Robert Fulke Greville

personnalité politique britannique

Le Lieutenant-colonel Robert Fulke Greville FRS () est un officier de l'armée britannique un courtisan et un politicien qui siège à la Chambre des communes entre 1774 et 1807.

Robert Fulke Greville
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 1er Parlement du Royaume-Uni (d)
Membre du 14e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 2e Parlement du Royaume-Uni (d)
Membre du 18e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Famille
Greville family (Earls of Warwick Castle and Earls Brooke) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Elizabeth Hamilton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Louisa Murray (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Lady Georgiana Greville (d)
Lady Louisa Greville (d)
Robert Fulke Greville (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
David William Murray (beau-fils)
George Murray (d) (beau-fils)
Charles Murray (d) (beau-fils)
Henry Murray (en) (beau-fils)
Caroline Murray (d) (belle-fille)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Autres informations
Parti politique
Membre de
Arme
Archives conservées par
Titre honorifique
L'honorable

BiographieModifier

Il est le fils de Francis Greville (1er comte de Warwick), et son épouse, Elizabeth Hamilton, il est un frère cadet de George Greville (2e comte de Warwick), et de Charles Francis Greville. Il fait ses études à l'Université d'Édimbourg. Il sert comme cornette dans le 10e Dragons en 1768, et est promu au grade de lieutenant en 1772; il devient capitaine dans le Grenadier Guards en 1775, et lieutenant-colonel en 1777. Il a peu de périodes de service actif, et est écuyer du roi George III de 1781 à 1797, pendant le premier épisode de la maladie mentale. Ses journaux intimes sont une précieuse source primaire[1],[2]. Certains incidents sont intégrées dans le jeu La Folie de George III et de son adaptation cinématographique - où Greville est joué dans le film par Rupert Graves.

Ses devoirs d'écuyer ne l'empêchent pas de commencer une carrière parlementaire, d'abord comme député pour Warwick de 1774 à 1780, soutenant le parti Conservateur, et le gouvernement de Lord North[3]. Il reprend du service en 1794 auprès du roi à Weymouth, et enregistre de nouveau dans son journal intime beaucoup de détails. Il est élu Fellow de la Royal Society cette même année[4].

En 1796, un an avant de quitter son poste en tant que écuyer, il est élu député de New Windsor, tenant la circonscription pendant dix ans[5]. Le , il épouse Louisa Murray (née Cathcart), comtesse de Mansfield - elle est la veuve de David Murray et fille de Charles Cathcart, 9e Lord Cathcart. Il est retourné à la maison royale, comme Valet de Chambre du roi de 1800 à 1818 (à partir de 1812, au Château de Windsor après la dernière apparition de la maladie de George III). Son journal intime racontant la période sont désormais conservés dans la Collection Royale[6].

Greville est mort en 1824. Son frère Charles François a fondé le port de Milford Haven et Robert, son fils et homonyme a tenté d'y apporter des améliorations[7].

RéférencesModifier

  1. « ROBERT FULKE GREVILLE (1751-1824), Journal of His Majesty's Most Serious and Afflicting Illness. 1788-89. », Royal Collections Trust (consulté le 12 février 2018)
  2. F. McKno Bladon (ed.), The Diaries of Colonel The Hon. Robert Fulke Greville, Equerry to His Majesty George III (London: The Bodley Head, 1930).
  3. Lewis Namier & John Brooke, The History of Parliament: The House of Commons 1754-1790 (London: HMSO, 1964)
  4. « Fellow details », Royal Society (consulté le 24 mai 2016)
  5. « GREVILLE, Hon. Robert Fulke (1751-1824), of Richmond Park, Surr. », History of Parliament Online (consulté le 24 mai 2016)
  6. « Journal of His Majesty's Most Serious and Afflicting Illness. 1788-89 », sur Royal Collection (consulté le 21 mars 2018)
  7. « Welsh Biography Online »

Liens externesModifier