Ouvrir le menu principal

Les Rorgonides sont une famille de la noblesse franque dont plusieurs membres se prénommèrent Rorgon (ou Roricon). Parmi les autres prénoms fréquents dans cette famille, un certain nombre commencent par la racine Gauz- : Gauzlin, Gauzbert, Gauzfred (ou Geoffroy). Dans leur entourage, on trouve également quelques Hervé et quelques Ragenold (ou Renaud).

Origine des RorgonidesModifier

Ces précisions onomastiques les rattachent probablement à des comtes du Mans du début du VIIIe siècle, issus du groupe familial des Robert, qui est également ancêtre des Robertiens.

Un nommé Roger, donné comme frère de Lambert, comte de Hesbaye et ancêtre des Robertiens, apparaît comme comte du Mans en 710. À la mort d'Herlemond, évêque du Mans, en 724 Roger profite de la vacance du siège épiscopal pour administrer les domaines épiscopaux. Il a eu trois enfants :

  • Hervé, comte du Mans à la suite de son père ;
  • Gauziolène, évêque du Mans actif vers 750
  • Rotilde, abbesse.

Malheureusement pour eux, Hervé et Gauziolène prendront le parti de Griffon en révolte contre son demi-frère Pépin le Bref. Vaincu, Hervé sera destitué, tandis que Gauziolène verra ses pouvoirs réduits[1]. Les premiers Rorgonides Gauzlin Ier du Maine et son fils Rorgon Ier du Maine seraient les descendants de Roger et de son fils Hervé, comtes du Mans.

Les Rorgonides, comtes du Maine (832-898)Modifier

Le comte Rorgon Ier vécut à la cour de l'empereur Charlemagne. Louis Ier le Pieux lui confia le comté de Rennes, qu'il ne conserva pas, en 819. Il fonda en 824 l'abbaye Saint-Maur de Glanfeuil. Il reçut en 832 le comté du Maine. Les listes nécrologiques de l'abbaye de Saint-Denis mentionnent son décès un 16 juin sans précision de l'année, qui doit se placer en 839 ou en 840. Un de ses proches, probablement un neveu, fut à la même époque investi du comté d'Herbauges.

Gauzbert succéda à son oncle Rorgon, mais manqua de conviction à combattre les Bretons qui prirent et pillèrent le Mans en 849, aussi Charles II le Chauve le fit exécuter pour trahison en 853, ce qui occasionna des troubles dans le royaume.

Le Maine passa alors à son fils Rorgon II, puis à Gauzfrid, lequel fut également investi d'une des deux marches de Neustrie. À sa mort, Renaud d'Herbauges, probablement un cousin, hérita de ses honneurs.

À la mort de Renaud, le roi se méfiant des Rorgonides, le Maine fut confié au comte Roger de la famille des Hugonides. Les fils de Gauzfrid, Gauzlin II et Gauzbert s'allièrent aux Robertiens et combattirent Roger. Sous le règne d'Eudes, Roger fut destitué au profit de Gauzlin II, mais ce dernier ne réussit pas à se maintenir au Mans, en fut chassé en 898 et décèdera en 926.

La postérité des RorgonidesModifier

À partir de cette date, les lignée des Rorgonides ne peut plus être suivie avec certitude. Cependant, les prénoms caractéristiques des Rorgonides, Gauzfrid ou Gauzfred, plus tard Geoffroy se perpétuent au sein des lignées des comtes du Perche, des vicomtes de Châteaudun, des comtes du Gâtinais, ce qui rend plausible l'idée que ces dernières, dont sont notamment issus les Plantagenêts, perpétuent la famille des Rorgonides.

GénéalogieModifier

Note : les traits en pointillés représentent des liens de parenté hypothétiques.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzlin Ier
x Adeltrude
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hervé
 
 
 
 
 
Rotrude
 
Rorgon Ier
(† 840)
comte du Maine
 
Bilchilde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzbert
(† 853)
comte du Maine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Renaud
(† 844)
comte d'Herbauges
 
(Adeltrude)
x Gérard
comte d'Auvergne
 
Louis
(† 867)
 
Rorgon II
(† 866)
comte du Maine
 
Gauzlin
(† 886)
ev. Paris
 
Gauzfrid
(† 877)
comte du Maine
 
(Bilchide)
x Bernard II de Poitiers
(†845)
 
Théodrad
 
Gauzlin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hervé
(† 844)
 
Renaud
(† 885)
marquis de Neustrie
 
 
 
 
 
Gauzfred
comte
cité 886
 
Hervé
comte
cité 912
 
Gausbert
comte
cité 912
 
Gauzlin II
(† 926)
comte du Maine
 
 
 
 
 
Richilde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gausbert
cité 925-935
 
 
 
 
 
Gausfred
comte de Nevers
vicomte d'Orléans
 
 
 
 
 
(Bilichilde)
x Hugues Ier
comte du Maine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzfred
vicomte de Chartres
(942)
 
 
 
 
 
Albéric
vicomte Orléans
 
Gerberge
x Foulque II
comte d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzfred Ier
(† 986)
vicomte de Châteaudun
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ingelgeriens
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues
(† 1003)
vicomte de Châteaudun
archevêque de Tours
 
Fulcois
comte
de Perche (?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Geoffroy Ier
(† 1039)
comte du Perche
vicomte de Châteaudun
 
 
 
 
 
Hugues du Perche
(† 1000)
x Béatrice de Mâcon
comtesse de Gâtinais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
comtes du Perche
vicomtes de
Châteaudun
 
 
 
 
 
comtes du Gâtinais
comtes d'Anjou
Plantagenêts

Notes et référencesModifier

  1. Jean Heuclin Hommes de Dieu et fonctionnaires du roi en Gaule du Nord du Ve au IXe siècle (348-817) Histoire Septentrion, Presses Universitaires du Septentrion, Paris 1998 (ISBN 2859395512) p. 248

Sources et bibliographieModifier