Ouvrir le menu principal

Régiment blindé colonial d'Extrême-Orient

Régiment blindé colonial d'Extrême-Orient
Image illustrative de l’article Régiment blindé colonial d'Extrême-Orient
Insigne régimentaire du RBCEO

Création 1950
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type arme blindée cavalerie
Rôle Régiment de chasseurs de chars
Effectif 877
Guerres Guerre d'Indochine

Le régiment blindé colonial d'Extrême-Orient (ou RBCEO) est une unité de l'armée française créée en 1950 qui participa à la guerre d'Indochine.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 18 décembre 1950 : création du RBCEO

Historique des garnisons, combats et bataillesModifier

Guerre d'IndochineModifier

Création du régimentModifier

Le régiment colonial de chasseurs de chars met sur pied conjointement avec le CICAB (centre d'instruction colonial de l'arme blindée) le RBCEO.

Les effectifs de l'état-major, de l'escadron hors rang, du 1er groupe d'escadrons (escadrons 1 et 2) du peloton de transmissions et du 1er peloton de canons d'assaut, soit 547 hommes, proviennent du RCCC. Le CICAB[1] fournit quant à lui 322 hommes qui forment le 2e groupe d'escadrons (escadrons 3 et 4) et le 2e peloton de canons d'assaut.

Au départ pour l’Indochine l'effectif s'est renforcé et atteint 877 hommes (44/153/680). Il est également équipé de 59 chars Sherman :

  • 53 M4 / M4A1 (une majorité armée de canon de 75 mm et équipée de la suspension VVSS. On compte aussi des exemplaires à caisse hybride mécano-soudée avec la façade avant moulée. Et même des M4A1E8 avec canon de 76mm et suspension HVSS)[2]
  • 6 M4 (obusier de 105 mm)

Chaque escadron étant composé de 4 pelotons

Il est également pourvu de matériel type Dodge, Half-Track, automitrailleuses M20, chars de dépannage de type Lee et Tank Recovery Vehicle M32B1

Plus tard il sera doté de TD M36B2.

L'encadrementModifier

À son arrivée en Indochine l'encadrement du régiment est le suivant :

  • Chef de corps : Lieutenant-colonel Gilles Paris de Bollardière
  • Commandant en second : chef de bataillon Perceval
  • Chef d'état major : capitaine Gaillet
  • Médecin : commandant Leclère
  • Peloton de transmission : lieutenant Gaudin
  • 1er peloton de canons d'assaut : lieutenant Rouzaud
  • 2e peloton de canons d'assaut : lieutenant Laboria
  • Escadron Hors rang : ???
  • 1er groupe d'escadrons :capitaine Bourriquen
    • 1er escadron : ???
    • 2e escadron : ???
  • 2e groupe d'escadrons : ???
    • 3e escadron : ???
    • 4e escadron : ???

Mais les besoins opérationnels évoluant, la structure de l'unité ne sera pas conservé et fera l'objet de plusieurs adaptations au cours de la guerre.

TraditionsModifier

DeviseModifier

InsigneModifier

DrapeauModifier

DécorationsModifier

 
Arrivée du Général Cogny, Commandant les FTNV
 
4° Excadron du RBCEO - En attendant la Revue



ChantModifier

Chefs de corpsModifier

Au moment de sa dissolution en 1955, le Régiment était commandé par le Lieutenant Colonel Cochet.

 
Remise de la Croix de Guerre TOE au 4° Escadron du RBCEO



Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régimentModifier

Au cours de la seconde Bataille de Vinh Yen, le 4° Escadron aux Ordres du Capitaine Hilliquin (Colonel Commandant le RICM en 1972, Adjoint du Général Siard à la 5° BB en 1975, DCD comme Général 2° section) est envoyé en renfort pour dégager la garnison encerclée. Du 10 au 18 juillet 1954, de durs combats tenteront de limiter la pression du Vietminh sur les limites Ouest du Delta du Fleuve Rouge, notamment le 16 juillet au goulet de Quay Khang ; l'ennemi (vraisemblablement informé des résultats de Genève) décrochera le 18 juillet au soir, se repliant vers les hauteurs du Nord-Est. L'Escadron aura perdu plusieurs chars et Half-Tacks et près de 50 % de ses effectifs ; son fanion se verra décerner la Fourragère avec Croix de Guerre TOE par le Général Cogny le 20 août aux Jardins de France à Hanoi (Photos ci-dessous).

 
Cadres du 4° RBCEO autour du Fanion Décoré
 
4° Escadron du RBCEO - Les rescapés de Vinh-Yen




Personnalités ayant servi au sein du régimentModifier

Général de Brigade Raymond Hilliquin (4° Escadron)

Lieutenant Colonel (H) Raymond Schmit (4° Escadron)

 
Char TD M 36 B 2 du SGT SCHMIT et son Equipage


Notes et référencesModifier

  1. CICAB : centre d'instruction colonial de l'arme blindée
  2. « Les Chars du RBCEO au Tonkin (51-52) », sur laguerreenindochine.forumactif.org (consulté le 15 février 2019)

SourceModifier

  • Revue Tank Zone, n° 7, 9 et 13 respectivement d'oct-nov. 2009, fév-mars 2010 et oct-nov. 2010.

(Vécu).