destinée engager et détruire les détachements de partisans situés dans les environs de Potok (Popovača)Popovac (Novska)Oštri Zid (hr)Garesnica
Opération Bilogora   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans la région montagneuse du Bilogora (hr), située au Sud-Ouest de Virovitica
Opération Grün I[2]   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans les montagnes de Krndija et de Dilj (hr) bordé par Podgorač - Našice - Caglin - Levanjska Varos[3].
[3]
Opération Mirko   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des concentrations de partisans dans les montagnes de Kalnik (collines) (hr) et de Bilogora (hr), le long de la ligne de chemin de fer KriževciKoprivnica.
Opération Gustav   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'un force de partisans et reprise la ville de Grbavci située à 15 km au Sud-Ouest de Bosanska Gradiska.
Opération Braun   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'une force de partisans évaluée à 4 brigades stationnées dans les montagnes Papuk (hr) et Krndija en Slavonie centrale et qui s'étaient esquivées à travers les montagnes de Dilj (hr) lors de l'opération Grün I.
Opération Virovitica   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'une force de partisans stationnées dans les montagnes de Moslavačka gora (hr).
Opération Ostern   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Recherche et destruction d'un groupe de partisans stationné dans la région de Sunja, à 20 km au Sud-Sud-Est de Sisak, et qui faisait, régulièrement, dérailler et attaquer des trains et tendait des embuscades sur les routes.
Opération Ozren (1943)   État indépendant de Croatie   Partisans Recherche et destruction des partisans concentrés dans la région de Doboj - Teslić.
Opération Otto   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Recherche et destruction des partisans opérant à partir des montagnes Grmeč (hr) dans la zone de la rivière Una entre Prijedor et Bosanski Novi.
Opération Paula (1943)   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Recherche et destruction des partisans opérant à partir de la partie nord-ouest des montagnes Grmeč (hr) dans les environs de Bosanska Krupa et Bihac.
Opération Richard   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  État indépendant de Croatie déserteurs
  Tchetniks déserteurs
Localisation et destruction de 183 déserteurs des forces armées croates et de 35 tchetniks qui pillaient et maltraitaient la population dans les environs de Razboj Ljevčanski, situé à 18 km à l'Est-Sud-Est de Bosanska Gradiska.
Opération Ulrich   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans les montagnes de la Kozara occidentale compris dans un rectangle Bosanska Dubica - Bosanska Kostajnica - Bosanski Novi - Prijedor.
Opération Schwarz ou Opération Fall Schwarz   Reich allemand
  Waffen-SS
  Royaume d'Italie
  Bulgarie
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans de Tito qui avaient réussi à s'échapper dans le Nord du Monténégro, après l'opération Fall Weiss (1943). Cette opération connaitra son point culminant lors de la bataille de la Sutjeska. Elle est considérée comme la 5e offensive anti-Partisans
Opération Pfingsten   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction d'une concentration de Partisans dans la région montagneuse des zones de Prnjavor - Kotor Varos - Teslić.
Opération Klara   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération lancée pour soulager les éléments du 11e régiment d'infanterie Croate entouré par d'importantes forces partisanes dans les environs de Velika Kladusa.
Opération Petrinja   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des formations partisanes situés dans la zone Okučani - Lipik - Banova Jaruga - Novska.
Opération Zagorje   État indépendant de Croatie   Partisans Ratissage des monts Kalnik (hr) dans la région de Novi Marof entre Varaždin et Križevci pour détruire les concentrations de partisans.
Opération Cyrill   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans la région des rivières Glogovnica (hr) et Česma (rivière) (hr) près de Ivanić-Grad
Opération Cardaci   Reich allemand   Partisans Destruction d'un groupe de partisans installé dans les montagnes autour Cardaci, situé à 12 km au Nord-Est de Bugojno.
Opération Ivan   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Ratissage anti-partisans menés dans les monts Moslavačka (hr).
Opération Varazdin et Paula   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes installées dans les monts Kalnik (hr) entre Varaždin et Križevci.
Opération Grün II[4]   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes concentrées dans la région de Kravarsko - Gornji Dragonožec (hr) et entre la ligne de chemin de fer Zagreb - Sisak et la rivière Kupa[5].
[5]
Opération Grün II[4]   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Recherche et destruction des forces partisanes concentrées dans la région Nord de la rivière Kupa entre le Save et la ligne de chemin de fer Novi Farkašić - Kravarsko[6].
[6]
Opération Bilo gora Ost   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Recherche et destruction de 3 brigades de partisans concentrés dans la partie orientale des montagnes de Bilogora (hr)
Opération Leander   Reich allemand   Partisans Opération destinée à traverser la zone montagneuse de Lika jusque Zadar sur la côte dalmate afin de prendre en charge la défense de la côte dans cette région cédées par les forces italiennes.
Opération Ferdinand   Reich allemand
  SS-Polizei
  SS-Sonderkommando
  Partisans Destruction d'une grande concentration Partisans dans les montagnes de Fruska gora en Syrmie.
Opération Herbst I   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes installées dans les montagnes Dilj (hr) dans la zone bordée par Našice - Djakovo - Donji Andrijevci - Slavonski Brod.
Opération Geiserich   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Partisans
  Royaume d'Italie
Reprise de Split, sur la côte dalmate, qui était tombé sous le contrôle des partisans et des soldats italiens qui refusaient de se rendre après la capitulation de l'Italie le 8 septembre.
Opération Arnim   Reich allemand   Partisans Nettoyage des concentrations partisanes des montagnes de Fruška gora en Syrmie.
Opération Herbst II   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes installées entre la rivière Save et la ligne de chemin de fer Vinkovci - Županja dans le sud de la Slavonie.
Opération Wildsau   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Localisation et destruction des concentrations de partisans installées dans le triangle rivière Save - Drina - Tuzla.
Opération Ferkel   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes et leurs camps d'approvisionnement situés dans les montagnes au Nord-Est de Tuzla situé à l'intérieur du rectangle Brčko - Gračanica - Bijeljina - Tuzla et empêcher la formation d'une nouvelle brigade.
Opération Adler   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération de nettoyage des Partisans du secteur côtier du nord de la Dalmatie entre Gospić et Karlobag et au Nord à Senj.
Opération Raureif   Reich allemand   Partisans Opération destinée à reprendre et tenir Turbe, une petite ville située à 7 km à l'Ouest de Travnik, et que les troupes nazies croyaient être menacées d'être prise par les partisans.
Opération Delphin   Reich allemand   Partisans Destruction des forces partisanes installés sur les îles dalmates situées face à Zadar et Sibenik c'est-à-dire les îles Ugljan, Pašman, Iz, Sestrunj, Kornat, Žut, Dugi Otok et Molat
Opération Merkur (1943)   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Anéantissement des bases d'approvisionnements des Partizani situées dans et autour la plaine de Krbavsko (hr) entre Gospić et Udbina, et détruire la capacité d'attaque des partisans qui menacent la route d'approvisionnement vitale pour l'Axe, entre Bihac et Knin.
Opération Kugelblitz   Reich allemand
  Waffen-SS
  SS-Polizei
  Bulgarie
  Tchetniks Milice musulmane de Sandžak (en)
  Partisans Encerclement et destruction de tout un corps de partisans qui se réunissait dans la zone entre Rogatica et Vlasenica dans la partie sud de la Bosnie orientale et qui allait entrer en Serbie. Elle sera continuée par l'opération Schneesturm.
Opération Ziethen   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks
  Partisans Reprise de la zone délimitée par Livno - Šuica - Duvno (hr) en Dalmatie centrale, afin de rouvrir la route d'approvisionnement entre Sinj et Šuica puis de capturer l'aérodrome partisan de Glamoc.
Opération Panther   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Anéantissement des forces partisanes concentrées dans la région de Glina et destruction de leurs bases d'approvisionnement dans le massif de Petrova gora et les montagnes autour de Samarica (hr) afin de réduire les attaques fréquentes sur les lignes ferroviaires Zagreb - Novska, Zagreb - Sunja et Sunja - Bihac.
Opération Schneesturm   Reich allemand
  Waffen-SS
  SS-Polizei
  Bulgarie
  Tchetniks
  Partisans Opération destinée à en finir avec les forces partisanes qui avaient réussi à fuir lors de l'opération Kugelblitz en Bosnie orientale dans la région de Maglaj - Tuzla - Vlasenica - Visoko.
Opération Tannenbaum (1943)   Reich allemand   Partisans Suppression des Partisans de la zone de la rivière Una entre Bosanski Novi et Bužim
Opération Ristow   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération pour faire disparaitre et sécuriser le sud de la ligne de chemin de fer entre Bosanski Novi et Prijedor où une accumulation de partisans avaient été signalés.
Opération Weihnachtsmann   Reich allemand   Partisans Recherche et destruction des unités partisanes concentrées dans les montagnes situées entre les rivières Kupa et Save, situées à 30-35 kilomètres au Sud et au Sud-Est de Zagreb.

1944Modifier

Opérations anti-partisans en Croatie en 1944
Nom Forces de l'Axe Résistants Description succincte Début
Fin
Opération Hasenjagd   Reich allemand   Partisans Destruction des partisans d'une zone montagneuse situés dans un arc de 20 à 30 kilomètres au Nord et au Nord-Ouest de Split, à proximité des villages de Zelovo (hr) - Kladice - Prgomet - Brštanovo (hr).
Opération Napfkuchen   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Tchetniks
  Partisans Cette opération qui fait partie de l'opération Waldrausch était destinée à rouvrir la ligne de communication au Sud de la ligne Zenica - Travnik - Jajce en laissant des points d'appuis et de rassemblements à Derventa, Doboj et Teslić.
Opération Waldrausch   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Anéantissement des lignes de communication des Partizani de Slavonski Brod à Konjic, dans le Centre et l'Ouest de la Bosnie, et dans le Nord de la Dalmatie.
Opération Jajce   Reich allemand   Partisans Cette opération qui fait partie de l'opération Waldrausch était destinée à rouvrir la vallée et les routes parallèles à la vallée du Vrbas qui conduisaient du Sud de Banja Luka à Mrkonjić Grad et Jajce.
Opération Morgenwind I   Reich allemand   Partisans Capture de l'île de Brac large de la côte de Dalmatie centrale.
Opération Morgenwind II   Reich allemand   Partisans Capture de l'île de Šolta large de la côte de Dalmatie centrale.
Opération Brandfackel   Reich allemand   Partisans Destruction des concentrations partisanes dans les montagnes de la Kozara entre Bosanska Gradiska et Banja Luka afin de pouvoir rétablir la principale route de ravitaillement entre ces deux villes.
Opération Nibelungenfahrt   Reich allemand   Partisans Destruction des bases d'approvisionnements des partisans de la Plaine de Krbavsko (hr), une plaine correspondant à un triangle située entre Otočac - Bihac - Gospić.
Opération Cannae I   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans de la zone située entre les rivières Save et Drave pour permettre la saisie de denrées alimentaires pour les forces armées croates.
Opération Dubrovnik   État indépendant de Croatie   Partisans Rétablissement des communications entre Zagreb et Varaždin, en particulier la section qui traverse les collines de Kalnik (collines) (hr) au Sud de Varaždin et reconstituer les garnisons de Novi Marof et de Varaždinske Toplice.
Opération Drežnica   Reich allemand   Partisans Suppression des routes d'approvisionnement des Partisans dans les montagnes de Velika Kapela entre Jezerane (hr) et Senj en Dalmatie du Nord.
Opération Frühlingswetter   Reich allemand   Partisans Rouvrir et sécuriser une route d'approvisionnement clé en détruisant les Partisans positionnés dans la zone entre Knin et Kistanje situé à 20 km à l'Ouest-Sud-Ouest de Knin.
Opération Uljan   Reich allemand   Partisans Opération destinée à piller et détruire les concentrations partisanes sur l'île de Ugljan située au large de Zadar.
Opération Emil   Reich allemand
  Tchetniks
  Partisans Destruction de la 19e division des partisans installée dans la zone Ouest de Knin.
Opération Dubrovnik II   État indépendant de Croatie   Partisans Opération destinée à compléter l'opération Dubrovnik commencée le 21 janvier.
Opération Kaub   Reich allemand   Partisans Raid effectué le long de la rivière Save, en détruisant tous les bateaux et les ferries le long des deux rives de la rivière au nord de Bosanska Gradiska afin d'en interdire l'utilisation aux Partizani.
Opération Lauffeuer   Reich allemand   Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans la région au Sud de Sid en Serbie et près Ilok en Syrmie.
Opération Fuchsjagd   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des formations de partisans les monts d'Ivanscica au Sud-Ouest de Varaždin.
Opération Schlüsselblume   État indépendant de Croatie   Partisans Destruction de 25 brigades de partisans,selon les estimations, situées en Slavonie occidentale.
Opération Bergwiese   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces partisanes de la péninsule Primošten juste au Sud de Sibenik, sur la côte dalmate.
Opération Fuchsjagd III   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des bases d'approvisionnement et de soutien des forces partisanes et de leurs points forts situés au cœur des monts Kalnik (collines) (hr) à l'Ouest de Koprivnica.
Opération Renate   Reich allemand
  Waffen-SS
  Partisans Destruction des concentrations de partisans la péninsule de Murter au Nord-Ouest de Sibenik en Dalmatie centrale.
Opération Schneeschmelze   Reich allemand   Partisans Destruction des concentrations de partisans dans la zone Zaprešić - Krapinske Toplice - Klanjec située au Nord de Zagreb.
Opération Cannae II   Reich allemand
  Waffen-SS
  Partisans Assemblement d'une grande concentration de troupes en Slavonie, le long de la frontière Ouest de la Hongrie, sous le couvert d'une opération anti-partisan en soutien à l'opération Margarethe.
Opération Steinschlag   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans et leurs bases d'approvisionnement dans les environs de Otočac, dont une située près de Vrhovine qui était utilisé comme une zone de dépôt et d'approvisionnement pour les vols alliés en provenance d'Italie.
Opération Steinschlag   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Miliciens oustachis
  Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans la région de VlasenicaSrebrenica, dans l'Est de la Bosnie .
Opération Ungewitter   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Miliciens oustachis
  Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans la montagne Papuk dans la région de Slavonska Požega en Slavonie.
Opération Ingeborg   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans positionnés dans la région de Karlovac et au Nord de la rivière Kupa.
Opération Reinhard   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Réoccupation des mines de minerai de la région de Ljubija et sécurisation de la zone.
Opération Morgenstern   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans, de leurs camps et de leurs zones d'approvisionnements situés dans, et autour de la plaine de Krbavsko Polje (hr) située au Nord-Est de Gospić.
Opération Solta   Reich allemand   Partisans Défense de l'île de Solta sur la côte dalmate contre les attaques des Partisans.
Opération Kastanie   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction de trois bataillons de partisans supposés s'être concentrés dans la zone Prijedor-Sanski Most-Omarska à l'Est de la rivière Sana dans l'Ouest de la Bosnie.
Opération Sarajevo   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des forces des partisans dans la région située à l'Ouest de Sesvete (en)-route Varaždin entre l'Ivanscica et les montagnes Zagrebacka.
Opération Schach   Reich allemand
  SS-Polizei
  État indépendant de Croatie
  Partisans Nettoyage des forces des partisans concentrées entre Kordun et Banija.
Opération Rösselsprung   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Partisans Attaque et destruction du haut commandement Partisans, de l'état-major et capture du maréchal Tito positionnés à Drvar et Bosanski Petrovac. 7e grande opération anti-Partisans.
Opération Wildsau   Polizei-Freiwillige
  État indépendant de Croatie
  Partisans Encerclement et destruction des groupes de partisans situés le long du tronçon ouest de la ligne de chemin de fer au nord de Zagreb entre Durmanec et Krapinske Toplice.
Opération Kornblume   Reich allemand
  Waffen-SS
  Polizei-Freiwillige
  État indépendant de Croatie
  Partisans Ratisser les montagnes de Fruška gora dans les environs de Sremska Mitrovica ainsi que dans la Syrmie afin de détruire les formations de partisans opérant dans cette zone.
Opération Zumberak IV   Reich allemand
  Polizei-Freiwillige
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans rassemblés dans les montagnes de Plesivica (hr) situées à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Zagreb, et en particulier autour de Gorica Svetojanska (hr).
Opération Bienenhaus   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des groupes de partisans concentrés dans les montagnes de Moslavačka (hr) situées à une soixantaine de kilomètres de Zagreb.
Opération Blitz   Reich allemand   Partisans Opération consistant en plusieurs petits engagements entre les forces allemandes et un groupe de partisans près de Levanjska Varoš.
Opération Dünkirchen I   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Encerclement et destruction deux divisions de partisans situées dans la région de Krašić située au nord de Karlovac dans les montagnes de Gorjanci/Žumberak.
Opération Arras   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des partisans situés dans le triangle Lipik - Novska - Okučani qui sabotaient les voies ferrées dans la région et faisaient dérailler les trains.
Opération Rouen   Reich allemand
  Royaume de Hongrie
  État indépendant de Croatie
  Partisans Destruction des grandes concentrations de partisans des monts Kalnik (hr) au sud-ouest de la ligne Ludbreg - Koprivnica.
Opération Dünkirchen II   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Continuation de l'opération Dünkirchen I, consistant à éliminer deux divisions de partisans situées dans la région de Krašić située au nord de Karlovac dans les montagnes de Gorjanci/Žumberak.
Opération Casanova   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opérations anti-partisans aériennes.
Opération Rübezahl   Reich allemand
  Waffen-SS
  Corps de volontaires monténégrins
  Tchetniks
  État indépendant de Croatie
  Bulgarie
  Partisans Cette opération était destinée à fixer et détruire les éléments de la force principale des partisans sur le plateau entre les rivières Piva et Tara au Monténégro et afin de les empêcher de pénétrer dans le sud-ouest de la Serbie et de repousser une autre partie des partisans en direction de l'ouest, en les éloignant de la rivière Drina en Bosnie et en empêchant leur entrée en Serbie et leur liaison avec les unités de la force principale.
Opération Trolist   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération de nettoyage de groupes de partisans dans la région de Zaistovec - Preseka à l'ouest de Križevci qui menaçaient la route principale entre Zagreb et Varaždin.

1945Modifier

Opérations anti-partisans en Croatie en 1945
Nom Forces de l'Axe Résistants Description succincte Début
Fin
Opération Frühlingssturm   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération majeure du XXXIV. Armeekorps à Syrmie visant à nettoyer les arrières de la 2. Panzerarmee déployée le long du Danube plus au nord. 17 janvier
Opération Lawine   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Opération consistant à avancer le long de la vallée de la Lašva, à partir de Zenica, afin de reprendre Travnik, capturé par les partisans durant le mois d'octobre précédent.
Opération Werwolf   Reich allemand
  Waffen-SS
  État indépendant de Croatie
  Partisans Encerclement et destruction de puissantes forces partisanes ainsi que de leurs bases de ravitaillement dans les monts Papuk (en) où elles menaçaient directement Zagreb et écraser les divisions partisanes qui tenaient la tête de pont de Virovitica entre Virovitica et Podravska Slatina. 4 février
Opération Waldteufel   Reich allemand   Partisans Franchissement la rivière Drava afin de créer des têtes de pont sur le côté est à Donji Miholjac et Valpovo, puis progression vers Mohács dans le sud de la Hongrie. 6 mars
Opération Bergwind   Reich allemand
  État indépendant de Croatie
  Partisans Ratissage des montagnes de Moslavačka (en) au sud-est de Zagreb, afin de bloquer le transfert du 10e corps de partisans vers la rivière Drava et destruction de toutes les formations de partisans rencontrées.

Voir aussiModifier

Notes, sources et référencesModifier

  1. (en) « Introduction to the Anti-Partisan Operations in Croatia », sur www.axishistory.com (consulté le 1er juin 2019) — Ce site donne également une liste d'opérations et l'accès à leurs détails : (en) « Anti-Partisan Operations in the Independent State of Croatia », 1941-1945.
  2. (en) « Operation Grün (iv) », sur codenames.info, (consulté le 31 mai 2019) : « Grün I’ had as its objective the engagement and destruction of partisan concentrations […] in the Krndija and Dilj mountain region bordered by Podgorač, Našice, Čaglin and Levanjska Varoš. » — Le « iv » utilisé dans le titre et dans l'URL de ce lien externe ne correspond pas à un numéro d'opération mais est un repère d'indexation spécifique au site : voir (en) « Operations Database », p. 25, (consulté le 31 mai 2019).
  3. a et b (en) « Operation Grün (1943-02-27) », sur www.axishistory.com, (consulté le 31 mai 2019).
  4. a et b (en) « Operation Grün (iv) », sur codenames.info, (consulté le 31 mai 2019) : « Grün II’ along the Kupa river between the Sava river and the Farkašic-Kravarsko line. » — Voir commentaire dans la note supra concernant le « iv » utilisé dans le titre et dans l'URL de ce lien externe.
  5. a et b (en) « Operation Grün (1943-07-26) », sur www.axishistory.com, (consulté le 31 mai 2019).
  6. a et b (en) « Operation Grün II (1943-08-05) », sur www.axishistory.com, (consulté le 31 mai 2019).