Rhum industriel

rhum produit de mélasse

Le rhum industriel, également appelé rhum de sucrerie ou rhum traditionnel, est un rhum (alcool de sucre de canne) produit à partir de la mélasse qui est un résidu de sucrerie.

Il est plus particulièrement produit dans les régions d'influence anglaise[1] ou espagnole.

On le distingue du rhum agricole produit à partir du jus de canne appelé vesou et produit plutôt dans les régions d'influence française.

HistoireModifier

Cet alcool de canne produit dès le XVIIe siècle portait différents noms :

  • tafia ;
  • tue-diable ou guildive (francisation de kill-devil) ;
  • rumbullion.

C'est à la fin de ce siècle que le mot rhum (rum en anglais) se généralise chez les Français[2].

C'est à cause du manque de compétitivité du sucre de canne lorsque le sucre de betterave s'est imposé en France à partir de 1812 à la suite d'un décret de Napoléon Ier[3],[4], que les colonies françaises se sont retrouvées avec des tonnes de canne que personne ne voulait transformer en sucre et que la production de rhum agricole a pris le dessus.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. La fabuleuse histoire du rhum - Hors série France-Antilles de juillet 2003 (p. 50), Éd. France-Antilles S.A.
  2. La fabuleuse histoire du rhum - Hors série France-Antilles de juillet 2003 (p. 5), Éd. France-Antilles S.A.
  3. « La bataille du sucre », sur Le Monde, (consulté le )
  4. « 2 janvier 1812, Napoléon impose la betterave sucrière », sur Le Nouvel Économiste, (consulté le )

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :