Ouvrir le menu principal

Ramiro Rincón

coureur cycliste colombien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rincón.
Rincón Díaz est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Rincón ; le second, maternel, souvent omis, est Díaz.
Ramiro Rincón
Ramiro Rincón.jpg
Ramiro Rincón sur le podium de la deuxième étape de la Clásica de Fusagasugá 2013.
Informations
Nom de naissance
Wilson Ramiro Rincón DíazVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
TibanáVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
01.2007-07.2007Coordinadora-EBSA
2008FGM Michelin
2011Gobernación de Boyacá - Alcaldía Paipa
01.2014-07.2014[n 1]EPM-UNE-Área Metropolitana
07.2014-12.2014[n 2]Funvic Brasilinvest-São José dos Campos
2015EBSA-Indeportes Boyacá
2016ADF-Guarulhos
Équipes professionnelles
08.2007-12.2007Barloworld (stagiaire)
2009Boyacá es Para Vivirla
2012-2013EPM-UNE
08.2016-12.2016Funvic Soul Cycles-Carrefour (stagiaire)
Principales victoires

Wilson Ramiro Rincón Díaz, né à Tibaná (département de Boyacá) le , est un coureur cycliste colombien des années 2010. Il obtient sa victoire la plus importante en remportant le Tour du Guatemala en 2012.

Repères biographiquesModifier

Natif du département de Boyacá, en 2007, il est membre de la formation de l'Élite amateur colombienne Coordinadora-EBSA, sous les couleurs de laquelle, il devient champion départemental du contre-la-montre. Compagnon d'entraînement de Mauricio Soler, lorsqu'il est en Colombie, Ramiro Rincón devient, en août, stagiaire dans sa formation, l'équipe cycliste Barloworld. Avec celle-ci, il débute au triptyque lombard, à la fin de ce même mois[1]. Puis, il est engagé dans différentes courses européennes, en Italie (Tour de Romagne (it) et Coppa Placci (it)[2]), en France et en Belgique (Paris-Bruxelles (nl) et GP de Fourmies[3]), sans résultats remarquables.

En mai 2012, la direction de l'équipe EPM-UNE envoie six hommes au Tour du Guatemala, pour défendre le titre obtenu par Giovanni Báez, à la fin 2010. Ramiro Rincón est accompagné de jeunes éléments et de l'expérimenté Fredy Piamonte[4]. Lors de la deuxième étape, Rincón fait partie d'un groupe d'échappés qui se dispute la victoire, en prenant une minute d'avance sur le peloton[5]. Le lendemain, il s'enfuit dans l'ascension finale, avec son coéquipier Piamonte. Ce dernier remporte l'étape et Rincón revêt le maillot de leader[6]. Malgré une perte de temps importante (min 46 s) pour lui, sur Alder Torres, vainqueur du contre-la-montre de la quatrième étape[7], les EPM-UNE dominent les débats. Notamment la septième étape où, dans une échappée de six, quatre des leurs (dont Rincón), terminent avec six minutes d'avance, sur le reste des prétendants[8]. Dans l'ultime étape, Rincón ne sera pas inquiété et remporte cette 52e édition, avec min 26 s d'avance sur Piamonte[9].

Année 2013Modifier

Toujours membre de l'équipe EPM-UNE, il reprend la compétition à la fin février, lors de la Clásica José María Córdova de Rionegro[10]. Mais que cela soit dans cette épreuve ou à la Clásica de Anapoima[11], début avril, les résultats sont insignifiants.

Il en va tout autrement, une semaine plus tard, Ramiro Rincón gagne la Clásica de Fusagasugá, devant son leader, Óscar Sevilla. Dauphin de celui-ci dans l'étape initiale, en contre-la-montre[12], Rincón assomme la course dans la deuxième, en étant avec ses coéquipiers Sevilla et Walter Pedraza, les seuls à pouvoir suivre l'attaque de Freddy Montaña. Rincón, en échappant à Montaña, gagne l'étape[13], puis le lendemain, le général ainsi que trois classements annexes[14].

Quatre semaines plus tard, Ramiro Rincón s'impose dans la Clásica de El Carmen de Viboral, en l'absence de Sevilla. Après avoir remporté la première étape, grâce à une échappée solitaire d'une soixantaine de kilomètres, produisant des écarts rédhibitoires[15], il assoit définitivement sa victoire, lors du contre-la-montre qu'il domine, deux jours plus tard[16]. Il s'octroie, en outre, le trophée du meilleur grimpeur[17].

Année 2016 : contrôle positif et suspensionModifier

Sans résultats notables depuis 2013, Ramiro Rincón réapparait au sommet de la hiérarchie lors de la vingt-cinquième édition du Tour de Santa Catarina, au Brésil. Membre de la formation locale "Pro Cycling Team ADF-Guarulhos"[18], il s'impose dès la première étape[19]. À la veille de l'arrivée, Rincón accuse un retard de vingt et une secondes sur le leader[20]. Mais il gagne l'ultime étape avec plus de quatre minutes d'avance sur ses poursuivants[21]. Ce qui lui permet de s'imposer non seulement au classement général[22], mais aussi dans les classements annexes de la montagne[23] et par points[24].

Ses résultats lui font (ré)intégrer l'équipe continentale professionnelle brésilienne Funvic Soul Cycles-Carrefour, fin juillet. Celle-ci l'aligne au départ de la 78e édition du Tour du Portugal. Rincón s'y illustre en remportant le trophée du meilleur grimpeur[25]. Au mois de novembre suivant, l'UCI informe que le coureur a subi un contrôle antidopage positif à l'EPO CERA, lors de cette dernière compétition[26]. En juin 2018, il est finalement suspendu huit ans, jusqu'au 26 juin 2026[27].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2014 au 19 juillet 2014
  2. Du 20 juillet 2014 au 31 décembre 2014

RéférencesModifier

  1. (es) « Ramiro Rincón es el nuevo escarabajo en el equipo Barloworld », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 15 mai 2013)
  2. (en) « Milram, Astana and Barloworld in Italy », sur www.cyclingnews.com, (consulté le 15 mai 2013)
  3. (en) « Quick.Step, Liquigas and Barloworld for upcoming races », sur www.cyclingnews.com, (consulté le 15 mai 2013)
  4. (es) « Equipo Epm-Une viaja a la Vuelta a Guatemala », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 21 mai 2013)
  5. (es) « Vuelta a Guatemala: Ramiro Rincón ya es 3º en la general. Edward Beltrán domina la montaña y el Epm-Une es líder en la clasificación por equipos », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 13 mai 2013)
  6. (es) « Colombia se lleva todo: Piamonte gana la etapa; Rincón nuevo líder » [archive du ], sur prensalibre.com, (consulté le 13 mai 2013)
  7. (es) « Vuelta a Guatemala: Alder Torres gana la CRI en Santa Lucia. Ramiro Rincón sigue dominando ampliamente la competencia », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 13 mai 2013)
  8. (es) « Vuelta Guatemala: Ramiro Rincón a 90 kilómetros del título final. Oscar Rivera vencedor de la jornada », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 13 mai 2013)
  9. (es) « Les résultats officiels du Tour du Guatemala 2012 », sur www.edosof.com (consulté le 13 mai 2013)
  10. (es) « Les classements officiels de la Clásica José María Córdova de Rionegro 2013 », sur www.dewielersite.net (consulté le 22 mai 2013)
  11. (es) « Les classements officiels de la Clásica de Anapoima 2013 », sur docs.google.com (consulté le 22 mai 2013)
  12. (es) « Óscar Sevilla, puntual en la crono, primer líder en Fusa », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 21 mai 2013)
  13. (es) « Clásica de Fusagasugá: Ramiro Rincón ganó la etapa reina y es nuevo líder », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 21 mai 2013)
  14. (es) « Les classements officiels de la Clásica de Fusagasugá 2013 », sur docs.google.com (consulté le 21 mai 2013)
  15. (es) « Clásica El Carmen Viboral, 1ª etapa: Ramiro Rincón ganó y marcó diferencias », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 21 mai 2013)
  16. (es) « Carmen Viboral: Ramiro Rincón ganó la crono y sentenció la carrera », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 21 mai 2013)
  17. (es) « Clásica Carmen de Viboral: al Epm–Une no se le escapa una, Ramiro Rincón campeón », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 25 avril 2016)
  18. (pt) « Colombiano Ramiro Rincón é o campeão da 25ª edição do Tour de SC », sur www.cbc.esp.br, (consulté le 25 avril 2016)
  19. (pt) « Colombiano vence a primeira etapa do Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.cbc.esp.br, (consulté le 25 avril 2016)
  20. (pt) « Le classement général officiel après la quatrième étape du Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.ciclismosc.com.br, (consulté le 25 avril 2016)
  21. (pt) « Le classement officiel de la cinquième et dernière étape du Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.ciclismosc.com.br, (consulté le 25 avril 2016)
  22. (pt) « Le classement général officiel du Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.ciclismosc.com.br, (consulté le 25 avril 2016)
  23. (pt) « Le classement officiel du meilleur grimpeur du Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.ciclismosc.com.br, (consulté le 25 avril 2016)
  24. (pt) « Le classement officiel par points du Tour de Santa Catarina 2016 », sur www.ciclismosc.com.br, (consulté le 25 avril 2016)
  25. (pt) « Ramiro Rincón, da Funvic, é o Rei da Montanha da 78ª Volta a Portugal », sur bike76.com, (consulté le 18 octobre 2016)
  26. (es) « DOPAJE: El colombiano Ramiro Rincón y el brasileño João Gaspar dan positivo por CERA », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 18 novembre 2016)
  27. Dopaje: 8 años para el colombiano Rincón
  28. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier