David Murray (2e comte de Mansfield)

politicien britannique

David Murray, 2e comte de Mansfield KT PC (), connu comme le vicomte de Stormont de 1748 à 1793, était un politicien britannique. Il a hérité à la fois des lignées Mansfield et de Stormont de la famille Murray.

David Murray, 2e comte de Mansfield
Portrait of David Murray 2nd Earl of Mansfield by Sylvester Harding.jpg
Fonctions
Lord président du Conseil
Secrétaire d'État pour le département du Nord (en)
Membre de la Chambre des lords
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
David Murray (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Anne Stewart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Henrietta Frederica von Bünau (d)
Louisa Murray, Countess of Mansfield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
David William Murray
Hon. George Murray (d)
Hon. Charles Murray (d)
Lady Caroline Murray (d)
Elizabeth Murray (en)
Henrietta Anne Murray (d)
General Hon. Sir Henry Murray (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Il était le fils de David Murray, 6e vicomte de Stormont, et de son épouse, Anne Stewart. Le Lord juge en Chef William Murray était son oncle paternel.

Il a été ambassadeur à Vienne et Varsovie puis en France dans les premières années de la Guerre d'indépendance des États-Unis, et a joué un rôle dans l'envoi de nouvelles sur les opérations militaires. Il a spécialement surveillé Beaumarchais, pour mieux leurrer les Anglais, celui-ci crée une société : Roderigue Hortalez et Cie, ce nom à consonance espagnole ne trompe pas longtemps l’ambassadeur d’Angleterre. Après avoir réussi à entraver le départ de 4 bateaux sur 5 au Havre, seul l'Amphitrite a pu quitter la rade. Stormont le poursuit à Lorient où il a fait escale et se plaint à Vergennes. À son retour en France, le capitaine de l'Amphitrite, Fautrel, est arrêté à Lorient malgré ses justifications. Finalement le Roi les acceptent, mais si Sartine ordonne la libération de Fautrel le 9 décembre. Beaumarchais doit régler 2 000 écus d’indemnisation, «pour payer les humeurs du vicomte de Stormont». Le navire continue sa route vers Nantes, où Jean Peltier Dudoyer le prend en charge. Le 17 mars 1778 Stormont est rappelé à Londres, la France est enfin à visage découvert, elle a reconnu l'indépendance des États-Unis le 13 mars.

Il avait été élu représentant des Pairs écossais en 1754. Il a été le dernier Secrétaire d'État pour le Département du Nord, servant de 1779 à 1782.

En 1783, il fut nommé Lord président du Conseil, et de nouveau de 1794 à 1796. Il a servi en tant que Lord de la Justice Générale entre 1778 et 1795. Il a été nommé Conseiller Privé en 1763, et fait Chevalier du Chardon en 1768.

FamilleModifier

 
Kenwood House, Londres

Lord Mansfield s'est marié d'abord à Henrietta Frederica, fille de Henri Graf Bunau, en 1759, alors qu'il était ambassadeur britannique en Saxe. Ils eurent un enfant, Lady Elizabeth Murray. Henrietta est morte en 1766. Une décennie plus tard, Mansfield s'est remarié avec, l'honorable Louise Cathcart, fille de Charles Cathcart, 9e Lord Cathcart, en 1776. Louisa était sa cadette de plus de 30 ans, et ils eurent cinq enfants — Caroline, David, George, Charles et Henry.

En 1793, il succéda à son oncle, le premier lord Mansfield, le deuxième comte de Mansfield de la création de 1792, tandis que sa femme a succédé à la deuxième comtesse de Mansfield de la création de 1776, par lettres patentes. Du 1er comte, il a hérité de Kenwood House dans le quartier londonien de Camden.

Lord Mansfield est mort en septembre 1796 et son corps a été inhumé auprès de son oncle, le 1er comte, dans l'Abbaye de Westminster[1]. Son cœur a été inhumé au Comlongon Château. Il a été remplacé dans ses titres et le domaine de Kenwood House par son fils aîné de David William Murray (3e comte de Mansfield). Son second fils, l'Honorable George Murray, est devenu un Lieutenant-Général dans l'armée. Son quatrième fils, l'Honorable Sir Henry Murray, atteint le grade de général.

La comtesse de Mansfield a survécu 47 ans à son mari. Elle a épousé l'honorable Robert Fulke Greville en 1797 et est morte en juillet 1843, à l'âge de 85 ans.

RéférencesModifier

  1. « William Murray, Lord Mansfield », Westminster Abbey (consulté le 24 janvier 2018)

BibliographiesModifier

  • Tugdual de Langlais, L'armateur préféré de Beaumarchais Jean Peltier Dudoyer, de Nantes à l'Isle de France, Éd. Coiffard, 2015, 340 p. (ISBN 9782919339280).
  • Brian N. Norton et Donald C. Spinelli, Beaumarchais Correspondances, tomes III et IV, Éditions A.-G. Nizet, Paris.