Richard Grenville (1678-1727)

Richard Grenville
Fonctions
Membre du 5e Parlement de Grande-Bretagne (d)
5e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du 6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Richard Grenville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Eleanor Temple (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Hester Grenville (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Parti politique

Sir Richard Grenville (1678-) est un homme politique britannique qui siège à la Chambre des communes de 1715 à 1727.

Biographie modifier

Il est le fils de sir Richard Grenville de Wotton dans le Buckinghamshire et de son épouse Eleanor Temple, fille de sir Peter Temple de Stantonbury dans le Buckinghamshire. Il épouse Hester Temple, fille de Sir Richard Temple (3e baronnet), par une licence du . Il est le frère de Richard Temple (1er vicomte Cobham)[1].

Il est proposé comme candidat whig du Buckinghamshire aux Élections générales britanniques de 1715 mais par un accord avec Richard Hampden, il est élu député de Wendover. Aux Élections générales britanniques de 1722 il est réélu sans opposition en tant que député de Buckingham sous le patronage de Lord Cobham.

Il est décédé le au cours de la dernière année du parlement et ses enfants sont confiés à son beau-frère, Lord Cobham. Il est le père, le beau-père et le grand-père de divers premiers ministres du Royaume-Uni.

Son épouse Hester hérite des titres de son frère en 1749 et devient comtesse Temple. Richard et Hester ont six fils et une fille. Cinq fils servent au parlement:

Une fille, Hester, est l'épouse de William Pitt l'Ancien, également premier ministre du Royaume-Uni. Deux des petits-fils de Richard, William Pitt le Jeune et William Grenville (1er baron Grenville), sont également Premier ministre.

Références modifier

  1. « GRENVILLE, Richard (1678-1727), of Wotton, Bucks. », History of Parliament Online (consulté le )
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Richard Grenville (1678–1727) » (voir la liste des auteurs).
  • Johnson, Allen S. Un prologue à la révolution: la carrière politique de George Grenville (1712-1770). University Press of America, 1997.
  • Lawson, Phillip. George Grenvile: Une vie politique . University of Manchester Press, 1984.