Ouvrir le menu principal

Université du Witwatersrand

Université du Witwatersrand
TCSE Logo.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Université publique
Nom officiel
University of the Witwatersrand
Universiteit van die Witwatersrand
Yunivesithi ya Witwatersrand
Régime linguistique
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Afrique du Sud
voir sur la carte d’Afrique du Sud
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Gauteng
voir sur la carte du Gauteng
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
27 934 (2010)
Effectif
4 712Voir et modifier les données sur Wikidata
Divers
Membre de
ORCID, Inc. (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Grand Hall du campus Est de l'Université du Witwatersrand.

L'université du Witwatersrand (en anglais, University of the Witwatersrand) est une institution universitaire d'Afrique du Sud située à Johannesbourg dans la province du Gauteng, au sein de la région historique du Witwatersrand (prononcé vit-vaters-rant).

L'université est surnommée « Wits » (prononcé vits). Elle est la plus importante et prestigieuse université d'Afrique du Sud.

Université de langue anglaise, elle avait la particularité durant la période d'apartheid d'accueillir également des étudiants noirs en nombre limité. Elle fut la première université à être déségréguée.

HistoireModifier

L'université fut fondée en 1896 à Kimberley dans la Colonie du Cap sous le nom d'École sud-africaine des mines.

En 1904, après la Seconde Guerre des Boers, l'école fut implantée à Johannesbourg dans la colonie britannique du Transvaal sous le nom d'Institut technique du Transvaal.

En 1910, elle fut de nouveau rebaptisée École sud-africaine des mines et des technologies.

En 1922, elle recevait des statuts lui conférant rang universitaire. Elle prenait alors le nom d'« université du Witwatersrand » regroupant 6 facultés spécialisées en art, science, médecine, ingénierie, droit et commerce.

Un nouveau campus fut construit sur Milner Park.

En 1963, l'université comptait 6 275 étudiants. En 1985, ils étaient plus de 16 000 étudiants.

En 1964, la bibliothèque de la faculté de médecine fut installée sur Esselen Street dans le quartier d'Hillbrow. De nombreux édifices universitaires sont d'ailleurs érigés dans les années 1960, 1970 et 1980 notamment à Parktown dont un site archéologique pour la recherche universitaire à Sterkfontein et dans le nord du Transvaal. En 1969, la résidence Ernest Oppenheimer fut inaugurée ainsi qu'une clinique universitaire.

CampusModifier

L'université du Wits dispose aujourd'hui de 5 campus universitaires.

Le campus principal, partagé par l'autoroute M1, se divise entre est et ouest. Le Campus-Est est le siège de l'administration et de la faculté de sciences sociales. Le campus-ouest est celui de la faculté de commerce, de celle de droit, de celle du management et de celle de l'ingénierie. On trouve également sur le campus principal 6 résidences pour étudiants.

Dans le quartier de Parktown sont situés trois campus académiques consacrées à l'éducation, aux affaires et aux sciences sociales

L'université dispose également de deux galeries d'art et de 14 musées dont ceux consacrés à l'histoire de la médecine, à la paléontologie et à la géologie. Elle gère également le site archéologique de Sterkfontein.

 
Courts de la Bibliothèque de l'Université du Witwatersrand avec le Grand Hall en arrière-plan.
 
Bâtiment sud-ouest des ingénieurs civils de l'Université du Witwatersrand.

ChiffresModifier

L'université comprend 27 934 étudiants répartis en 5 facultés :

  • Commerce, droit et management
  • Ingénierie et architecture
  • Médecine
  • Arts, éducation, sciences sociales, littérature et langues
  • Sciences

AutreModifier

C'est dans le grand hall de l'université, qui sert notamment pour la remise des diplômes, qu'à eu lieu la première représentation d'un spectacle iconique de la fin des années 1950, la comédie musicale King Kong[1],[2].

Étudiants et professeurs célèbresModifier

BibliographieModifier

  • (en) The Golden Jubilee of the University of the Witwatersrand 1972 (ISBN 0-85494-188-6) (Jubilee Committee, University of the Witwatersrand Press)
  • (en) Wits: The Early Years : a History of the University of the Witwatersrand Johannesburg and its Precursors 1896 - 1936 1982 Bruce Murray (ISBN 0-85494-709-4) (University of the Witwatersrand Press)
  • (en) Wits: A University in the Apartheid Era 1996 Mervyn Shear (ISBN 1-86814-302-3) (University of the Witwatersrand Press)
  • (en) Wits Library: a Centenary History 1998 Reuben Musiker & Naomi Musiker (ISBN 0-620-22754-0) (Scarecrow Books)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

  • Industrial and Mining Water Research Unit

RéférencesModifier

  1. Adrien Barbier, « La première comédie musicale « noire » renaît en Afrique du Sud. « King Kong », qui relate les mésaventures d’un boxeur, avait connu un succès aussi phénoménal qu’inattendu durant l’apartheid », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « King Kong the Musical 1959 -1961 », South African History Online,‎ (lire en ligne)