Relko
Père Tanerko
Mère Relance
Père de mère Relic
Sexe Étalon
Naissance 1960
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort 1982
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Haras d'Ouilly
Propriétaire François Dupré
Entraîneur François Mathet
Jockey Yves Saint-Martin
Rating Timeform 136
Nombre de courses 13
Nombre de victoires 9
Gains en courses £ 151 787
Principales victoires Derby d'Epsom
Poule d'Essai des Poulains
Prix Royal Oak
Prix Ganay
Coronation Cup
Grand Prix de Saint-Cloud

Relko (1960-1982), est un cheval de course pur-sang anglais, né en 1960 de l'union de Tanerko et Reliance, par Relic. Il appartenait à son éleveur, François Dupré, son entraîneur était François Mathet et son jockey attitré Yves Saint-Martin.

Carrière de coursesModifier

Né dans la pourpre, fleuron de l'élevage du Haras d'Ouilly de François Dupré, Relko se produit cinq fois à 2 ans, remportant deux courses, mais ne peut prétendre qu'à des places d'honneur dans les meilleures épreuves, échouant au pied du podium dans le Grand Critérium.

C'est à 3 ans que Relko se révèle pleinement, après une rentrée victorieuse dans le Prix de Guiche et un sacre dans la Poule d'Essai des Poulains. Plutôt que de s'aligner dans le Prix du Jockey Club, il prend le chemin d'Epsom pour tenter sa chance dans le Derby, où il arrive avec le statut de favori. Sa démonstration dans l'épreuve-reine des 3 ans en Angleterre est saisissante : il s'envole, relègue ses poursuivants à six longueurs, et révèle au public un tout jeune jockey de 21 ans promis à un grand avenir : Yves Saint-Martin. Néanmoins, cette victoire sera entachée par une suspicion de dopage[1], finalement levée par des analyses ultérieures prouvant qu'il avait couru "propre" - sa victoire à Epsom ne sera validée qu'à l'automne[2]. Avant cela, il est dirigé vers le Derby d'Irlande, mais doit décliner la lutte pour cause de boiterie.

Relko fait son retour en France dans le Prix Royal Oak, réservé à l'époque aux seuls 3 ans, où il surclasse l'autre champion français de l'année, Sanctus, lauréat du Jockey Club et du Grand Prix de Paris, prouvant ainsi son aptitude à toutes les distances, lui qui aura triomphé la même année sur 1600, 2400 et 3100 mètres. Cependant, il échoue à clore une saison parfaite par une victoire dans un Prix de l'Arc de Triomphe dont il est le grand favori et qui lui tendait les bras : nerveux avant le départ, il perd de son influx et ne peut faire mieux que sixième.

En 1964, Relko ne courra que trois fois, pour autant de victoires. Une rentrée gagnante dans le Prix Ganay, un nouveau déplacement fructueux en Angleterre où il épingle la Coronation Cup, et une ultime sortie dans le Grand Prix de Saint-Cloud, après lequel ce cheval, qui compte parmi les meilleurs des années 60, ne sera plus revu, une blessure stoppant sa carrière[3] alors qu'il préparait une nouvelle tentative dans l'Arc.

PalmarèsModifier

Tableau de bordModifier

  • 13 courses, 9 victoires, 2 places
  • Gains : £ 151 787
  • Rating Timeform : 136

Au harasModifier

Promis à une carrière de reproducteur après sa blessure, Relko intégra en 1965 le parc d'étalons de Lavington Studs en Angleterre. Il s'enorgueillit d'une honorable progéniture, où figurent les classiques Relkino (2000 Guinées) et Olwyn (Irish Oaks), mais sans réellement tracer une lignée au haras.

OriginesModifier

Fils de Tanerko, un rejeton du double lauréat de l'Arc Tantième qui fut l'un des meilleurs éléments de sa génération, s'adjugeant deux éditions du Grand Prix de Saint-Cloud, Relko se réclame de sa mère Relance, poulinière exceptionnelle puisqu'elle donna également Match II, vainqueur notamment des King George, et Reliance, lauréat quant à lui du Prix du Jockey Club.

Origines de Relko (FR), mâle bai, 1960
Père
Tanerko
Tantième Deux-Pour-Cent Deiri
Dix Pour Cent
Terka Indus
La Furka
La Divine Fair Copy Fairway
Composure
La Diva Blue Skies
La Traviata
Mère
Relance
Relic  War Relic Man o'War
Friars Carse
Bridal Colors Black Toney
Vaila
Polaire  Le Volcan Tourbillon
Eroica
Stella Polaris Papyrus
Crepuscule

RéférencesModifier

  1. « The Montreal Gazette - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 juin 2016)
  2. « Sarasota Herald-Tribune - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 juin 2016)
  3. « Archives: Chicago Tribune - Twisted%20Fetlock%20Puts%20Relko%20Out%20of%20Racing », sur pqasb.pqarchiver.com (consulté le 19 juin 2016)