Règle d'or d'accroissement de la masse monétaire

La règle d'or d'accroissement de la masse monétaire est une règle économique selon laquelle la banque centrale doit faire croître de manière faible et régulière la masse monétaire afin que cette dernière soit en adéquation avec la croissance économique. L'économiste monétariste Milton Friedman est considéré comme le père de cette règle d'or.

ConceptModifier

L'école monétariste réfléchit, dans les années 1970, aux effets de la monnaie sur l'activité économique. Milton Friedman soutient que, pour qu'une économie bénéficie d'une croissance équilibrée, il est nécessaire que la banque centrale ancre les anticipations des agents économiques[1]. En d'autres termes, elle ne doit pas faire soudainement baisser ou augmenter la masse monétaire, mais, au contraire, accompagner sa croissance lentement et régulièrement, parallèlement à la croissance économique[2].

Elle préconise ainsi la fixation d'un objectif de croissance de la masse monétaire (ciblage monétaire), qui lui-même doit être fixé sur le taux de croissance de long terme de l'économie[3].

Ainsi, tout dérapage inflationniste est rendu impossible[4]. En continuant d'appliquer la même politique monétaire, les banques centrales ne tomberaient pas dans l'erreur de l'incohérence temporelle[5].

Critiques et débatsModifier

Christian de Boissieu considère que la règle d'or est « un exemple de règle monétaire sans rétroaction ». La banque centrale qui applique la règle d'or, en effet, ne prend pas en compte l'évolution de la conjoncture économique, et ne peut par conséquent pas y répondre adéquatement[6].

L'inconvénient majeur de la règle d'or semble donc être son incapacité à moduler les taux d'intérêt ou à répondre en cas de choc macroéconomique[5].

Notes et référencesModifier

  1. Encyclopédie de la culture politique contemporaine, Hermann, (ISBN 978-2-7056-7018-4, lire en ligne)
  2. Marc Montoussé, 100 fiches de lecture: en économie, sociologie, histoire et géographie économiques, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0790-3, lire en ligne)
  3. Ahmed Silem et Jean-Marie Albertini, Lexique d'économie, Dalloz, (ISBN 978-2-247-18499-6, lire en ligne)
  4. Delphine Pouchain, Lou Dumez, Matthias Knol et Fabrice Tricou, Monnaie et financement de l'économie, dl 2019 (ISBN 978-2-35030-634-6 et 2-35030-634-8, OCLC 1134989408, lire en ligne)
  5. a et b Paul-Jacques Lehmann, Pierre Gruson et Fabrice Roth, Monnaie, banque, finance, De Boeck Superieur, (ISBN 978-2-8073-2487-9, lire en ligne)
  6. Christian de Boissieu, Les 100 mots de la politique monétaire, Que sais-je, (ISBN 978-2-7154-0356-7, lire en ligne)