Région autonome (république populaire de Chine)

Les régions autonomes représentent environ 45% de la superficie de la république populaire de Chine

En république populaire de Chine, les régions autonomes (chinois simplifié : 自治区 ; traditionnel : 自治區 ; pinyin : zīzhìqū) sont des divisions territoriales de niveau provincial dans lesquelles une part importante, mais pas forcément majoritaire, de la population appartient à des minorités ethniques et qui jouissent officiellement d'une bien plus grande autonomie que les provinces ordinaires.

Inspirées des théories et des pratiques soviétiques, elles ont été établies par le gouvernement communiste à partir de 1947[1]. La constitution actuelle[2] leur donne théoriquement une certaine indépendance financière[3], économique[4] et administrative[5]. Le président de la région doit appartenir à la nationalité exerçant l'autonomie régionale ou à une des nationalités parmi celles reconnues dans l'exercice de l'autonomie régionale[6].

Les régions autonomes sont au nombre de cinq : le Guangxi, la Mongolie-Intérieure, le Ningxia, la Région autonome Ouïgoure de Xinjiang et la Région autonome du Tibet.

AppellationModifier

Les noms officiels de ces régions sont formés par « lieu + minorité + 自治区 » ce qui équivaut en français à « Région autonome + minorité + de + lieu ».

Par exemple, l'appellation stricte de Guangxi est : Région autonome zhuang de Guangxi (广西壮族自治区, Guǎngxī Zhuàngzú zìzhìqū).

Les régions autonomes mongole et tibétaine, comme la Région autonome [tibétaine] du Tibet, tronquent le nom de la minorité ethnique afin d'éviter une répétition inutile.

Les préfectures, districts et bannières autonomes forment leurs noms respectifs de la même façon, en changeant le statut.

ListeModifier

 
Divisions administratives et disputes territoriales. les régions autonomes sont en jaune

Les cinq régions autonomes de la république Populaire de Chine :

Noms Carte Nationalité Abréviation Capitale Superficie Population
Région autonome zhuang de Guangxi

Gvangjsih Bouxcuengh Swcigih
广西壮族自治区
Guǎngxī Zhuàngzú Zìzhìqū

  Zhuang
Guì
Nanning 236 700 km2 48 890 000 hab.
Région autonome de Mongolie-Intérieure

 
Öbür Mongghul-un Öbertegen Jasaqu Orun
内蒙古自治区
Nèiměnggǔ Zìzhìqū

  Mongol
měng
Hohhot 1 183 000 km2 23 840 000 hab.
Région autonome hui de Ningxia

宁夏回族自治区
Níngxià Húizú Zìzhìqū

  Hui
Níng
Yinchuan 66 000 km2 5 880 000 hab.
Région autonome ouïgoure de Xinjiang

شىنجاڭ ئۇيغۇر ئاپتونوم رايونى
Shinjang Uyghur Aptonom Rayoni
新疆维吾尔自治区
Xīnjiāng Wéiwú'ěr Zìzhìqū

  Ouïgour
Xīn
Ürümqi 1 660 000 km2 19 630 000 hab.
Région autonome du Tibet

བོད་རང་སྐྱོང་ལྗོངས
Bod.raṅ.skyoṅ.ljoṅs
西藏自治区
Xīzàng Zìzhìqū

  Tibétain
Zàng
Lhassa 1 228 400 km2 2 740 000 hab.[7].

Notes et référencesModifier

  1. La région autonome de Mongolie intérieure a été créée avant la proclamation officielle de la république populaire de Chine (1949), cf. Marie-Claire Bergère, La Chine de 1949 à nos jours, Paris, Armand Colin, 3e édition revue et augmentée, 2000, p. 27
  2. Constitution de 1982, Chapitre III, section VI « organes d'administration autonome des régions d'autonomie nationale ».
  3. art. 117
  4. art. 118
  5. art. 119
  6. art.114
  7. (en) Communiqué of the National Bureau of Statistics of People's Republic of China on Major Figures of the 2010 Population Census (No. 2), National Bureau of Statistics of China, 29 avril 2011.