Ouvrir le menu principal

Roger Tailleur

collaborateur de 1953 à 1973 de la revue "Positif"
Roger Tailleur
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
VillejuifVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Roger Tailleur, né le à Gradignan et mort le à l'Institut Gustave Roussy de Villejuif[1], est un critique de cinéma et journaliste français.

Sommaire

BiographieModifier

Alors qu'il séjourne au sanatorium universitaire de Saint-Hilaire du Touvet - où il rencontre Louis Seguin et Michel Perez -, il fonde avec ces derniers, en 1952, une petite revue ronéotypée intitulée Séquences[2]. Collaborateur de Positif dès 1953[3], de la revue Les Lettres nouvelles et de France Observateur, il cesse d'écrire sur le cinéma en 1968 « pour se consacrer à sa nouvelle passion : l'Italie[4] » et à la peinture.

L'importance de son activité de critique a été unanimement reconnue par la profession.

Antoine de Baecque lui consacre un chapitre de son ouvrage La Cinéphilie. Invention d'un regard, histoire d'une culture 1944-1968[5].

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives de Paris 9e (arrondissement de son domicile), transcription de l'acte de décès no 452, année 1985 (page 28/31)
  2. Thierry Frémaux, « L'aventure cinéphilique de Positif 1952-1989 », sur www.persee.fr
  3. Un recueil de ses articles, Viv(r)e le cinéma, a été publié en 1997 chez Actes Sud
  4. Frédéric Vitoux, Il me semble désormais que Roger est en Italie, Actes Sud, 1986
  5. Fayard, 2003

Lien externeModifier