Ross Greer

personnalité politique britannique

Ross Greer
Illustration.
Ross Greer, en 2016.
Fonctions
Membre du Parlement écossais
En fonction depuis le
(6 ans, 2 mois et 29 jours)
Élection 5 mai 2016
Réélection 6 mai 2021
Circonscription Écosse Ouest
Législature Ve et VIe
Biographie
Nom de naissance Ross John Greer
Date de naissance (28 ans)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti vert écossais

Ross John Greer, né le , est un homme politique écossais qui est membre du Parlement écossais (MSP) pour la région de l'Ouest de l'Écosse depuis 2016. Député des Verts écossais, il est le plus jeune député parlementaire élu aux élections de 2016.

Jeunesse et carrièreModifier

Ross Greer fait ses études à la Bearsden Academy, qu'il quitte en 2012[1]. Il est membre du Parlement écossais des jeunes, représentant la circonscription de Clydebank et Milngavie 2011-13. Il rejoint les Verts écossais à l'âge de 15 ans[2] et participe au concours Debating Matters en 2012, où il atteint la finale nationale[3].

Ross Greer commence des études à l'Université de Strathclyde, en psychologie et en politique, mais part sans diplôme en décembre 2012 pour travailler pour la campagne indépendantiste Yes Scotland en tant que coordinateur des jeunes et des étudiants et devient le coordinateur de leur communauté au cours de la Référendum sur l'indépendance écossaise de 2014. Après le référendum, il est employé par les Verts écossais dans un rôle impliquant le développement de la stratégie[4].

Carrière politiqueModifier

Ross Greer se présente comme candidat des Verts écossais dans la circonscription d'East Dunbartonshire aux élections générales de 2015, obtenant la 5e place avec 804 voix (1,5 %)[5]. Il devient ensuite le porte-parole du parti des Verts écossais sur l'Europe et les affaires extérieures[6]. En mars 2015, les Verts écossais annoncent qu'il est choisi comme tête de leur liste régionale de l'ouest de l'Écosse, à la suite d'un scrutin de leurs membres[7].

Avant les élections au Parlement écossais de 2016, Ross Greer critique le fait que le niveau général d'engagement avec les jeunes de 16 et 17 ans en tant qu'électeurs pour la première fois est inférieur à ce qui a été observé lors du référendum[8]. Le 6 mai 2016, il est élu avec 17 218 voix (5,3 %) en tant que membre supplémentaire pour la région de l'ouest de l'Écosse. Élu à l'âge de 21 ans, il devient le plus jeune MSP d’Écosse[9]. Avant l'élection de Ross Greer, le plus jeune MSP est auparavant Mark Griffin, du parti travailliste, qui a 25 ans lorsqu'il est élu pour la première fois en 2011[10]. Le 22 mai, il est nommé porte-parole des Verts écossais pour le développement international et les affaires extérieures, l'éducation et les compétences, et la culture et les médias[11].

Il est actuellement coprésident du comité exécutif des Verts écossais[12].

Vie privéeModifier

Greer est membre de l'Église d'Écosse[13].

RéférencesModifier

  1. (en) « Youngest ever MSP elected for the Scottish Greens », sur Holyrood Website, (consulté le )
  2. (en) « Youngest Ever MSP Elected In Historic Scottish Greens Victory », sur HuffPost UK, (consulté le )
  3. « People: Ross Greer », www.debatingmatters.com (consulté le )
  4. (en) « Why teachers need to cast a vote for clarity », sur Tes (consulté le )
  5. Eva Coutts, « Holyrood 2016: Greens' Ross Greer, 21, becomes youngest MSP », The Scotsman,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Scottish Greens consider pro-Europe campaign », The Scotsman,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Scottish Greens regional list candidates », Holyrood,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Libby Brooks, « Don't patronise us, Scottish teenagers tell politicians bidding for their votes », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Greens' Ross Greer becomes youngest MSP », BBC News,‎ (lire en ligne)
  10. Jenni Davidson, « Youngest ever MSP elected for the Scottish Greens », Holyrood,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « Scottish Greens announce portfolios of new Holyrood group », HeraldScotland (consulté le )
  12. (en) « Scottish Greens cancel conference because of coronavirus as delay phase nears », The Herald (consulté le )
  13. (en) Brooks, « Anger as Church of Scotland decides not to divest from fossil fuels », The Guardian, (consulté le )

Liens externesModifier