Qvarqvaré IV Jakéli

Qvarqvaré IV Jakéli
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Ivane II Jaqeli (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfants
Jaqeli coat of arms.png
Blason

Qvarqvaré ou Kvarkvaré IV Jakéli (né vers 1418, mort le [1]) est prince ou atabeg du Samtskhé de 1487 à 1500.

BiographieModifier

Fils du duc de Meskhie Aghougha Ier Jakéli (mort en 1451), il monte sur le trône âgé de 59 ans[2], après les règnes de Qvarqvaré III Jakéli, son grand-oncle, et des deux fils de ce dernier.

Selon la Chronique géorgienne, en 1483, sous le règne de son prédécesseur Manoutchar Ier Jakéli, il a vaincu les armées du roi Constantin II de Géorgie lors du combat d’Aradeth à l’ouest de Gori.

En 1490/1491 le roi Constantin II de Géorgie entérine la division définitive du royaume de Géorgie et confirme l’indépendance de la principauté de Samtskhe. Voyant que le roi Constantin II disposait d’une puissance respectable il fait la paix avec lui.

Toujours selon la Chronique, en 1494, le prince Qvarqvaré IV Jakéli se venge des mauvais traitements infligés à un négociant meskhe par les habitants de Chaki en ravageant la ville. Il bat ensuite une nouvelle fois les Karthles à Tzetklis-Djouar.

La dernière mention le concernant est relative à son décès à l’âge de 82 ans[3] le [4].

PostéritéModifier

Qvarqvaré IV a épousé une princesse nommée Dédis-Imédi (née en 1437, morte le ), qui lui a donné :

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Félicité Brosset, Histoire de la Géorgie, tome II : Histoire moderne de la Géorgie, réédition Adamant Media Corporation (ISBN 0543944808), Livraison 1, « Samtzké Saathabago », p. 213.
  2. Selon Marie-Félicité Brosset, p. 211, mais s'il est décédé à 82 ans en 1500, il devait avoir en fait 69 ans.
  3. Selon Marie-Félicité Brosset, alors que la Chronique géorgienne indique qu'il meurt à 92 ans en 1507 (après son fils).
  4. Toumanoff 1990, p. 216. La Chronique géorgienne indique l’année 1507 mais Cyrille Toumanoff préfère comme Marie-Félicité Brosset retenir l’année 1500 comme plus cohérente avec la mort de son fils et successeur Kai-Khosrov Ier Jakéli le .

BibliographieModifier