Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

René Vernier

footballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vernier.

René Vernier, né le à Douera (Algérie) et mort le , est un footballeur et entraîneur français.

René Vernier
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Douera, Algérie
Décès (à 92 ans)
Taille 1,72 m
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1948-1950 Drapeau : France Stade français-Red Star 22 0(1)
1950-1953 Drapeau : France Stade Français 55 0(7)
1953-1957 Drapeau : France AS Saint-Étienne 93 (12)
1957-1958 Drapeau : France Le Havre AC 26 0(2)
1958-1959 Drapeau : France AS Aix-en-Provence 33 (10)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1958-1959 Drapeau : France AS Aix-en-Provence
1959-1960 Drapeau : France AS Saint-Étienne
1960-1965 Drapeau : France FC Gueugnon
1965-1968 Drapeau : France FC Rouen
1968-1970 Drapeau : France AS Aix-en-Provence
1970-1972 Drapeau : Algérie NA Hussein Dey
1972-1975 Drapeau : France FC Metz
1976-1979 Drapeau : France AS Aix-en-Provence
1979-1980 Drapeau : France Stade de Reims
1983-1984 Drapeau : France AS Beauvais
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Il a joué milieu de terrain à l'AS Saint-Étienne avant de faire une carrière d'entraîneur.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'année du Bac en 1942, René Vernier s'engage dans l'armée de l'air pour la durée de la guerre et rejoint les écoles de pilotage aux États-Unis où il est gradué pilote de chasse : diplômes anglais et américain.

Démobilisé en 1945, il entreprend des études d'Éducation physique et sportive au CREPS de Reims puis à Joinville la 2e année. Il joue « pour le sandwich du dimanche » dans l'équipe de Pathé Cinéma où on le remarque (Sélection de Paris) avant de signer son premier contrat au Stade Français où il met le pied à l'étrier dans le football professionnel.

En 1953, il rejoint l'AS Saint-Étienne, dans le cadre du transfert du Néerlandais Kees Rijvers au Stade Français. En 1957, il est transféré au Havre AC, où il prépare son diplôme d'entraîneur[1].

Titulaire du brevet 3e degré, il encadre pour le compte de la Fédération française de football des stages de formation aux Antilles et en Guyane dans les années 1960 puis à Vichy par la suite en marge de sa carrière sur les terrains.

À la retraite en 1990 à Madagascar, il se retire à la Réunion où il intègre un temps le staff des dirigeants de la JSSP (Jeunesse Sportive St Pierroise) et rentre définitivement en métropole en octobre 2003. Installé dans un village de Moselle où il vit entouré d'animaux, il fait partie des Anciens du FC Metz, assiste encore à de nombreux matches et s'intéresse tout particulièrement au Stade de Reims, ville où il a conservé des attaches.

Pour l'anecdote, ce sportif accompli fut champion du Maroc junior de saut en hauteur et aurait pu, s'il eût été plus grand, embrasser une carrière de basketteur, sport qu'il pratiqua durant son séjour aux États-Unis et dont il ramena, à sa démobilisation, des gestes techniques encore inconnus en France à cette époque.

Il meurt le 6 septembre 2017 à l'âge de 92 ans[2].

CarrièreModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

Palmarès de joueurModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Touffait, « René Vernier : 30 ans au service du football », Football Magazine, no 170,‎ , p. 46
  2. « Décès de René Vernier, ancien entraîneur du FC Metz », sur lequotidien.lu, (consulté le 20 septembre 2017)

Liens externesModifier