René Jeanne

acteur français

René Victor Paul Marie Jeanne est un écrivain, historien du cinéma, scénariste et acteur français, né le dans le 8e arrondissement de Paris, ville où il est mort le dans le 9e arrondissement[1].

René Jeanne
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
René Victor Paul Marie JeanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Acteur, scénariste, écrivain, historien du cinémaVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Il a été membre du jury de la Mostra de Venise en 1937 et 1938. Outre ses ouvrages sur le cinéma, il a publié plusieurs romans.

Il a été marié à la comédienne Suzanne Bianchetti.

FilmographieModifier

ScénaristeModifier

ActeurModifier

BibliographieModifier

  • Cinéma, amour et Cie, Querelle, 1929
  • Tu seras star !, Nouvelle Société d'Édition, 1930
  • Le Cinéma allemand, Alcan, 1931
  • Le Cinéma français, Éditions du Cygne, 1932
  • Le Retour prodigue de l'enfant, Éditions Floréal
  • Les Roseaux dansants, Éditions de la Renaissance
  • La Chanteuse de l'empereur, Fayard
  • Celui qui voulait fabriquer du bonheur, Éditions Jean Vigneau
  • Cinéma 1900, Flammarion, 1965
En collaboration avec Charles Ford
  • Histoire encyclopédique du cinéma (6 volumes), Robert Laffont
  • Histoire du cinéma américain, Robert Laffont, 1955
  • Le Cinéma et la presse 1895-1960, Armand Colin, 1961
  • Victor Sjöström et l'école cinématographique suédoise, Éditions Universitaires, 1963
  • Abel Gance, Seghers, 1963
  • Les Vedettes de l'écran, P.U.F., coll. Que sais-je ?, 1964
  • Histoire illustrée du cinéma, Marabout-Université, 1966
  • Paris vu par le cinéma, Hachette, 1969, prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin de l’Académie française en 1970
  • Dictionnaire du cinéma universel, Robert Laffont, 1970

AnecdoteModifier

  • C'est lui qui, avec Émile Vuillermoz, a eu l'idée d'un festival international du cinéma en France pour concurrencer la Mostra de Venise trop politisée à son goût (sous l'influence de Mussolini). Il soumit alors la proposition à Jean Zay, ministre de l'instruction publique de l'époque, ce qui permit la naissance du Festival de Cannes.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier