Ouvrir le menu principal

Queue de sodium de la Lune

La queue d'ions de sodium de la Lune est une queue similaire à celle des comètes trop fine pour être perçue par l'œil humain. Elle mesure des centaines de milliers de kilomètres de longueur. Elle a été découverte en 1998 lors de l'observation de la pluie de léonides par les scientifiques de l'université de Boston. La Lune relâche constamment à partir de sa surface du gaz de sodium vers son atmosphère (principalement par bombardement météoritique et interaction avec le vent solaire et des photons énergétiques[1]), que le vent solaire emporte ensuite dans la direction opposée à celle du Soleil. En 1998, la pluie de léonides a temporairement triplé la masse de la queue en augmentant la quantité de sodium dégagé par la Lune.

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier