Agent économique

personne physique ou morale prenant des décisions d'ordre économique

Un agent économique est, en économie, une personne physique ou morale prenant des décisions qui participent à l'activité économique. Il est l'actant économique principal des modèles économiques. Le périmètre pertinent de définition de l'agent économique dépend des conceptions de l'économie : les courants de pensée économiques les définissent de manière différentes, ainsi que la comptabilité nationale.

Approches théoriquesModifier

Approche économique ancienneModifier

La question de la définition de l'agent économique est au centre des controverses économiques du XVIIIe siècle. Au sein de l'école physiocrate, François Quesnay crée un système de pensée où il définit l'économie nationale comme peuplée de trois agents économiques : les fermiers, les propriétaires fonciers et les artisans. Il qualifie cette dernière de « classe stérile »[1]. Cette conception est plus tard critiquée par Adam Smith, qui considère les travailleurs et les commerçants comme les agents économiques majeurs[2].

Le marxisme se fonde lui aussi à partir d'une remise en question de la définition des agents économiques. Karl Marx propose une analyse de l'économie avec une bipartition sociale, entre les capitalistes d'un côté, et les travailleurs de l'autre, représentatifs de la bourgeoisie et du prolétariat[3].

Pour l'école du circuit, les agents économiques doivent être définis de manière proche de la définition de la comptabilité nationale, c'est-à-dire en étant regroupés en pôles fonctionnels. Cette école considère ainsi que les grands agents économiques sont les institutions financières (et notamment les banques), les entreprises, les ménages et les administrations publiques[4].

Approche macroéconomique moderneModifier

La macroéconomie considère que l'agent économique pertinent peut être, ou bien un agent représentatif (le ménage moyen ou médian), ou bien une agrégation d'agents économiques, ou bien, dans le cadre d'une étude sectorielle, un groupe homogène[5]. Dans tous les cas, les agents économiques sont agents car ils agissent dans le cadre d'échanges économiques avec d'autres agents[6],[7].

L'objectif de l'étude menée par l'économiste oriente son choix dans la définition des agents économiques qu'il souhaite étudier[5].

Approche microéconomique moderneModifier

La microéconomie s'intéresse aux décisions prises par les agents économiques. Chaque agent possède des caractéristiques particulières qui permettent aux économistes de prévoir ses décisions. Plutôt qu'être un simple représentant de sa classe ou de son groupe d'appartenance, l'agent microéconomique arbitre entre les choix possibles, pour maximiser son utilité. L'hypothèse qui sous-tend cette conception est celle de la rationalité des agents, qui sont censés effectuer des choix optimaux en s'appuyant sur un calcul coût-avantage[8].

Les néoclassiques considèrent qu'il faut s'intéresser à deux types d'agents économiques : le consommateur et le producteur. Le consommateur offre son travail en échange d'un salaire, qu'il va consommer sur le marché des biens et services. Le producteur achète la force de travail et les capitaux nécessaire à la production, et l'écoule ensuite sur le marché des biens et services[5]. Comme le note la Direction générale du Trésor dans une note longue de 2021, « les modèles traitent les ménages et les entreprises de manière quasi-symétrique malgré leur profonde différence de nature, en les rassemblant dans le concept d'agents économiques »[9].

Approche de la comptabilité nationaleModifier

Les organes de comptabilité nationale regroupent les agents économiques selon leurs fonctions, à l'instar de l'école du circuit. Les catégories les plus simples sont les ménages, les entreprises et le gouvernement. La fonction principale des entreprises et du gouvernement est de produire des biens et services, celle des ménages est de consommer.

En France, l'INSEE catégorise les agents économiques en six catégories, aussi appelées unités institutionnelles. Chaque catégorie inclut des sous-divisions[10].

Agent économique Fonction principale Ressources
Sociétés non financières (SNF) Produire des biens et des services marchands Produit de la vente
Sociétés non financières et entrepreneurs individuels (SNFEI) Produire des biens et des services marchands Produit de la vente
Sociétés financières (SF) Produire des biens et des services financiers marchands Produit de la vente
Administrations publiques (APU) Produire des services non marchands Prélèvements obligatoires (impôts, taxes, cotisations sociales)
Ménages (y compris entrepreneurs individuels) Consommer Salaires, allocations sociales, patrimoine
Institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Produire des biens et des services marchands ou non marchands Cotisations des adhérents, dons ou prélèvements
"Reste du monde" (UE et pays tiers) L'échange avec d'autre agent économique Importations, exportation

Débats et critiquesModifier

Agents représentatifs ou hétérogènes ?Modifier

Les modèles économiques théoriques sont le plus souvent basés sur des hypothèses comportementales homogènes, afin de décrire les ensembles économiques de la manière la plus simple. Ainsi les ménages consomment, les entreprises produisent.

La théorie économique gagnant en complexité, les économistes affinent leur segmentation des agents économiques pour les différencier selon certains critères comme le revenu, le patrimoine ou l'âge.

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. François Quesnay, ANALYSE de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d'une Nation agricole, (lire en ligne)
  2. (en) Adam Smith, The Wealth of Nations, (lire en ligne), p. IV.9.29
  3. Collectif, L’homme présupposé, Presses universitaires de Provence, (ISBN 979-10-365-6151-1, lire en ligne)
  4. Mokhtar Lakehal, Le grand livre de l'économie contemporaine et des principaux faits de société, Eyrolles, (ISBN 978-2-212-55308-6, lire en ligne)
  5. a b et c (en) Duncan K. Foley, « The strange history of the economic agent », New School Economic Review, no 1(1),‎ , p. 82-94 (lire en ligne)
  6. Mokhtar Lakehal, Le grand livre de l'économie contemporaine et des principaux faits de société, Eyrolles, (ISBN 978-2-212-55308-6, lire en ligne)
  7. Association française pour l'avancement des sciences, La recherche économique: aperçus sur quelques travaux récents, SEDES, (lire en ligne)
  8. Olivier Boissin (économiste).), Comprendre l'économie contemporaine: une analyse économique et monétaire, Editions Campus ouvert, (ISBN 979-10-90293-68-7, lire en ligne)
  9. Direction générale du Trésor, « Le capitalisme avant la crise du Covid », sur Direction générale du Trésor, (consulté le )
  10. « Insee - Définitions et méthodes - Nomenclature économique de synthèse / NES », sur insee.fr (consulté le )

Articles connexesModifier

Liens externesModifier