Registre de commerce et des sociétés (Luxembourg)

au Luxembourg

Le Registre de commerce et des sociétés (abrégé en RCS) constitue un répertoire officiel de toutes les personnes physiques et morales faisant le commerce ainsi que de certaines autres personnes morales visées par la loi du [1] (asbl, fondations, sociétés civiles, etc.).

Registre de commerce et des sociétés
Sigle
RCSVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Date de création
(registre de commerce)
(registre de commerce et des sociétés)Voir et modifier les données sur Wikidata
Couverture géographique
Site web
(lb) www.lbr.luVoir et modifier les données sur Wikidata

Le RCS fonctionne sous l’autorité du ministre de la Justice. La gestion du RCS est confiée par le ministre de la Justice au groupement d’intérêt économique RCSL comprenant l’État, la Chambre de commerce et la Chambre des métiers.

Enquête Open LuxModifier

En février 2021, le quotidien français Le Monde et l'Organized Crime and Corruption Reporting Project publient des informations concernant le Registre de commerce et des sociétés du Luxembourg[2]. Profitant d’une directive votée par l’Union européenne en 2018, qui a exigé la création de registres publics des propriétaires réels des sociétés dans tous les Etats membres et du tout nouveau registre des bénéficiaires effectifs des entreprises (RBE) immatriculées au Luxembourg, cette enquête indique notamment que neuf sociétés sur dix immatriculées au Luxembourg sont détenues par des non-résidents, une société sur trois est une société de participation ou holding dans laquelle sont logés des actifs, a priori pour bénéficier d’un régime fiscal favorable, selon cette radiographie du système fiscal luxembourgeois, baptisée OpenLux[3].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier