Ouvrir le menu principal

Richardoestesia

Genre de dinosaures théropodes du Crétacé supérieur retrouvé en Amérique du Nord.
Richardoestesia
Description de cette image, également commentée ci-après
Dent de cf. Richardoestesia gilmorei[1].
La barre horizontale noire sur la partie agrandie de la dent mesure 1 millimètre.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Coelurosauria
Famille  Troodontidae

Genre

 Richardoestesia
Currie, Rigby et Sloan, 1990

Nom binominal

 Richardoestesia gilmorei
Currie, Rigby et Sloan, 1990

Nom binominal

 Richardoestesia isosceles
Sankey, 2001

Richardoestesia est un genre de dinosaures théropodes du Crétacé supérieur retrouvé en Amérique du Nord. On y regroupe deux espèces : R. gilmorei et R. isosceles.

L'holotype, NMC 343, est formé de fragments de mâchoires retrouvés dans une strate datée du Campanien du groupe de la rivière Judith (en)

HistoireModifier

Les mâchoires sont trouvées en 1917 par Charles Hazelius Sternberg et fils dans le parc provincial Dinosaur en Alberta (Canada), sur le site de Little Sandhill Creek.

En 1924, Charles Whitney Gilmore nomme l'espèce Chirostenotes pergracilis et y associe les mâchoires[2].

Dans les années 1980, il devient clair que Chirostenotes est un oviraptosaure auquel les longues mâchoires n'auraient pas pu appartenir. En 1990, Phillip Currie, John Keith Rigby et Robert Evan Sloan créent l'espèce Richardoestesia gilmorei[3]. Le nom générique est donné en l'honneur de Richard Estes[note 1],[5]. Le nom spécifique a été donné en l'honneur de Gilmore.

En 2001, Julia Sankey nomme une deuxième espèce : Richardoestesia isosceles, basée sur la dent LSUMGS 489:6238 retrouvée dans la formation Aguja, au Texas[6].

En 2005, J. Company et ses collègues décrivent une dent ziphodonte similaire découverte dans la formation géologique de la Sierra Perenchiza du Crétacé supérieur (Campanien) de la région de Valence en Espagne. Ils l'attribuent à un petit Crocodyliformes du genre Doratodon, un Ziphosuchia en groupe frère des Sebecosuchia. En conclusion de leur étude, ils suggèrent que la dent isolée du Texas, attribuée à Richardoestesia isosceles, pourrait ne pas appartenir à un théropode mais ressemble plutôt à celle d'un Crocodyliformes qui pourrait être un sébécosuchien[7].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Richardoestesia » (voir la liste des auteurs).
  1. Les auteurs désiraient utiliser la forme Ricardoestesia, mais le « h » a été ajouté par erreur lors de l'édition[4]. L'année suivante, ignorant le désir initial des auteurs, George Olshevsky utilise également Richardoestesia, indiquant que Ricardoestesia est une erreur. Considéré comme le « premier réviseur » selon les règles du Code international de nomenclature zoologique, il a ainsi rendu officiel le nom déformé.
  1. (en) Larson DW, Currie PJ (2013) Multivariate Analyses of Small Theropod Dinosaur Teeth and Implications for Paleoecological Turnover through Time. PLoS ONE 8(1): e54329. doi:10.1371/journal.pone.0054329
  2. (en) C. W. Gilmore, « A new coelurid dinosaur from the Belly River Cretaceous of Alberta », Canada Department of Mines Geological Survey Bulletin (Geological Series), vol. 38, no 43,‎ , p. 1-12
  3. (en) P. J. Currie, K. J. Rigby et R. E. Sloan, Dinosaur Systematics: Perspectives and Approaches, Cambridge, Cambridge University Press, , « Theropod teeth from the Judith River Formation of southern Alberta, Canada », p. 107–125
  4. http://dml.cmnh.org/1997Nov/msg00416.html
  5. (en) R. Estes, « Fossil vertebrates from the Late Cretaceous Lance Formation, eastern Wyoming », University of California Publications in Geological Sciences, vol. 49,‎ , p. 1-180
  6. (en) J. T. Sankey, « Late Campanian southern dinosaurs, Aguja Formation, Big Bend, Texas », Journal of Paleontology, vol. 75, no 1,‎ , p. 208-215
  7. (en) J. Company, Suberbiola, X.P., Ruiz-Omenaca, J.I. et Buscalioni, A.D., « A new species of Doratodon (Crocodyliformes: Ziphosuchia) from the Late Cretaceous of Spain », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 25, no 2,‎ , p. 343–353 (DOI 10.1671/0272-4634(2005)025[0343:ANSODC]2.0.CO;2, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier