Ratan Tata

entrepreneur indien
Ratan Tata
Image dans Infobox.
Ratan Tata en 2010.
Biographie
Naissance
Domicile
Formation
Harvard Business School
Campion School, Mumbai (en)
Riverdale Country School (en)
Cornell University College of Architecture, Art, and Planning (en)
Bishop Cotton School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Naval Tata (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Noel Tata (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Propriétaire de
Fisherman's Cove (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Prix Maharashtra Bhushan (en)
Medal of the Oriental Republic of Uruguay (en) ()
Indien de l'année CNN-IBN ()
Padma Vibhushan in trade & industry ()
Padma Bhushan ()
Chevalier grand-croix de l'ordre de l'Empire britannique ()
Grand officier de l'ordre du Mérite de la République italienne ()
Prix Chanchlani Global Indian (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ratan N. Tata (né le [1],[2] à Surate, Gujarat) est le patron du conglomérat indien Tata, propriété de la famille Tata. Il est le fils de Soonoo Tata et Naval Hormusji Tata. Ce dernier s'est ensuite marié avec la franco-suisse Simone Dunoyer.

BiographieModifier

Après des études d'architecture à l'université Cornell, il s'installe quelque temps aux États-Unis. En 1991, le patron charismatique Jehangir Tata (1904-1993), fondateur d'Air India, lui laisse la responsabilité de la direction du conglomérat, mais sa légitimité est contestée. Il a un caractère réservé et, au début, ses rapports avec les différentes filiales sont difficiles, de plus il n'est propriétaire que de 1 % du groupe.

Il réorganise les 80 sociétés de son conglomérat en 7 secteurs d'activité — ingénierie, matériaux, énergie, chimie, biens de consommation, NTIC, services. Il fait prendre à son groupe le virage du high-technique et des télécoms. En 2000, Il rachète aussi le fabricant anglais de thé Tetley qu'il intègre dans Tata Tea qui devient ainsi le leader mondial sur ce créneau.

Le magazine Forbes le désigne homme d'affaires de l'année en 2005.

En 2006, il signe des accords commerciaux et industriels avec afin de distribuer en Inde les voitures du constructeur italien Fiat.

En 2008, il lance la voiture la moins chère du monde son nom est Nano et elle coûte 1691,87€. Pendant la même période, il rachète au groupe automobile américain Ford (en importante difficulté financière) Jaguar et Land Rover qu'il intègre dans Tata Motors[3].

Le , Ratan Tata, qui a 75 ans, abandonne la direction du groupe Tata ; son successeur est Cyrus Mistry[4].

Le , il reçoit le titre de docteur honoris causa de HEC Paris[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Chidanand Rajghatta, « Man of the year? It's Ratan Tata - Times of India », The Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Reeba Zachariah, « Ratan Tata is chairman emeritus of Tata Sons - Times of India », The Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Jaguar et Land Rover cédés à Tata, Challenges.fr, 27 mars 2008
  4. « Ratan Tata to retire tomorrow, Cyrus Mistry to succeed him », The Times of India, 27 décembre 2012 [1] Consulté le 28 décembre 2012.
  5. HEC, « Ratan N. Tata a reçu le diplôme Honoris causa d’HEC Paris » (consulté le )

Liens externesModifier