Ronald J. Clarke

paléoanthropologue sud-africain

Ronald J. Clarke (né en 1944) est un paléoanthropologue de l'Institut de l'évolution humaine de l'université du Witwatersrand. Il est principalement connu pour sa découverte de Little Foot, un squelette complet d'australopithèque retrouvé dans la grotte de Sterkfontein[1],[2].

Ron Clarke et le crâne de Little Foot
Le paléoanthropologue Ronald J. Clarke aux côtés de Little Foot en 2006 à Sterkfontein

Il a également découvert le crâne partiel SK 847, qui appartiendrait à un spécimen de Homo ergaster[3]. Il a également participé à la découverte d'un nouveau squelette d'Homo habilis lié à Homo rudolfensis[4].

Conflits avec Lee BergerModifier

D'abord chercheur pour l'université du Witwatersrand, il est renvoyé par Lee R. Berger[5] pour être embauché par l'université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main afin qu'il puisse continuer ses recherches.

Prix et distinctionsModifier

Ronald J. Clarke est membre de la Société royale d'Afrique du Sud.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ronald J. Clarke » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) B. Bower, « Ancient ancestor reveals skeletal stamina » [archive du ], Science News,
  2. (en) « The new hominid skeleton from Sterkfontein, South Africa: age and preliminary assessment », Journal of Quaternary Science, vol. 14, no 4,‎ , p. 293-298 (résumé)
  3. (en) Donald Johanson et Blake Edgar, From Lucy to Language, New York, Simon & Schuster, , p. 184
  4. (en) « Late Pliocene Homo and Hominid Land Use from Western Olduvai Gorge, Tanzania », Science, vol. 299, no 5610,‎ , p. 1217-1221 (résumé)
  5. (en) « World-renowned Scientist sacked »

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier