Roger Jean Gautheret

botaniste français
Roger Jean Gautheret
Naissance
Paris (France)
Décès (à 87 ans)
Paris (France)
Nationalité Française
Domaines Biologie, botanique
Institutions Faculté des sciences de Paris
Diplôme Faculté des sciences de Paris
Renommé pour Mise au point de la culture des tissus végétaux
Distinctions Membre de l'Académie des sciences

Roger Jean Gautheret, né le à Paris et mort le dans la même ville, est un biologiste français, pionnier de la culture de tissus végétaux.

BiographieModifier

 
Sépulture de Roger Jean Gautheret au cimetière de Bourg-la-Reine.

Après des études secondaires, en particulier au lycée Voltaire à Paris, Jean Gautheret entreprend des études universitaires à la faculté des sciences de Paris. Celles-ci terminées, il est accueilli dans le laboratoire de Marie Antoine Alexandre Guilliermond en 1931. Ayant soutenu sa thèse de doctorat d'État en 1935, il devient, en 1950, successivement assistant de botanique, maître de conférence en biologie végétale et professeur de biologie cellulaire à la faculté des sciences de Paris. Il enseigne sans interruption au no 12 rue Cuvier, de 1936 à 1979, date de sa retraite.

Ses travaux ont permis notamment de démontrer qu'une cellule végétale est totipotente, de réaliser la multiplication végétative in vitro des végétaux, d'obtenir par culture in vitro de méristème, des plantes saines à partir de plantes infectées par un virus et de reculer les limites des échanges génétiques entre espèces en préparant des protoplastes, cellules végétales dont la paroi a été dégradée par des enzymes et qui peuvent non seulement fusionner entre elles mais aussi régénérer des plantes entières.

PublicationsModifier

  • Une voie nouvelle en biologie végétale : la culture des tissus, Gallimard, coll. «L'avenir de la science», 1945.
  • La culture des tissus végétaux, Masson et Cie, 1959.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

SourceModifier

  • Henri Duranton, Extraits, discours et notices biographiques, Académie des sciences de l'institut de France, 1999.

Liens externesModifier