Ouvrir le menu principal

Rudi Hiden

joueur de football français
(Redirigé depuis Rodolphe Hiden)

Rudi Hiden
Image illustrative de l’article Rudi Hiden
Rudi Hiden en avril 1939.
Biographie
Nom Rudolf Hiden
Nationalité Drapeau : Autriche Autrichien
Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Graz (Autriche-Hongrie)
Décès (à 64 ans)
Lieu Vienne (Autriche)
Taille 1,84 m (6 0)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1917-1927 Drapeau : Autriche Grazer AK
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1927-1933 Drapeau : Autriche Wiener AC 118 0(0)
1933-1940 Drapeau : France RC Paris 132 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1929-1933 Drapeau : Autriche Autriche 020 0(0)
1940 Drapeau : France France 001 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1951-1952 Drapeau : Italie Salernitana Sport
1952-1953 Drapeau : Italie FC Messine
1953-1954 Drapeau : Italie US Palerme
1956-1957 Drapeau : Italie FC Messine
 ? Drapeau : Italie Carrarese Calcio
1963-1964 Drapeau : Italie Salernitana Sport
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Rodolphe « Rudi » Hiden, né Rudolf Hiden le à Graz (Autriche-Hongrie) et décédé le à Vienne (Autriche), est un footballeur autrichien naturalisé français qui évoluait au poste de gardien de but. Après sa carrière de joueur, il fut entraîneur.

Sommaire

BiographieModifier

Membre de la fameuse Wunderteam autrichienne des années 1930, il est considéré comme l'un des meilleurs gardiens de son époque. Impressionnant lors d'un match de l'équipe d'Autriche disputé au Parc des Princes le 12 février 1933, il est recruté par le RC Paris pour la somme de 80 000 francs en 1933. Il joue à Paris aux côtés de ses compatriotes Gusti Jordan et Henri Hiltl.

Caractériel, il refuse de rejoindre son club (RC Paris) en 1935, et reste en vacances en Autriche dans l'attente d'une augmentation. Le président du Racing ne cède pas, et l'affaire traîne plusieurs mois. Son ami Raoul Diagne, pourtant défenseur, le remplace dans les buts du Racing pendant la première moitié de la saison 1935-1936. Rudi rejoint finalement son club après six mois de bouderie, et peut fêter avec ses coéquipiers le titre de champion de France 1936.

Naturalisé français en 1937, il est sélectionné une fois en équipe de France et est mobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale dans un régiment de l'armée d'infanterie coloniale française[1].

PalmarèsModifier

Équipes nationalesModifier

ClubsModifier

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Rudi Hiden en tenue de soldat, Le Miroir des sports, 12 novembre 1939 (bas à D.).

Liens externesModifier