Royaume du Nedjd et du Hedjaz

(1926-32)
(Redirigé depuis Royaume de Nejd et Hedjaz)
Royaume du Hedjaz et du Nedjd

1926–1932

Drapeau
Drapeau du royaume du Hedjaz et du Nedjd (1926)
Blason
Emblème du royaume du Hedjaz et du Nedjd (1926)
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Royaume du Hedjaz et du Nejd en 1926
Informations générales
Statut Double monarchie, monarchie absolue
Capitale Riyad
Langue(s) Arabe
Religion Islam sunnite
Histoire et événements
Création du royaume
Création de l'Arabie saoudite
Roi
1926 - 1932 Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume du Hedjaz et du Nedjd (en arabe : مملكة الحجاز ونجد, Mamlakat al-Ḥijāz wa-Najd) fut la troisième incarnation du troisième État saoudien. Il a été fondé après la guerre et la conquête en 1925 du royaume du Hedjaz par le sultan du Nedjd Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud.

Le roi déposé du Hedjaz, Ali ben Hussein, frère d'Abdallah Ier de Jordanie et de Fayçal Ier d'Irak, s'exile à Bagdad.

Le , le sultan du Nedjd est couronné roi du Hedjaz dans la grande mosquée de La Mecque. Le , il acquit également le titre de roi du Nedjd, par opposition à l'ancien titre de sultan qu'il détenait, établissant de fait une double monarchie. Le Royaume-Uni reconnaît le nouveau royaume par la signature du traité de Djeddah (en) le .

Le , le royaume est inclus dans l'accord de la ligne rouge permettant le monopole de la Turkish Petroleum Company sur l'exploitation du pétrole.

Le roi Ibn Séoud continue la guerre dans la péninsule avec la conquête des trois provinces yéménites de l'Asir, Najran et Jizan. Le [1], il réunit ses conquêtes en un seul État unique, le royaume d'Arabie saoudite reconnu deux années plus tard par le traité de Taëf.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier