Rhescuporis V du Bosphore

roi du Bosphore

Rhescuporis V
Titre
Roi du Bosphore
304/311
Avec Rhadamsadès puis seul
Prédécesseur Thothorsès
Successeur Sauromatès V
Biographie
Dynastie Tibérienne-Julienne
Nom de naissance Tiberius Julius Rhescuporis
Lieu de naissance Royaume du Bosphore
Date de décès
Lieu de décès Panticapée
(Royaume du Bosphore)
Nature du décès Assassiné
Père Thothorsès
ou Sauromatès IV
Fratrie Rhadamsadès
Enfants Sauromatès V
Anna
Julia
Héritier Sauromatès V
Religion Religion grecque antique
puis christianisme

Tiberius Julius Rhescuporis (en grec moderne : Τιβέριος Ἰούλιος Ῥησκούπορις), plus connu sous le nom de Rhescuporis V[1] (en grec moderne : Ῥησκούπορις Ε'), mort en 341, est un roi du Bosphore de la dynastie Tibérienne-Julienne régnant au IVe siècle.

Probablement le premier dirigeant chrétien du royaume, il est également le dernier souverain de ce royaume dont l'existence est confirmée par des découvertes archéologiques.

BiographieModifier

OrigineModifier

L'origine de Rhescuporis V est inconnue : il est alternativement présenté comme un fils de Thothorsès et un corégent de Rhadamsadès[2] ou comme le fils de Sauromatès IV et le père de Sauromatès V, les deux rois évoqués par Constantin Porphyrogénète[3].

RègneModifier

Rhescuporis V est le contemporain des empereurs Constantin Ier et de Licinius, et est également le dernier des souverains du Bosphore pour lequel des émissions monétaires ont été retrouvées.
Ses monnaies se répartissent entre les années 600-608 et 631-638 de l'ère du Pont[4], avec la légende « BACILEWC RHCKOVPORIC », à l'avers la tête de Rhescuporis V portant un diadème, à droite avec devant un trident, et au revers la tête laurée de Constantin Ier également à droite avec devant lui un astre[5].

D'origine grecque, iranienne et romaine, sa période de règne va d'entre 304 et 311 jusqu'à 341.

Il règne tout d'abord co-jointement avec son plus jeune frère Rhadamsadès jusqu'en 322 (et la mort de ce dernier).

Vers 330, il aurait peut-être été contraint de se convertir au christianisme, à la suite de la prise de pouvoir par l'empereur romain Constantin Ier.

En 335, il ordonne la construction d'un mur sur la péninsule de Taman pour protéger les principaux ports et villes.

Son royaume est conquis par les Ostrogoths du roi Ermanaric, qui prend la ville et tue Rhescuporis en 341. Rhescuporis est enterré dans la tombe royale à Panticapée, la capitale du royaume.

FamilleModifier

Mariage et enfantsModifier

De son union avec une femme inconnue, il eut :

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Parfois nommé Rhescuporis VI selon les sources.
  2. Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, Paris, de Boccard, , 634 p. [détail des éditions] (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 407, note n° 1, & 408.
  3. (en) Ivan Mladjov, « Bosporus (Bosporos) » (consulté le ).
  4. (en) Ellis Hovell Minns, Scythians and Greeks: A Survey of Ancient History and Archaeology on the North Coast of the Euxine from the Danube to the Caucasus, 2011 (ISBN 9781108024877), p. 609.
  5. (en) « Gallery of portraits on coins of the Northern Black Sea Region — Portraits of Kings », sur Odessa Numismatics Museum (consulté le ).