Ricuin de Nantes

Ricuin de Nantes (en latin Ricowinus comes, également nommé Ricouin, Richwin ou Richovin) est comte de Nantes de 831 à 841.

Ricuin de Nantes
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata

Un Ricuin est témoin du testament de Charlemagne en 811, et succède vraisemblablement à Abbon de Poitiers comme comte de Poitiers en 814/815, mais son identité avec Ricuin de Nantes est incertaine[1].

Ricuin est un fidèle de Louis le Pieux il est nommé comte de Nantes après la déposition et l'exil de Lambert Ier de Nantes partisan de Lothaire Ier[2]. Avec Rainier, évêque de Vannes, il tente de s'opposer en octobre 832 à la création de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon par Conwoïon soutenu par Nominoë[3].

Ricuin est probablement tué le à la bataille de Fontenoy-en-Puisaye alors qu'il combattait dans les rangs de Charles le Chauve[4].

Notes et référencesModifier

  1. Cité par Jean Besly. Histoire des comtes de Poitou et ducs d’Aquitaine. Niort : Robin, 1840. Voir à ce sujet Michel Dillange, Les comtes de Poitou, ducs d'Aquitaine : 778-1204, Mougon, Geste éd., coll. « Histoire », , 303 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-910919-09-9, ISSN 1269-9454, notice BnF no FRBNF35804152), p.  29.
  2. Noël-Yves Tonnerre, Naissance de la Bretagne : géographie historique et structures sociales de la Bretagne méridionale, Angers, Presses de l'Université d'Angers, , 625 p. (ISBN 2-903075-58-1) p. 82
  3. Arthur de La Borderie Histoire de Bretagne Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne 1975.Tome II p. 35.
  4. Chédeville et Guillotel 1984, p. 255

Voir aussiModifier

BibliographieModifier