Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Raj Chandra Bose est né à Hoshangabad, en Inde, premier d'une fratrie de cinq frères et sœurs[1]. Son père, médecin, plaçait de grands espoirs dans son fils aîné et s'attendait à de très bons résultats scolaires. Orphelin à l'âge de 19 ans[1], Bose a la responsabilité de ses frères et sœurs. Malgré des circonstances difficiles, il fait des études à l'Université de Calcutta où il obtient en 1927 une maîtrise en mathématiques.

En décembre 1932, Prasanta Chandra Mahalanobis, directeur de l'Institut indien de statistiques qui venait d'être créé, recrute Bose qui y apprend les connaissances de base en statistique. Il passe en 1940 à l'université de Calcutta, où il devient en 1945 directeur du département de statistique. Leiter der Abteilung für Statistik wurde. C'est en 1947 qu'il passe alors sa thèse de doctorat[2].

En 1947 Bose est professeur invité à l'Université Columbia et à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Il reçoit plusieurs offres de postes. En mars 1949, il rejoint l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill comme professeur de statistique, où il est actif jusqu'à sa retraite en 1971. Il accepte ensuite un poste à l'Université d'État du Colorado à Fort Collins, qu'il quitte à son tour pour une deuxième retraite en 1980.

TravauxModifier

Bose réalise ses recherches les plus connues à Chapel Hill. Avec son étudiant S. S. Shrikhande il donne un exemple de carrés latins de taille 4k + 2 qui contredisent la conjecture d'Euler selon laquelle il n'existe pas de carrés latins orthogonaux de cet ordre[3] et [4]. Ils montrent même qu'il existe une infinité de tels carrés latins. Avec D. K. Ray-Chaudhuri (et indépendamment et après Alexis Hocquenghem) il découvre un code correcteur d'erreur, appelé d'après leurs inventeurs Code BCH, qui est maintenant un classique parmi les codes correcteurs par bloc[5] et [6]. Bose est également actif dans le design combinatoire.

Prix et distinctionsModifier

En 1976, Bose est élu Fellow de l'Académie nationale des sciences ernannt. En 1950 il est conférencier invité au congrès international des mathématiciens (ICM) à Cambridge (Massachusetts) (titre de sa conférence : « Mathematical theory of factorial designs »).

Publications (sélection)Modifier

  • Raj Chandra Bose et Sharadchandra Shankar Shrikhande, « On the falsity of Euler´s conjecture about the non-existence of two orthogonal latin squares of order 4t+2 », Proceedings National Academy of Sciences, vol. 45, no 5,‎ , p. 734-737.
  • Raj Chandra Bose et Sharadchandra Shankar Shrikhande, « On the construction of sets of mutually orthogonal latin squares and the falsity of a conjecture of Euler », Transactions AMS, vol. 95,‎ , p. 191-209 (lire en ligne, consulté le 15 janvier 2018).
  • Raj Chandra Bose, « On the construction of balanced incomplete block designs », Annals of Eugenics, vol. 9,‎ , p. 358-399.
  • Raj Chandra Bose et K. R. Nair, « Partially balanced incomplete block designs », Sankhya, vol. 4,‎ , p. 337-372.
  • Raj Chandra Bose, Dwijendra Kumar Ray-Chaudhuri et Alexis Hocquenghem, « On a class of binary error correcting group codes », Information and Control, vol. 3, no 1,‎ , p. 68-79
  • Raj Chandra Bose, Dwijendra Kumar Ray-Chaudhuri et Alexis Hocquenghem, « Further Results on error correcting group codes », Information and Control, vol. 3, no 3,‎ , p. 279-290.
  • Raj Chandra Bose et D. M. Mesner, « On linear associative algebras corresponding to association schemes of partially balanced designs », The Annals of Mathematical Statistics, vol. 30, no 1,‎ , p. 21–38 (DOI 10.1214/aoms/1177706356, JSTOR 2237117, Math Reviews 102157, lire en ligne)

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • J. Gani (éditeur), The Making of Statisticians, New York, Springer-Verlag, . — Contient un chapitre autobiographique de Bose.
  • Norman R. Draper, « Obituary: Raj Chandra Bose », Journal of the Royal Statistical Society Series A, vol. 153, no 1,‎ , p. 98–99.
  • W. L. Johnson et S. Kotz (éditeurs), 'Leading Personalities in Statistical Sciences from the Seventeenth Century to the Present, New York, Wiley, , « Bose, Raj Chandra », p. 183-184

Liens externesModifier

Articles liésModifier