Ouvrir le menu principal

Rapa (Polynésie française)

commune française de la collectivité d'outre-mer de la Polynésie française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rapa.

Rapa
Rapa (Polynésie française)
Vue de la baie d'Ahurei, principal village de Rapa.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Polynésie française
Subdivision Îles Australes
Maire
Mandat
Tuanainai Narii
2014-2020
Code postal 98751
Code commune 98741
Démographie
Population
municipale
507 hab. (2017 en diminution de 1,55 % par rapport à 2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 35′ sud, 144° 21′ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 650 m
Superficie 40,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

Voir la carte administrative de Polynésie française
City locator 14.svg
Rapa

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

Voir la carte topographique de Polynésie française
City locator 14.svg
Rapa

Rapa est une commune de la Polynésie française dans l'archipel des Australes en Polynésie française. Le chef-lieu de cette dernière est Rapa.

Sommaire

GéographieModifier

La commune est composée d'une île et des îlots de Bass (dont Marotiri) qui sont inhabités :

ToponymieModifier

HistoireModifier

 
Population de Rapa en 1905.

Les Européens, plus exactement George Vancouver, découvrent Rapa en 1791 : elle s’appelait à l’époque Oparo, l’« île aux pare », sortes de forts (du maori «  ») dont les ruines parsèment encore l’île, particulièrement sur les crêtes et les endroits escarpés ; de telles ruines peuvent également être aperçues sur les plus gros îlots de Marotiri. Ces pare (Mapitanga, Morongo Uta, Ororangi, Pukumanga, Pukutaketake, Ruatara, Tanga, Tevaitau et Vairu) ont nécessité des travaux d'envergure pour les insulaires et semblent répondre à la nécessité, pour chaque clan (vaihu), de se protéger des convoitises des autres. Mais des alliances ont aussi été nouées, comme en témoignent les chemins de crête reliant certains pare entre eux.

C'est aussi ce que relate la tradition orale qui fait état de la « guerre des Marotiri » (îlots en propriété collective des Rapanais) entre Koroi, chef d'Ahurei qui voulait s'en emparer, et une coalition des autres clans, dont le chef Teraau (mort en 1825) sortit vainqueur pour finir roi de l'île. Son descendant, Teparima, fut le dernier roi de Rapa, la monarchie étant abolie par les Français le 16 juin 1887. C'est alors que Rapa fut constituée en commune. Mais entre-temps, les esclavagistes péruviens avaient razzié Rapa en 1861, et la population s'amoindrit aussi par la suite, en raison de l'introduction, par les survivants de retour, de la variole et de la dysenterie[1].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1971. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee, mais la loi relative à la démocratie de proximité du a, dans ses articles consacrés au recensement de la population, instauré des recensements de la population tous les cinq ans en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Mayotte et dans les îles Wallis-et-Futuna, ce qui n’était pas le cas auparavant[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2002[3], les précédents recensements ont eu lieu en 1996, 1988, 1983, 1977 et 1971.

En 2017, la commune comptait 507 habitants[Note 1], en diminution de 1,55 % par rapport à 2012

Évolution de la population  [ modifier ]
1971 1977 1983 1988 1996 2002 2007 2012 2017
384398480516521470482515507
Histogramme de l'évolution démographique
 

AdministrationModifier

Du fait de l'isolement de l'île, il s'est formé un lien très fort d'entraide et de partage entre les habitants de l'île, qui sont répartis en deux villages. Les animaux qui peuplent l'île n'appartiennent à personne, mais sont chassés par tous. La terre elle-même appartient à la communauté et elle est régie par le Tohitu, un conseil de 12 sages qui fait état de loi sur l'île.

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :