Ouvrir le menu principal

Rhenen
Blason de Rhenen
Héraldique.
Drapeau de Rhenen
Drapeau.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Utrecht
Bourgmestre
Mandat
Hans van der Pas (PvdA)
Code postal 3910-3912
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 18 455 hab.
Densité 429 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 57′ 00″ nord, 5° 34′ 00″ est
Superficie 4 299 ha = 42,99 km2
Localisation
Localisation de Rhenen

Géolocalisation sur la carte : Utrecht

Voir sur la carte administrative de la zone Utrecht
City locator 14.svg
Rhenen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Rhenen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Rhenen
Liens
Site web www.rhenen.nl

Rhenen est une commune et un village des Pays-Bas, en province d'Utrecht.

Sommaire

HistoireModifier

La ville de Rhenen a reçu ces privilèges urbains probablement entre 1256 et 1258. En 1346, l'évêque d'Utrecht ordonne la construction d'une enceinte défensive autour de la cité, qui avait de l'importance en raison de sa position stratégique proche de la frontière avec la Gueldre. Bien que pour une période la ville collectait des taxes sur le trafic fluvial du Rhin, elle n'a jamais eu de port. Les trois portes de la ville furent démolis en 1840. Quelques fragments de l'enceinte sont encore visibles.

La ville est connue pour l'église Sainte-Cunera (en), dont des segments remontent au XVe siècle. La présence de reliques de la sainte y attiraient de nombreux pèlerins. La légende raconte que Sainte-Cunera (en) est enterrée sur une colline proche, aujourd'hui appelée la tombe de Cunera (en néer. Cuneraheuvel). Le clocher de l'église a été élevé entre 1492 et 1531.

Vers 1630-1631, un palais fut construit à Rhenen pour Frédéric V du Palatinat par l'architecte Bartholomeus van Bassen. Ce palais d'été, appelé le Palais du Roi (en néer. Koningspaleis), fut démoli en 1812.

Durant la Seconde guerre mondiale, une partie du centre ville, située près de la ligne de défense Grebbe (en néer. Grebbelinie) fut détruit lors de l'attaque allemande sur les Pays-Bas en mai 1940. Il fut reconstruit pendant le conflit. En 1945, la ville fut à nouveau endommagée lors de la libération du pays de l'occupation allemande.

Beaucoup de soldats, voire la totalité des soldats néerlandais qui furent tués par les Allemands à proximité de Rhenen reposent dans le Cimetière d'Honneur, Militair Ereveld Grebbeberg (nl), situé sur la route Grebbeweg (N225) presque au sommet du Grebbeberg. A cet endroit s'élève un monument mémoriel important où figure un poème de J.C. Bloem.


GalerieModifier

RéférencesModifier

Lien externeModifier