Ouvrir le menu principal

Robert Wangermée

musicologue belge
Robert Wangermée
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 98 ans)
Nationalité
Activité
Œuvres principales
Dictionnaire de la chanson en Wallonie et à Bruxelles (d), Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen Âge à nos jours (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert Wangermée est un musicologue et administrateur belge né à Lodelinsart le et mort le [1].

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Robert Wangermée étudie la musique avec Jean Absil et l’histoire à l'Université libre de Bruxelles. Après y avoir obtenu son doctorat en histoire grâce à sa thèse sur Le Goût musical en France au XIXe siècle (1946), il y enseigne comme maître de conférence en 1948 — succédant à son ancien professeur Charles Van den Borren, le grand précurseur de la musicologie en Belgique — puis comme chargé de cours en 1962. Wangermée fonde ensuite la sous-section de musicologie (au sein du département d’histoire de l’art et archéologie, faculté de philosophie et lettres). Il y est nommé professeur en 1965, fonction qu’il assuma jusqu’en 199… . En 1964, il avait créé, toujours à l’ULB, le Centre d'Études de Sociologie de la Musique.

Il a parallèlement effectué une brillante carrière dans l’audio-visuel : engagé à l’INR (Institut national de radiodiffusion, précurseur de la RTBF) en 1946, il y devient directeur du Service musical en 1953, crée le « troisième programme radio » (spécialisé dans la musique classique), et termine sa carrière comme administrateur général de la RTBF de 1960 à 1984.

Robert Wangermée a assumé la fonction d’administrateur ou président de nombreuses associations, fondations ou institutions :

etc.

Auteur de nombreux ouvrages, articles et préfaces d’ouvrages ainsi que collaborateur ou éditeur d’innombrables ouvrages collectifs relatifs à la musicologie, la sociologie de la musique, les politiques culturelles et la radio-télévision, Robert Wangermée assume la responsabilité de coéditeur de la Revue belge de Musicologie depuis 1958.

Robert Wangermée a rédigé plusieurs rapports relatifs à l'avenir de la télévision, l'avenir du service public de radio-télévision et la politique audiovisuelle européenne pour le Conseil de l'Europe et l'UER.

Robert Wangermée a été choisi comme un des Cent Wallons du siècle par l'Institut Jules Destrée en 1995.

PublicationsModifier

Ouvrages écrits et/ou éditésModifier

  • Jean-Sébastien Bach. Esquisse historique, éd. Syrinx, 1944
  • Ludwig van Beethoven, éd. du Trèfle, Molenbeek/Bruxelles, 1945
  • Les maîtres de chant des XVIIe et XVIIIe siècles à la Collégiale des SS. Michel et Gudule à Bruxelles, Académie royale de Belgique, Bruxelles, 1950
  • François-Joseph Fétis, musicologue et compositeur. Contribution à l'étude du goût musical au XIXe siècle, Bruxelles, Palais des Académies, 1951
  • La musique belge contemporaine, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1959
  • La musique flamande dans la société des XVe et XVIe siècles, Arcade, Bruxelles, 1965
  • (en collaboration avec Holde Lhoest), L'après-télévision, Hachette, Paris, 1974.
  • La Musique en Wallonie et à Bruxelles, R. Wangermée et Ph. Mercier, Bruxelles, éd. La Renaissance du Livre, 1980-82, 2 vol.
  • (directeur scientifique) Les malheurs d'Orphée, culture et profit dans l'économie de la musique, éd. Mardaga, Bruxelles-Liège, 1990
  • Dictionnaire de la chanson à Bruxelles et en Wallonie, éd. Mardaga, Liège, 1995
  • André Souris et le complexe d'Orphée. Entre surréalisme et musique sérielle, éd. Mardaga, Liège, 1995
  • Paul Collaer. Correspondance avec des amis musiciens, éd. R. Wangermée, Sprimont, 1996
  • Mesens, E.L.T. Moi je suis musicien. Écrits réunis, présentés et commentés par R. Wangermée, Didier Devillez éditeur, coll. Fac-Similé, Bruxelles, 1997
  • Magritte et l'univers du son, s.l., s.n., 1998
  • Philippe Boesmans : entretiens et témoignages, R. Wangermée et Chr. Renard, éd. Mardaga, 1999
  • André Souris : La lyre à double tranchant. Écrits sur la musique et le surréalisme, présentés et commentés par R. Wangermée, éd. Mardaga, Bruxelles-Liège, 2000
  • Paul Nougé : La musique est dangereuse. Écrits réunis, présentés et commentés par R. Wangermée, Didier Devillez éditeur, coll. Fac-Similé, Bruxelles, 2001
  • Guide du chant choral en Wallonie et à Bruxelles, éd. Mardaga, 2003
  • Studio 4 – Maison de la Radio Flagey 1933-2002, Jos Vandenbreeden et R. Wangermée, CIVA, Bruxelles, 2004
  • (éditeur) François-Joseph Fétis. Correspondance, éd. Mardaga, Sprimont, 2007, 622 p. (ISBN 2-87009-947-9)

Articles (sélection)Modifier

  • « Importance de la musique dans les régions wallonnes aux XIVe et XVe siècles », WPH, t. 1, p. 477-489
  • « L’apport wallon à la musique du XVIe siècle : de Josquin Desprez à Roland de Lassus », WPH, t. 2, p. 303-320
  • « Musique et quasi-musique dans le chœur parlé », in ?, n° 34/35
  • « Un bruit qui coûte cher ? Notes sur l'économie de la musique », Art&Fact n° 6, 1987, Université de Liège
  • « Évaluation des politiques culturelles. Lignes directrices pour l’élaboration des Rapports nationaux Conseil de l’Europe ». Conseil de la coopération culturelle, document provisoire, 1988
  • « Les musiciens du surréalisme bruxellois et l'esprit Dada », Textyles n° 8, novembre 1991
  • « Mozart et l'originalité créatrice », Société des sciences, des arts et des lettres du Hainaut, 96e vol., 1992
  • « Erik Satie à Bruxelles », Art&Fact n° 15, 1996, Université de Liège

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Musique et société, hommages à Robert Wangermée, Henri Vanhulst et Malou Haine, Éditions de l'Université de Bruxelles, 1988.

Liens externesModifier