Robert Adams (marin)

marin, voyageur

Benjamin Rose dit Robert Adams, né en 1785 à Hudson (New York) et mort en 1837 à Greenfield (Wisconsin), est un marin américain[1].

Robert Adams
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Benjamin RoseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Robert Adams est connu pour ses aventures africaines. En 1810, un naufrage le jette sur les côtes de l'Afrique où il est capturé par des Maures. Il reste trois années en esclavage et vit quelques mois à Tombouctou, ce qui en fait un des très rares européens, à l'époque, avec Alexander Gordon Laing, René Caillié ou Paul Imbert, a y avoir pénétré. Il est ensuite racheté par le consul d'Angleterre, Joseph Dupuis (en).

En 1816 sont publiées ses aventures sous le titre The Narrative of Robert Adams (en), a sailor who was wrecked on the Western Coast of Africa, in the year 1810 qui se révèlent en réalité être l’œuvre d'un certain Benjamin Rose, ce qui amena des doutes sur la véracité du récit.

ControversesModifier

Si Benjamin Rose est bien l'auteur de The Narrative of Robert Adams publiée en 1816, rien ne permet d'assurer avec certitude qu'il est le réel nom du marin Robert Adams[2]. Dans le récit Adams dit être originaire de Hudson près de New York or aucune trace d'une famille Adams n'a été découverte à Hudson. À l'inverse, Rose y est bien né, ce qui laisse supposer que Robert Adams était son pseudonyme d'embarquement, ce qui n'est pas rare à l'époque[3].

Un autre point de controverses concernent les deux éditions du récit en 1816 (John Murray) et en 1817 (Cadiz Narrative), le second, rédigé par Samuel A. Storrow, un homme de Boston qui aurait rencontré Adams à Cadix. Cette version est publiée sous le titre Interiour of Africa dans la North American Review en mai. D'importances divergences y apparaissent, surtout au sujet de Tombouctou, et la version met en cause la véracité de la première. Des chercheurs contemporains soulèvent aussi le fait que le récit d'Adams ne correspond pas à ce que l'on sait aujourd'hui de Tombouctou à cette époque[4].

LittératureModifier

Jules Verne évoque les aventures de Robert Adams dans ses romans Cinq semaines en ballon (chap.I) et Robur le conquérant (chap. XII)[5].

Notes et référencesModifier

  1. Les dates de naissance et de décès ainsi que leurs lieus ont été découverts par Alexandre Tarrieu lors des recherches qu'il a menées pour l'écriture de son ouvrage Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne (vol. 1, éditions Paganel, 2019, p. 28). Tarrieu a ainsi pu authentifier les données réelles de Benjamin Rose, ce qui ne permet pas, pour autant, d'identifier avec exactitude l'assimilation à Robert Adams. Ainsi ce qui est certain, c'est que c'est bien Benjamin Rose qui a écrit le récit. Cela ne signifie pas qu'il est vraiment Robert Adams. Il est possible que Rose ait recueilli les dires d'Adams comme il est aussi possible que le récit soit romancé.
  2. Ann Fabian, The Unvarnished Truth: Personal Narratives in Nineteenth-Century America, University of California Press, 2002
  3. Stephen F. Wolfe, Robert Adams in Transatlantic Review: Archiving the Barbary Captive and Traveller, European Journal of American Studies, European Association for American Studies, 2012, p. 144–146.
  4. Charles Hansford Adams (ed.), The Narrative of Robert Adams, A Barbary Captive: A Critical Edition, Cambridge University Press, 2005
  5. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 28

Liens externesModifier