Robert de Châtillon (évêque de Laon)

Robert de Châtillon est un prélat français, évêque-duc de Laon de jusqu'à sa mort en 1215.

Robert de Châtillon
Image illustrative de l’article Robert de Châtillon (évêque de Laon)
Robert de Châtillon, évêque et duc de Laon, gravure publiée dans l’Histoire généalogique de la Maison de Chastillon sur Marne d'André Du Chesne (1621).
Biographie
Naissance France
Décès
Évêque de l'Église catholique
Évêque de Laon

Blason

Il est probablement un cousin de l'évêque de Langres Robert II de Châtillon[1].

BiographieModifier

Robert de Châtillon est le troisième fils de Guy II de Châtillon (né vers 1140- mort en 1170) et de son épouse Alix de Dreux (1144/1145-1209/1210), fille de Robert Ier comte de Dreux et d'Havise d’Évreux. Son frère aîné est Gaucher III, marié à Élisabeth de Saint-Pol, puis vient Gui de Châtillon (mort en 1191), seigneur de Montjay, croisé, mort au siège d'Acre, puis viennent Marie qui épousera Renaud de Dammartin en premières noces, et répudiée, convolera avec Jean de Vendôme ; Alix (Adèle) qui épousera Guillaume V de Garlande, et enfin Amicie qui épousera Baudouin du Donjon (d'Yerres)[2].

Il fait reconstruire le château d'Anizy et fortifier ce bourg[3].

Il participe le à la bataille de Bouvines, dans le corps d'armée du comte Robert II de Dreux (1154-1218) dit le Jeune, sur l'aile gauche du roi, avec le comte Guillaume II de Ponthieu (après 1178-1221), beau-frère du roi Philippe-Auguste, ainsi qu'avec Thomas de Saint-Valéry, un des plus puissants barons de France ; Pierre II de Courtenay (vers 1165-1219), comte d'Auxerre, Nevers et Tonnerre père du marquis de Naun ; Jean de Nesle, châtelain de Bruges ; Philippe de Dreux (1158-1217), évêque-comte de Beauvais. Ces deux prélats conduisaient eux-mêmes les vassaux de leurs églises[4].

ArmoiriesModifier

Armoiries de la Maison de Châtillon : « de gueules aux trois pals vairé d'argent et d'azur, au chef d'or chargé d'un lambel d'azur »

Notes et référencesModifier

  1. Mémoires de la Société historique et archéologique de Langres, Langres, Musée Saint-Didier, 1900, p. 101 (texte en ligne sur Gallica).
  2. Étienne Pattou, Maison de Châtillon (sur-Marne).
  3. Maximilien Melleville, Histoire de la ville de Laon, Imprimerie du Journal de l'Aisne, 1846, p. 133.
  4. « Bataille de Bouvines », in Revue Nationale Belge, vol.4-5, Decq, 1840, pp. 104-105.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [Chéruel 1855] Adolphe Chéruel, Dictionnaire historique des institutions, mœurs et coutumes de la France, L. Hachette et Cie, , sur books.google.fr (lire en ligne).
  • Histoire ecclésiastique et civile du diocèse de Laon, 1783, un vol. in-4° de Nicolas Lelong, cité in Maximilien Melleville, Dictionnaire historique du département de l'Aisne, Volume 2, 1865, p.34.
  • Père Anselme, Généalogie de la Maison de Chastillon, t.VI, p.93 ; t.II, p.97.

Articles connexesModifier