Ouvrir le menu principal

Forteresse de l'Ordre du Temple située sur la marche de l'Amanus, Roche de Roissel est une des deux places fortes, avec Roche-Guillaume, que Saladin renonça à prendre en 1188 après la chute de Jérusalem en 1187.

Elle est définitivement reprise par les mamelouks du sultan Baybars en 1268[1].


Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alain Demurger, Chevaliers du Christ: les ordres religieux-militaires au Moyen Age (XIe-XVIe siècle), Seuil, , 407 p. (ISBN 978-202049888-3, présentation en ligne)