Ralph Delaval

amiral britannique
Ralph Delaval
Michael Dahl (1656-1659-1743) - Admiral Sir Ralph Delaval (c.1641–1706-1707), RN - 1276764 - National Trust.jpg
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du Parlement anglais de 1695-98
Great Bedwyn (d)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activités
Père
William Delaval (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Conflits

Ralph Delaval (vers 1641 - vers 1707) est un officier de marine anglais des XVIIe et XVIIIe siècles. Il sert dans la Royal Navy pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg et termine sa carrière avec le grade d'Admiral.

BiographieModifier

Ralph Delaval descend d'une branche cadette de la famille Delaval qui possède le manoir de Seaton Delaval, dans le Northumberland. Il naît à North Dissington, Ponteland, dans les Northumberland une propriété dont il héritera et qu'il finira par vendre à Edward Collingwood de Bykker en 1673.

Il entre jeune dans la Royal Navy et gravit les échelons de la hiérarchie militaire sous le patronage du Duc d'York, futur Jacques II, pour devenir capitaine de la frégate de troisième rang, York (en).

Il est anobli et nommé Vice Admiral of the Blue après l'accession au trône de Guillaume III et commande l'escadre bleue (anglais : Blue Squadron) dans l'arrière garde lors de la défaite de Beachy Head contre les Français le .

Il est promu Vice Admiral of the Red en 1692. À la bataille de la Hougue le , il commande le HMS Royal Sovereign (en) et est responsable de la destruction du navire amiral de la flotte du Ponant, le Soleil Royal et de deux autres bâtiments, l’Admirable et le Triomphant, à Cherbourg. Son navire est lui aussi gravement endommagé. Ses journaux de bords du Royal Sovereign (1691–1693) sont conservés dans les archives de la New York Public Library.

En 1693, Delaval, en compagnie d'Henry Killigrew et de Cloudesley Shovell remplacent Edward Russell, 1er comte d'Orford au poste de commandant-en-chef[1]. Cependant, à l'été, les Français isolent et infligent de lourdes pertes au convoi de Smyrne dans la Méditerranée et à la bataille de Lagos au large du Portugal, et Delaval, Killigrew et Shovell seront sévèrement critiqués. Une motion de censure est déposée à la Chambre des communes au motif d'« erreurs de commandement notoires et traîtres » (anglais: notorious and treacherous mismanagement[2]). Guillaume III est contraint de renvoyer son conseiller naval le Secrétaire d’État le comte de Nottingham, et nomme Russell comme nouveau commandant-en-chef[2].

Peu après, Delaval est impliqué dans une intrigue à la Cour et, suspecté d'être un possible sympathisant Jacobite il perd son commandement. Il se retire dans le Northumberland. Il décède en 1707 et est enterré dans l'Abbaye de Westminster.

Notes et référencesModifier

  1. Roger, The Command of the Ocean: A Naval History of Britain 1649–1815, p.153
  2. a et b Roger, The Command of the Ocean: A Naval History of Britain 1649–1815, p.154

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier